La sordide histoire de «Tang», le gourou de Saint-Girons

Publié le 30/08/2013 à 03:49, Mis à jour le 30/08/2013 à 08:35 | 16

faites entrer l’accusé

Le 08/09/2013

Robert Lé-Dinh a été condamné à 10 ans de prison pour agressions sexuelles aggravées. / Photo DDM, MPL (archives).

Robert Lé-Dinh a été condamné à 10 ans de prison pour agressions sexuelles aggravées. / Photo DDM, MPL (archives).

Le dimanche 8 septembre, ne manquez pas l’émission «Faites entrer l’accusé» et découvrez le documentaire de Magali Cotard : «Robert Lé-Dinh, le saint élu et ses adeptes».

Cette sordide histoire s’est déroulée en Ariège. Robert Lé-Dinh, dit Tang ou encore le «grand consolateur», ou le «saint élu»… L’homme a de l’assurance, du bagou, du charisme. Si bien que pour ses amis, une cinquantaine de fidèles, c’est le nouveau messie. Ils le suivent alors dans un petit village du département.

Pour lui, ils travaillent sans relâche, acceptent les privations, et les dons généreux. Telle que «la dîme au roi», cet impôt qu’ils versent tous les mois à Tang.

Pendant des années, ces adultes et leurs enfants ont suivi son enseignement, et ses prédictions parce qu’ils croyaient à «la loi du retour».

Les uns et les autres ont accepté d’être «responsables» d’une partie du monde, voire pour l’un d’entre eux, des finances mondiales. Tout cela parce que Tang le leur avait demandé.

Le 30 avril 2007, un couple ose briser le silence. Viols, travaux forcés, abus sexuels, escroqueries, humiliations… Le mari et sa femme ont détaillé aux gendarmes de Saint-Girons comment, pendant plus de 20 ans, ils ont obéi, avec conviction. Tang choisissait les métiers des uns, le nom des enfants des autres ; il faisait et défaisait les couples ; désignait les femmes prédisposées aux «missions mystiques», celles qu’elles honoraient dans son lit.

Au cours de l’enquête, d’autres adeptes ont fini par parler et admettre que Lé-Dinh leur imposait des relations sexuelles. Mais pas une femme n’a porté plainte. Tang n’utilisait ni la force, ni la menace. Les femmes abusées ont eu du mal à se reconnaître comme victime. À admettre qu’elles avaient été violées pendant 20 ans. Une situation inédite pour les gendarmes.

La Dépêche du Midi

Katie Holmes traquée par l’Église de scientologie?

Inquiétudes - Katie Holmes traquée par l'Église de scientologie?

Katie Holmes | Photo Wenn

BUM

Dernière mise à jour: 29-08-2013 | 09h16

L’équipe chargée de la sécurité de Katie Holmes et de sa fille Suri, 7 ans, née de son mariage avec Tom Cruise, est inquiète. On croit que l’actrice est espionnée par des membres de l’église de scientologie.

Rappelons qu’elle avait été enrôlée dans cette église lors de son mariage avec Tom Cruise. On croit que les tensions religieuses seraient une des explications de leur divorce en 2012.

Récemment, sur le plateau du film Miss Meadows, des photographes ont été approchés par un agent de sécurité pour leur demander s’ils étaient scientologues. Le gardien aurait dit à l’équipe chargée de la sécurité de l’actrice de «garder les yeux ouverts et de signaler tout ce qui pouvait être suspect».

Une fois que les agents ont compris que les photographes ne voulaient que prendre des photos, l’atmosphère se serait détendue. «Quand la sécurité a su que nous essayions seulement de prendre des photos, cela a vraiment semblé faire une différence dans la façon dont Katie et sa fille Suri se déplaçaient», a raconté un photographe au MailOnline.

Par contre, le porte-parole de Holmes nie que l’équipe entourant l’actrice est à l’affût de scientologues et suspecte qu’elle soit traquée.

Source : fr.canoe.ca

«La secte a tué ma sœur »

Le 28 août à 17h13 par Corine Sabouraud | Mis à jour le 28 août

Image d'illustration

Image d’illustration

Nicole est décédée en février 2013. «Dépouillée, maltraitée et endoctrinée par un groupe occulte», dénonce sa famille.

