La fille aînée de Tom Cruise tourne le dos à la Scientologie

27-05-2013 | 09h56

Il ne reste plus que Connor, le fils de l’acteur, sous le joug de cette religion qui a tout fait perdre à Tom Cruise.

En premier lieu, ce fut Nicole Kidman qui, rappelons-le, a souffert non seulement du contrôle de cette doctrine, mais de la perte de ses enfants, qui l’ont boudée pendant des années à la suite du divorce. Ensuite, il y a eu Katy Holmes et la fille cadette de Tom Cruise, la petite Suri. Désormais, Isabella Cruise coupe le cordon qui la reliait à la Scientologie.

L’acteur de 50 ans a littéralement perdu toutes les femmes de sa vie au nom de la religion qui dicte sa vie. Récemment, Isabella Cruise a suivi la voie de son copain, Eddie Frencher, qui s’est également détaché du culte contrôlant.

Depuis, selon l’édition de juin du Globe, la fille adoptive de Cruise et Kidman passe beaucoup de temps de qualité avec sa mère et son conjoint, Keith Urban. Tranquillement, les deux femmes reconstruisent une relation qui a été détruite il y a longtemps et qui, peu à peu, panse les blessures du passé.

Alors que Tom Cruise doit se morfondre de son côté, Keith Urban s’émerveille des talents d’Isabella et travaille sur un projet avec elle et Frencher en studio.[…]

Suite de l’article

Sète : visite au cœur du « royaume » des témoins de Jéhovah

KIKI PALASZ
04/04/2013, 11 h 21 | Mis à jour le 04/04/2013, 13 h 46
La salle du royaume, quai des Moulins à Sète, accueille depuis le 1er avril 2005, un grand nombre de témoins de Jéhovah.
La salle du royaume, quai des Moulins à Sète, accueille depuis le 1er avril 2005, un grand nombre de témoins de Jéhovah. (D.R)

Le temps d’une cérémonie, ouverte aux adeptes sétois, au public mais aussi aux curieux… visite dans la salle des Témoins de Jéhovah, quai des Moulins à Sète.

C’est une maison bleue au bord du canal, quai des Moulins. Des jeunes filles élégantes s’esclaffent, on dirait l’entrée d’une soirée, peut-être va-t-on danser ? Pas exactement. Ce mardi 26 mars, dans le Royaume des témoins de Jéhovah, on célébrait le dernier repas du divin, Jésus-Christ.

Une commémoration ouverte à la communauté des adeptes sétois, au public, aux curieux. Visite dans le lieu de culte de la troisième communauté chrétienne où 192 personnes sont présentes ce soir-là.

« Nous n’avons rien à cacher »

L’accueil est chaleureux, presque convivial. La grande salle à la moquette bleue, lumineuse, impeccablement entretenue, agrémentée de compositions florales de bon goût, est bondée. Des anciens, des jeunes, des enfants, des handicapés, tous endimanchés, se saluent mutuellement.

On croirait un gigantesque square dance. « Une nouvelle » s’exclame Gabriel (*) en voyant une jeune femme isolée. Le solide retraité posté à l’entrée a tout du bon vivant. Sa voie tonitruante annonce le visage inconnu d’un ton joyeux : « Venez, je vais vous présenter. Soyez bienvenue, vous ne connaissez personne ? Vous avez bien fait d’être curieuse, nous n’avons rien à cacher. »

Pour une fois que les témoins de Jéhovah, champions du “pied dans la porte”, invitent chez eux. La tentation est trop grande d’observer cette communauté souvent considérée comme sectaire (lire ci-dessous).

« Si vous voulez partir, vous êtes libre » 

Jacques (*) tend sa main amicale : « Voulez-vous une bible ? Ma femme vous garde une place à côté d’elle, troisième rang devant, vous pourrez vous mettre côté sortie si vous voulez partir, vous êtes libre. » Instantanément, une femme d’allure discrète et souriante apparaît, synchronisation parfaite.

Une salle à gauche semble être une bibliothèque, à droite une autre salle vitrée abrite des croyants âgés. « Ici, on est plus au calme », commente l’adepte de Jéhovah. Au mur, sous des plaques de verre, en lettres bleues, en plusieurs langues, un même message : “sois courageux et fort, Jéhovah”. Un autel, cinq verres de vin, cinq assiettes contenant une galette ronde. Un homme en costume clair, monte sur l’estrade, s’installe au pupitre. Les croyants, se lèvent et prient : c’est parti.

L’homme debout parle. Son discours explique le déroulement de la cérémonie, son importance. Rien de bien différent des autres rites religieux. Soudain, « l’ancien », comme m’apprend ma voisine, se plonge dans une bible monumentale et invite les croyants à l’imiter pour vérifier dans les textes, ce qu’il vient d’énoncer.

Bruissement de pages qui se tournent, lecture de versets

Le discours continue, il va falloir se relever, et chanter. Prétextant l’oubli des lunettes, la novice évite de chanter. Un autre “ancien” vient au pupitre. Nouveau sermon, vérification dans les textes, nouveau bruissement de pages de bibles ramollies par le temps. Trente fois au moins, continuellement, le discours s’interrompt, pour être vérifié dans les écrits.

Les témoins mécaniquement exécutent

Vient le moment où le “repas”, vin et pain, circule dans l’assistance. « Seuls ceux qui se sentent “élus” peuvent rompre le pain et boire le vin. Ceux-là, si leur initiative les pousse, pourraient faire partie des 1 44 000 élus qui pourront vivre le paradis éternel après leur mort. Les autres devront se contenter du paradis sur terre. »

Personne ne boit, personne ne mange. C’est fini. Jacques réapparaît, propose de nouveau une bible, attend des commentaires, se propose de répondre à toutes questions, distribue brochures et coordonnées. Prosélytisme, quand tu nous tiens ! La sortie ressemble à l’entrée. Gabriel s’inquiète de voir la nouvelle venue partir si vite. Sous prétexte de fumer. Vite à la voiture. Ce n’est pas sa tasse de thé. Le portier sort et s’intercale dans sa portière ouverte : « Vous revenez quand vous voulez. Tenez, mes coordonnées. »

(*) Tous les prénoms ont été modifiés.

LES TÉMOINS DE JÉHOVAH SOUS SURVEILLANCE DE LA MIVILUDE

 

La mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires, la Mivilude, est un organisme d’état fondé par décret ministériel en 2002. Elle “surveille” les témoins de Jéhovah entre autres, en raison de nombreuses plaintes d’anciens membres ou de leurs proches. Des témoignages mettent notamment en avant l’isolement social.

Fondé en 1874 par le révérend américain Charles Taze Russell, ce mouvement chrétien revendiquent 19 millions de pratiquants et sympathisants dans le monde. Connus pour leur prosélytisme, ils croient au retour de Jéhovah qui les sauvera de l’Harmagédon, une fin du monde imminente. Ils refusent les transfusions sanguines, ne fêtent ni Noël, ni anniversaires.

> Association de Défense des Familles et de l’individu (Adfi) de l’Hérault àMontpellier au 04 67 79 70 68.
> Centre contre les manipulations mentales Languedoc-Roussillon (CCMM) àNarbonne 04 67 68 42 23 28.

Suite de l’article

Découverte d’une secte en Israël : viol des femmes et agressions contre des enfants depuis 10 ans !

 gourou

 

Suite à une enquête secrète, la police a perquisitionné la maison d’un résident de Majdal Krum (nord d’Israël) qui a établi une secte dans son village en ordonnant de donner des coups de ceintures aux enfants et d’agresser sexuellement des femmes.

Les enfants seront pour le bien-être (Illustration photo: ShutterStock) 

 

Des dizaines de maltraitances présumées, et qui duraient depuis dix ans, dans le village de Majdal Krum ont été révélées aujourd’hui (mardi). Celles-ci ont été commises dans une sectedirigée par un habitant du village à côté de Carmiel. L’unité centrale du district du Nord et le ministère des Affaires sociales a mené une enquête secrète le mois dernier sur des soupçonsde violence par le Gourou de la secte. La plainte déposée vient d’une habitante du village qui a quitté ce mouvement.