Véritable sœur courage, Claire (1) culpabilise depuis la mort de son aînée Nicole malgré un terrible combat mené, quelque part en Languedoc-Roussillon, pendant neuf mois contre une «pieuvre». Sa consolation, «maigre» à ses yeux, est pourtant exemplaire. «J’ai pu l’extraire des griffes d’un dangereux mouvement (2) qui a tout tenté, jusqu’au cimetière, pour nous exclure de sa vie et de son âme», témoigne Claire.

 «Son calvaire nous a explosé au visage le 16 avril 2012. Nicole a eu une embolie pulmonaire. Elle a appelé Virginie, son mentor, absente. Elle nous a donc prévenu et j’ai couru l’emmener aux urgences de l’hôpital», entame Claire. Nicole restera deux mois entre la vie et la mort en soins intensifs. «Nos parents, sa fille, tout le monde savait qu’un groupe lui avait mis le grappin dessus dès les années 80/85 mais ma sœur était une personne vulnérable. Elle avait subi une fracture du crâne puis un divorce qui l’avaient fragilisée. Comme elle était un peu originale, on ne prenait pas ça au sérieux», avoue la cadette.

Placebos pour un cancer

A l’époque, Nicole est femme de ménage et gagne un menu salaire. Pas de quoi attirer les gourous. «Faux. Pour eux, les petites gens désargentées constituent des proies faciles à endoctriner qu’ils utilisent comme des rabatteurs», explique Claire. Elle s’en aperçoit au chevet de la malade. «Moi j’étais à ses côtés pour la protéger. L’autre, Virginie, venait la voir pour la manipuler. Elle avait une emprise affective de fou sur elle».

Au fil des semaines, Nicole récupère mais le diagnostic tombe, impitoyable. Cancer généralisé. Son état nécessite un traitement lourd. Suivie par un oncologue, elle est soignée en ambulatoire et ses proches la placent, en juin, en maison de retraite spécialisée.

«Elle dépensait des sommes dingues»

«Lors de son embolie, Nicole s’était confiée à moi et m’avait donné ses papiers, des procurations, les clés de son appartement. En y allant, je suis tombée des nues. Il y a avait des tonnes de produits soi-disant de médecine douce ou parallèle toujours achetés dans le même magasin bio de la ville qui a pignon sur rue. Elle dépensait des sommes dingues. 800 €euros par an minimum», fustige Claire.

Elle comprend alors que Nicole souffre depuis longtemps, refuse toute pharmacopée, tout docteur, gobe aveuglément les gélules «prescrites» par sa secte. Et où passe l’argent que son aînée lui demande sans cesse. Dans ces placebos. Car Nicole désirait guérir et vivre. «Mais tellement embrigadée, elle ne mangeait même plus les repas du centre, elle se nourrissait exclusivement d’aliments apportés par Virginie», poursuit Claire qui décide de réagir vite. Elle saisit la justice, les services sociaux, et demande à un psychiatre d’examiner sa sœur.

L’intervention de la mort

Stupeur. En pleines démarches, Claire découvre que «les amis» de Nicole se déchaînent désormais contre elle et l’accusent de «séquestration». Plusieurs plaintes atterrissent également au Parquet dont une pour vol de chéquier. «Dans la foulée, ils font annuler toutes les procurations que Nicole m’avait signées, se débrouillent pour encaisser ses indemnités journalières, effectuent des retraits sur son compte… Et quand je rentrais dans sa chambre elle criait au secours. Ils lui avaient complètement colonisé l’esprit», raconte Claire. Au point d’obtenir une décharge hospitalière.

«Nicole était dépersonnalisée. C’était un toutou devant Virginie, ce qui leur a permis de tout verrouiller autour d’elle et de l’isoler de nous». Du coup, trois mois après son entrée en maison de retraite, Nicole est embarquée en toute discrétion par la secte. Direction Toulouse où elle subit une intervention chirurgicale. Claire réussit à se procurer le nom de la clinique et s’y précipite, brandissant l’ordonnance de sauvegarde attribuée à l’Udaf. «Le médecin qui m’a reçue s’est décomposé. C’était trop tard, Nicole avait été opérée».