Majdal Krum

On soupçonne l’homme de 56 ans, qui dirige un groupe de six familles (35 personnes). Selon la plainte de la femme, une résidente de 46 ans, qui dit avoir été obligée d’utiliser la violence contre ses enfants pour les éduquer de façon « digne ». Selon la police, le suspect a demandé aux parents de fouetter les enfants avec des ceintures, des chaussures et de les battre le plus violemment. Selon les témoignages survenus au cours de l’enquête, il a été révélé que les parents étaient à la disposition du gourou de la secte.[…]

 

Suite de l’article

Royaume-unis – Le QG de la Scientologie à Birmingham : «culte corrompu, sinistre et dangereux »

17 mai 2013 10:06

Objecteur de Peter Bailey a décrit l’organisation comme une « secte sinistre et dangereuse corrompu» et dit conseil municipal de Birmingham il serait « lavage de cerveau » des jeunes.

La secte américaine bénéficie d'adeptes célèbres, dont les acteurs Tom Cruise et John Travolta
La secte américaine bénéficie d’adeptes célèbres, dont les acteurs Tom Cruise et John Travolta

Le comité de planification de Birmingham s’est trouvée impuissante à arrêter l’Eglise de Scientologie controversée ouvrant un siège 6 millions £ en Moseley.

L’organisation controversée, dont les adeptes célèbres incluent les stars d’Hollywood Tom Cruise et John Travolta, deviendra le bureau classé Grade II Pitmaston bâtiment dans un nouveau lieu de culte, centre de formation et d’éducation.

Mais un opposant, Peter Bailey, espérait arrêter le plan décrivant l’organisation comme une « secte sinistre et dangereuse corrompu» dit le comité de planification de Birmingham City Council qu’elle «laver le cerveau» des jeunes.

Il a été rejoint par John Dring de la Société Moseley qui a fait valoir que Pitmaston doit être préservée comme un bureau et mis à disposition pour la création d’emplois dans la région.

« C’est l’endroit la dernière étape de la construction d’emplois de production, le potentiel de Moseley. Sans elle, nous allons devenir juste un autre banlieue résidentielle dormant « , at-il dit.

Un représentant de Broadway Malyan, agent de planification de l’Eglise, a écarté les objections, soulignant que le bâtiment s’était révélée non viable comme un bureau et qu’il y aurait moins de trafic et les problèmes de stationnement que si elle était restée un bureau.

Il a expliqué que le bâtiment vide serait entièrement restaurée et ouverte au public comme un centre de la communauté. Il a dit: «Ce devrait être bien accueilli par le conseil municipal de Birmingham. »

Le Comité a appris que leurs points de vue sur la Scientologie avait pas de motifs de planification pertinents pour les refus et le Conseil pourrait quitter elle-même ouverte à des poursuites judiciaires coûteuses si la demande a été rejetée.

Malgré cela, les membres du comité sceptiques ont essayé de pousser pour une raison de retarder ou de refuser, mais ont été incapables d’en trouver.

Membre du Comité Con Barry Henley (Lab, Brandwood) a déclaré que, bien que reconnu comme une religion aux Etats-Unis, il n’est pas au Royaume-Uni, la France ou le Canada. « Il a été décrit comme une secte qui lave le cerveau de ses membres.

« Mais quand on regarde ce qui est proposé, le design est superbe et ce que vous voulez pour un bâtiment classé. »

Il a critiqué les responsables de la planification pour soulever une phrase sur le site Internet de l’Église qui le décrit comme une religion.

Voir la vidéo de la réunion du comité de planification ici.

Source : http://www.birminghammail.co.uk/news/local-news/scientology-hq-corrupt-sinister-dangerous-3865668

Traduction Google

Nigeria: la secte Ombatse tend une embuscade mortelle à la police

Au moins 23 policiers nigérians ont été tués par des membres de la mystérieuse secte Ombatse.

Au moins 23 policiers nigérians ont été tués par des membres de la mystérieuse secte Ombatse.

Reuters/Akintunde Akinleye
Par RFI

Des membres de la mystérieuse secte Ombatse ont tendu une embuscade à un groupe de 60 policiers, dans l’Etat de Nasarawa, au centre du Nigeria. Au moins 30 agents de police ont été tués. L’embuscade s’est produite mardi mais les autorités ne l’ont annoncée que ce jeudi 9 mai.

Un responsable de l’administration régionale affirme qu’une soixantaine de policiers s’étaient rendus dans le village d’Elakyo pour arrêter des membres de la secte Ombatse qui procédaient à des conversions forcées. C’est à ce moment-là qu’ils sont tombés dans une embuscade, faisant, selon les bilans, entre 23 et 46 morts. On ne sait pas s’il y a des victimes civiles.

La secte Ombtase n’a rien à voir avec les mouvements intégristes musulmans du Nord et de l’Est du Nigeria. Il s’agit de mystiques païens appartenant à cette secte, dont le nom signifie « Le temps est venu », et qui s’est donnée pour mission de purifier la société, de la purger ce certains vices, notamment l’alcool, le tabac ou encore l’adultère. La secte Ombatse est apparue il y a quelques années dans l’ethnie Eggon, présente dans cet Etat central de Nasarawa, tout près d’Abuja.

En plus de se présenter comme des pourfendeurs du vice, les membres d’Ombatse font parfois le coup de feu contre les autres ethnies pour défendre les Eggon.

En novembre dernier – déjà au cours d’une intervention des forces de l’ordre – trois policiers avaient été tués et des membres de la secte s’en étaient pris ensuite à un autre groupe ethnique, incendiant des habitations, et provoquant la mort d’une dizaine de personnes.

Une secte terroriste

C’est la première fois que cette secte – qui regrouperait une cinquantaine de groupuscules – fait autant de victimes. Joint par RFI, Guillaume Saint-Etienne, analyste sur l’Afrique subsaharienne pour Germap Consulting, explique que depuis quelques mois – essentiellement depuis le mois d’avril – le groupe s’est progressivement radicalisé.[…]

Suite de l’article

 

Belgique – Tournai: adepte d’une secte, il frappe sa femme «pour lui transmettre la lumière»

Un homme âgé d’une quarantaine d’années comparaîtra, mardi, devant la chambre du conseil de Tournai. Il est inculpé de coups et blessures, et son discours est étrange. Il semble avoir été endoctriné par une secte  créée au Japon dans les années 60.

<br />
L’homme justifie les coups qu’il a portés à son épouse, au nom de l’enseignement d’une secte japonaise<br />

D.R.

L’homme justifie les coups qu’il a portés à son épouse, au nom de l’enseignement d’une secte japonaise

Un Tournaisien, actuellement détenu depuis quelques mois, comparaîtra une nouvelle fois devant la Chambre du conseil de Tournai mardi matin. Il est inculpé de coups et blessures volontaires avec la circonstance aggravante que les coups ont été portés à son épouse. Il pourrait être aussi inculpé de traitements inhumains et dégradants mais le dossier est encore à l’instruction.[…]

Suite de l’article

Note de Prévention Secte : tout porte à croire, selon les éléments de cet article, que le groupe en question soit Sukyo Mahikari. Mais ce genre de comportement n’a rien à voir avec le fait qu’il soit dans ce groupe.

Le Vatican étudie le phénomène des sectes et nouveaux mouvements religieux



Une réunion interdicastérielle sur les sectes s’est déroulée jeudi à la Maison Sainte-Marthe, au Vatican, sous l’égide du Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux. Selon le dicastère, il s’agissait de réfléchir aux « réponses pastorales » aux défis présentés par les nouveaux mouvements religieux. Un thème, déclare un communiqué, qui mérite attention et réflexion.
Une quarantaine de participants issus de différents dicastères, des universités pontificales, de la Conférence épiscopale italienne ou encore du Vicariat de Rome ont travaillé ensemble sur ce thème des sectes.