Claire ne baisse pas les bras et obtient, en décembre, le retour de son aînée au centre de repos initial. «Sinon, aujourd’hui, on ne saurait peut-être toujours pas où elle est, voire qu’elle est morte. C’était leur plan diabolique», dénonce-t-elle.

Entre colère et larmes 

Or, le 1er février dernier, Nicole s’éteint. «C’était un vendredi à la fermeture des bureaux. A 9h le lundi, ils étaient tous au tribunal pour revendiquer les droits d’obsèques à l’aide d’une fausse lettre stipulant les dernières volontés de Nicole».

«Partie en paix»

Instrumentalisée jusqu’au bout, la malheureuse est enterrée une heure plus tard par les siens. Sa vraie famille. A son arrivée au cimetière, une cinquantaine d’inconnus attendait en groupe compact à quelques mètres de la tombe. «Quel culot ! Quelle perversion !» lâche Claire.

Nicole aurait fêté ses 65 printemps en ce mois de juin. Elle ne soufflera jamais ses bougies mais «elle est partie en paix, en bonne catholique, entourée de notre amour et non pas prisonnière d’une bande de cinglés haineux», conclut sa petite sœur. Sœur courage qui vient d’adresser un rapport détaillé du cauchemar au Procureur de la République de son département.

◗ (1) A la demande du témoin, nous utilisons des prénoms d’emprunt.

◗ (2) Des saisines étant en cours, nous ne dévoilons pas le nom du mouvement.

Les signaux d’alerte

Comment déceler l’emprise sectaire ? La Miviludes a élaboré une série de critères, suite au travail de diverses commissions d’enquête parlementaires. Ils permettent de déceler chez nos proches des signes d’appartenance à un mouvement sectaire. Tous ces signaux doivent vous alerter.

Côté comportement :
– Adoption d’un langage spécifique.
– Changement des habitudes alimentaires ou vestimentaires.
– Refus de soins ou arrêt de traitements.
– Rupture familiale et socioprofessionnelle.
– Engagement exclusif pour un groupe ou une personne.
– Soumission absolue aux dirigeants ou à une personne.
– Perte d’esprit critique.
– Réponse stéréotypée sur toutes les questions existentielles.
– Embrigadement des enfants et adolescents.
– Atteinte à l’intégrité psychique ou physique.
– Manque de sommeil.

Côté financier : 
– Acceptation d’exigences financières fortes, durables et répétées.
– Engagement dans un processus d’endettement.
– Legs ou donation à des personnes étrangères aux proches ou à des associations.
– Participation onéreuse à des conférences, stages, séminaires, retraites…
– Escroquerie ou publicité mensongère sur les qualités substantielles d’un produit ou d’un service.

Côté socioprofessionnel :
– Discours antisocial.
– Troubles à l’ordre public dans les cliniques et hôpitaux, par exemple, dans le but de s’opposer à des actes médicaux ou chirurgicaux.
– Détournement des circuits économiques classiques.
– Détournement de marques, modèles, dessins et titres officiels pour créer une confusion dans l’esprit du public.

L’emprise mentale

L’emprise mentale a elle aussi son faisceau de présomptions.
– État de rupture avec les comportements antérieurs.
– Acceptation par une personne que sa vie affective, cognitive, morale, relationnelle et sociale soit modelée par les valeurs ou doctrines imposées par un tiers ou une institution.
– Allégeance inconditionnelle, affective, sociale et intellectuelle à une personne, un groupe ou une institution.
– Démarche prosélyte.
– Dépossession des compétences d’une personne comme anesthésiée et dès lors imperméable aux avis extérieurs.
– Induction et réalisation d’actes gravement préjudiciables à la personne.

Source : lindependant.fr

Une Norvégienne déclare avoir passé un casting pour épouser Tom Cruise

PEOPLE – En 2005, Tom Cruise était célibataire. Pas pour longtemps, l’Eglise de Scientologie lui cherchait activement une femme. C’est ce que vient de confirmer une Norvégienne au magazine australien Woman’s Day et au site The Underground Bunker blog.