Au Vatican, trois dicastères sont principalement chargés de l’étude de ce sujet : le Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux, la Congrégation pour l’évangélisation des peuples ainsi que les Conseils pontificaux pour la promotion de l’unité des chrétiens et de la culture.

25 ans que l’on étudie les sectes et nouveaux mouvements religieux

Depuis 1986, année de la publication du bref rapport provisoire intitulé « le phénomène des sectes et des nouveaux mouvements religieux, défi pastoral », fruit d’un questionnaire envoyé deux ans auparavant aux Conférences Episcopales, les Dicastères mentionnés ci-dessus ont poursuivi leur travail de réflexion en publiant une anthologie des textes de l’Eglise catholique (1986-1994) sur les Nouveaux Mouvements Religieux intitulé « Sectes et nouveaux mouvements religieux : textes de l’Eglise catholique (1986-1994) ». En 2003, fut publié le volume « Jésus-Christ porteur de l’eau vive. Une réflexion chrétienne sur le « New Age » par les Conseils pontificaux de la Culture et pour le Dialogue Interreligieux, auquel a fait suite, en 2004, une Consultation Internationale sur le New Age.

[…]

Suite de l’article

Suède: prison pour des Congolais après des maltraitances lors d’exorcismes

Agence France-Presse

Stockholm

La justice suédoise a condamné mardi à des peines de prison un couple de Congolais de la RDC pour maltraitances aggravées pendant des séances d’exorcisme pratiquées sur leur fille et belle-fille, qu’ils considéraient comme une sorcière.

L’homme, 39 ans, a été condamné à deux ans et trois mois d’emprisonnement et son épouse de 34 ans, considérée comme l’instigatrice des sévices infligés à la fillette, à deux ans et demi de prison.

Ils doivent tous les deux verser 12 000 euros de dommages et intérêts à la victime, dont l’âge n’a pas été révélé, mais qui aurait une dizaine d’années, selon le quotidien local Boraas Tidning.

Un deuxième homme, âgé de 40 ans et se présentant comme un pasteur, a également été condamné pour maltraitance à un an et trois mois de prison, et à verser 2300 euros de dommages et intérêts.

«Je suis très satisfait», a indiqué dans un communiqué le procureur de Boraas (ouest), Daniel Larson, qui avait fait appel d’une relaxe en première instance.

Le dossier de l’accusation reposait majoritairement sur des témoignages de la victime, que la Cour d’appel de l’Ouest de la Suède a jugé «fiables et crédibles», quant à ces violences subies en 2010.

Sa famille d’accueil, les services sociaux et les fonctionnaires de son école n’ont émis aucun doute quant à la véracité des faits dénoncés. «Rien ne porte à croire qu’elle aurait une raison de mentir», a précisé la Cour.

L’enfant a notamment raconté avoir été exorcisée à plusieurs reprises, avoir eu le bras incisé avec un couteau brûlant pour lui faire confesser ses péchés et les cheveux rasés, car «l’esprit» y résidait. Victime de harcèlement moral, elle a également été contrainte à participer à des prières jour et nuit, ce qui l’empêchait d’aller en classe.

[…]

Suite de l’article

E.U. : Le groupe de Harold Camping, célèbre pour ses prédictions de «fin du monde» face à l’apocalypse financière

15h01, le 15 mai 2013 |   
Un panneau sur la 12e Avenue prédit le retour du Christ, le 21 mai 2011. Auditeurs à un prédicateur de radio chrétienne ont organisé le projet. (Larry McCormack / File / The Tennessean)

 

Bob Smietana, The Tennessean

Un ministère de radio chrétienne peut être confronté à une apocalypse financière après ses prédictions sur la fin du monde n’ont pas réussi à se réaliser.

Il ya trois ans Oakland, en Californie basée Family Radio Inc. placé messages panneaux d’affichage à travers le pays, affirmant que Jésus reviendrait le 21 mai 2011.

Quarante des panneaux d’affichage étaient à Nashville, portant le message « Il revient bientôt. »

Certains de ses disciples avaient quitté un emploi ou vidé leurs comptes bancaires pour aider à payer les panneaux d’affichage, et certains parcouru le pays dans une caravane à passer le mot. Ils ont également mis en place un site Web appelé wecanknow.com et passer le mot sur des T-shirts, autocollants et cartes postales.