Pour sortir avec Tom Cruise, demandez l'Eglise de scientologie.

Pour sortir avec Tom Cruise, demandez l’Eglise de scientologie.Photo : MCI / KCS PRESSE

En 2004, Tom Cruise rompait avec Penelope Cruz. En octobre 2012, le magazine américain Vanity Fair révélait que l’Eglise de Scientologie auquel appartient l’acteur se chargea de lui trouver une femme (scientologue bien sûr). L’actrice anglaise Nazanin Boniadi aurait participé à une de ces auditions secrètes. Si Tom Cruise et ses avocats ont fermement démenti ces allégations, c’est une nouvelle ancienne scientologue norvégienne qui confirme pour la deuxième fois aujourd’hui l’existence de ce casting particulier.

Elle s’appelle Anette Iren Johansen, elle a quitté l’Eglise de Scientologie en 2010. Au magazine australien Woman’s Day et au blog spécialisé sur l’univers de la scientologie de Tony Ortega, elle dévoile en détails le déroulement du recrutement qu’elle a suivi au sein de l’Eglise en janvier 2005. Elle avait à l’époque 27 ans et Tom Cruise était en Norvège à l’occasion du concert donné pour le Prix Nobel de la paix. Elle avait déjà fait des apparitions dans des vidéos de training et des magazines de la secte. Elle eut au préalable l’obligation de signer une dispense de confidentialité.

A la recherche d’oies blanches étrangères

Le casting était des plus particuliers, explique-t-elle. Il ne s’agissait nullement de préparer des scènes mais de répondre à des questions personnelles, sur sa vie privée, sa famille, etc. Elle reçut notamment un appel d’un Californien pour savoir si elle avait des « perversions sexuelles. » Selon Marc Headley, ex-scientologue chargé de semblables auditions, il s’agissait bien d’une mission matrimoniale prise en charge par l’Eglise Scientologique pour Tom Cruise. Les responsables scientologues lui recherchaient une future épouse en dehors des Etats-Unis et particulièrement de Los Angeles où il y a « de jolies filles mais avec trop de bagages selon les standards de l’Eglise. »

En avril 2005, Tom Cruise trouva finalement bague à son doigt avec la jeune actrice américaine Katie Holmes. En sautillant chez Oprah Winfrey, il annonça leur liaison deux mois plus tard. Leur fille Suri naissait en avril 2006 et leur divorce fut prononcé en juin 2012. Les rumeurs d’arrangement par l’Eglise de Scientologie à propos de cette union courent encore.

Des partisans du topless et de Raël devant Notre-Dame de Paris

ParisFrance ♦ 25 août 2013

Une quinzaine de membres du mouvement raëlien ont manifesté dimanche 25 août 2013 à Paris, en retirant leur t-shirt pour défendre l’égalité entre les hommes et les femmes et le droit au topless pour tous. Une marche entre la place Saint-Michel et le quai de Corse, pour laquelle la préfecture de Police de Paris n’avait pas spécialement autorisé de seins nus sur la voie publique.

Reconnaissables à leur pendentif, une svastika montée sur une étoile de David, les raëliens avaient néanmoins enlevé le haut pour la manif, gardant pour les hommes, un haut de maillot de bain, pour les femmes un soutien-gorge.

Une démarche soutenue par l’association Go Topless, fondée en 2007 par Raël, leader spirituel du mouvement raëlien après qu’une New-Yorkaise a été condamnée à une amende pour avoir fait du topless.

La philosophie raëlienne explique que la vie sur Terre a été créée par une civilisation extraterrestre très avancée scientifiquement, composée de femmes et d’hommes, ayant créé l’être humain à leur image, seins inclus.

Source : citizenside.com

E.U. – La Scientologie achète un immeuble de plusieurs millions de dollars à Harlem

 

PAR NICOLA MENZIE , CHRISTIAN POST REPORTER
28 août 2013 | 15:49
Plus de 1000 scientologues et invités se sont réunis dans le bas du centre-ville de Denver, le 16 Juin 2012, pour célébrer une nouvelle Église de Scientologie.(PHOTO: SCIENTOLOGYNEWS.ORG)Plus de 1000 scientologues et invités se sont réunis dans le bas du centre-ville de Denver, le 16 Juin 2012, pour célébrer une nouvelle Église de Scientologie. David Miscavige, Président du conseil d’administration du Religious Technology Center et chef ecclésiastique de la religion de Scientologie, a consacré la nouvelle église, qui servira scientologues et la ville et le comté de Denver.

L’Eglise de Scientologie controversée dit être à la maison à Hollywood A-Lister comme Tom Cruise, John Travolta et aurait Will Smith  a été mis sur une frénésie de construction depuis que l’organisation a annoncé son intention de prendre une douche le monde avec « Idéal Eglises de Scientologie. » En plus de soulever des poutres dans les grandes zones urbaines à Chicago, Detroit et Philadelphie, la L. Ron Hubbard foi-fondé a ses yeux rivés sur l’historique de Harlem à New York.

 Les New York Daily News rapporte  que l’Église de Scientologie est la construction d’une chapelle et un centre communautaire le long de East 125th Street dans le quartier nord de Manhattan qui a donné naissance la Harlem Renaissance et abrite le théâtre historique Apollo.

Selon le rapport, le bâtiment Scientologie abritera une salle de prière de 200 places, un café et 12 salles de classe. La chapelle est aurait presque achevé tandis que le centre communautaire voisin reste en construction. La nouvelle installation a été prévue pour une ouverture 2014 et offrira East Harlem résidents des classes d’entraide et de soutien scolaire pour les enfants d’âge scolaire.

«Nous créons une nouvelle renaissance de Harlem. Les gens de Harlem cherchent des moyens de se renseigner plus loin, » Phil Hargrow, directeur exécutif de l’Eglise de Scientologie et le Centre communautaire de Harlem, a déclaré à la publication.

Le rapport de Nouvelles quotidiennes suggère que l’organisation fondée par la science-fiction L. Ron Hubbard au milieu des années 50 a été l’espoir d’attirer des recrues qui ne connaissent pas ses pratiques controversées, dont certains ont été récemment mis en évidence par l’actrice départ très publique de Leah Remini .

Toutefois, les résidents de Spanish Harlem semblaient arrachées plus avoir une chapelle Scientologie et un centre communautaire dans le quartier.

«Je suis certainement pas venu ici. C’est fou, » Bruce Vizueta, 23 ans, a dit. «Ce n’est pas pour nous. Cela ne devrait pas être à Harlem. »

Noemi Belis, 27 ans, était plus optimiste. « C’est génial. Jetez un oeil à notre quartier …. Je pense que Harlem peut utiliser un peu d’aide», dit-elle.

L’Église de Scientologie a longtemps eu des bureaux à la mi-ville de Manhattan, mais le nouveau centre de la chapelle et de la communauté dans la communauté majoritairement noire et hispanique font partie de la stratégie de l’organisation du Groupe à but non lucratif Idéal et pousser pour étendre dans le monde entier.

« M. (David) Miscavige est la force motrice d’un mouvement qui s’étend maintenant dans le monde avec les Eglises Idéal de la Scientologie », lit une déclaration sur le site Nouvelles Scientologie. « Il a mis la direction pour l’acquisition, la conception et la planification de nouvelles églises et, en conséquence, les horizons de la Scientologie sont remplis avec des dizaines de nouvelles églises dans la décision de la deuxième décennie du siècle. »

Treize villes américaines et près de deux douzaines d’autres en Afrique, au Canada, en Amérique latine, en Europe, au Royaume-Uni, l’Australie, la Nouvelle-Zélande et l’Asie étaient sur la liste de l’organisation des emplacements pour de nouvelles propriétés qui ont été soit érigées ou étaient en cours de construction.

Jusqu’à présent, l’Église de Scientologie a été bien accueilli dans ses nouveaux emplacements aux États-Unis lors de la dédicace de l’église de scientologie de Denver l’été dernier, Miscavige, chef ecclésiastique de la religion de Scientologie, a été rejoint  et approuvé par les dirigeants communautaires locaux, une ville membre du conseil et chef de la police de la ville.