Bénévoles comme Allison Warden, qui a orchestré la campagne d’affichage de Nashville, étaient convaincus que la prédiction du révérend Harold Camping avait raison.

« C’est une certitude », dit-elle au Tennessean en 2010.

Quand la fin du monde n’a pas eu lieu, le fondateur de Family Radio, Camping, a admis qu’il avait tort.
Maintenant, son organisme a connu des temps difficiles.

Le groupe a perdu plus de 100 millions de dollars d’actifs de 2007 à 2011, selon l’Associated Press, passant de 135 millions de dollars en 2007 à 29,2 millions de dollars à la fin de 2011. Il a dû vendre trois de ses grandes stations de radio.

Camping, 91, a subi un accident vasculaire cérébral après sa prédiction ne s’est pas concrétisé et a depuis déclaré qu’il n’a pas plus d’intérêt dans l’examen des dates futures pour la fin du monde.

En 2012, les dossiers montrent que Family Radio a sorti un prêt relais de 30 millions de dollars pour continuer à fonctionner en attendant l’argent de la vente des stations.

Membre du conseil de Tom Evans, qui a repris le réseau depuis l’AVC de Camping, a déclaré que le réseau est mal durant le ralentissement économique comme les autres organismes sans but lucratif. Mais il a dit qu’il ne se ferme pas.

« Des fonds suffisants ont été à la banque et, heureusement, nous n’avons pas passé tout», at-il dit, se référant à de mai 2011 prédiction. « Mais il ne nous force pas à apporter des changements rapides. »

Radio familiale, fondée il ya plus d’un demi-siècle, comptait 66 stations de radio à service complet, plus de 100 stations de relais de radiodiffusion FM et une poignée de stations de télévision à travers le pays à un moment donné.

L’Associated Press a contribué à ce rapport.

Contactez Bob Smietana au 651-259-8228 oubsmietana@tennessean.com .

Le Tennessean

Source : http://www.ksdk.com/news/article/380637/28/Christian-group-famous-for-end-of-the-world-predictions-facing-financial-apocalypse

Traduction Google

 

 

ÉSOTÉRISME : La Kabbale a la mode de Hollywood a Paris

Demi Moore fragilisée, adepte de la Kabbale

Parmi les célébrités adeptes de la Kabbale, Demi Moore et Ahston Kutcher ont longtemps fait figure de modèles.

A l’époque, le couple se rend régulièrement aux cérémonies organisées par les centres de la Kabbale, et fêtent même les fêtes juives.

Sur la photo, on peut voir que Demi Moore porte le fameux petit bracelet rouge, symbole de l’appartenance au mouvement, que l’on obtient pour la coquette somme de 26 dollars.

Plus qu’une croyance, la Kabbale est un mode de vie dont l’emprise était si importante qu’elle a poussé le couple à consulter un thérapeute lors de sa rupture. Car le divorce, dans la religion Kabbale, ça ne se fait pas.

Malheureusement, rien n’y fait et le couple divorce malgré tout.

Madonna, grande adepte de la Kabbale

Précurseur d’un nouveau genre en matière de musique, Madonna l’a aussi été en matière de religion. La chanteuse a en effet impulsé la « mode » de la Kabbale, puisqu’elle en a répandu les préceptes pendant des années.

Membre du mouvement depuis 1996, la star va dans tous les centres qui se trouvent sur son passage, et n’oublie jamais d’y emmener ses enfants. « Depuis que je pratique la Kabbale, je ne me suis jamais sentie aussi créative », a-t-elle expliqué.

Cependant, en avril 2011, Madonna souhaite prendre ses distances avec la Kabbale. L’association aurait détourné des fonds permettant de construire une école au Malawi, le pays dont vient sa petite fille.

Depuis, on dit la star encline à adhérer à l’Opus Dei, une branche secrète de l’Eglise catholique. Alors après le ruban rouge, la ceinture de métal autour de la cuisse ?

[…]

Suite de l’article