L’Eglise de Scientologie, qui revendique plus de 11.000 églises, missions et groupes affiliés dans 167 pays, a été décrite comme une secte par d’anciens membres, bien que les représentants insistent sur le fait que leur travail est destiné à « la véritable illumination spirituelle et la liberté de l’individu. »

Le Christian Post, dans le cadre d’une série en plusieurs parties sur les sectes, a produit un rapport détaillé en 2011 sur l’Eglise de Scientologie intitulé «Les sectes en culture: Scientologie – un itinéraire fictif de bonheur»,  qui fournit plus d’information sur le controversé religion.

Source : The Christian Post – Traduction Google

 

Attouchements sexuels: Un rabbin et un directeur d’école accusés d’avoir fait pression sur des familles

Créé le 29/08/2013 à 11h24 — Mis à jour le 29/08/2013 à 11h38

FAITS DIVERS – Les deux hommes auraient tenté de les dissuader de prévenir la police…

Ce sont deux «figures bien connues» de la communauté juive orthodoxe Loubavitch, selon RTL. La radio révèle ce jeudi qu’un rabbin et le directeur d’une école du 19e arrondissement de Paris ont été interpellés cet été, dans le cadre d’une affaire d’attouchements sur mineurs.

Les deux hommes sont soupçonnés d’avoir fait pression sur les familles de garçons victimes des attouchements d’un surveillant pour qu’elles ne préviennent pas la police. Un acte qui aurait, «à leurs yeux, sali l’honneur de la communauté», précise RTL.

«Non-dénonciation d’atteintes sexuelles»

Il s’agit du directeur du complexe scolaire Beth-Hanna, où se seraient déroulés les attouchements, et d’un rabbin, «leader historique du mouvement Loubavitch». Ils ont été arrêtés le 31 juillet par la brigade de protection des mineurs. Le premier a été mis en examen pour «non-dénonciation d’atteintes sexuelles sur mineurs de moins de 15 ans» et relâché sous contrôle judiciaire, le second doit être convoqué plus tard en vue d’une mise en examen.

En février, un rabbin travaillant dans l’école avait déjà arrêté et mis en examensous le même chef d’accusation.

Source : 20 minutes

E.U. – L’église Megachurch est désormais pour l’utilisation de vaccin contre la rougeole après l’épidémie.

Kenneth Copeland Ministries Aigle Eglise MontagneUn signe marque l’entrée de l’Copeland Ministries Aigle Eglise Montagne Kenneth, qui est lié à au moins 21 cas de rougeole et a essayé de contenir l’épidémie en organisant des cliniques de vaccination, ont indiqué des responsables. ( LM Otero / Associated Press / Août 25 , 2013 )
Par Alexandra Le Tellier27 août 2013 , 15:03

Un homme se rend à l’Indonésie et les contrats rougeole . Il se rend ensuite une église au Texas, écœurante 21 personnes – au moins jusqu’ici. Qui doit se sentir responsable? L’homme non vaccinés qui ont contracté la maladie ou les ministres de l’église qui ont remis en question la pratique de lavaccination et la place plaider en faveur de guérison par la foi?

NBC Nouvelles santé correspondant jonel Aleccia rapporte : «  Seize personnes – neuf enfants et sept adultes – âgés de 4 mois à 44 ans était descendu avec le très contagieux virus dans le comté de Tarrant, Texas, à partir de lundi. […] Tous les cas sont liés à l’ église de montagne Eagle International à Newark, au Texas, où un visiteur qui avait voyagé en Indonésie ont été infectés par la rougeole – et est ensuite retourné aux États-Unis, en l’étalant à la communauté de l’église en grande partie non vacciné , a déclaré Russell Jones, l’épidémiologiste de l’Etat du Texas « .

La rougeole, bien sûr, est une maladie évitable – à ceux qui sont vaccinés. Pour ceux qui ne sont pas vaccinés, contracter la maladie est presque inévitable après l’exposition. «La rougeole, transmis par la toux et les éternuements, peuvent causer des infections de l’oreille , la pneumonie , la diarrhée, des lésions cérébrales et la mort », explique Lin Rong-Gong II du Los Angeles Times. «Les cas peuvent se propager rapidement dans les écoles et les communautés, en particulier dans les zones à forte concentration d’enfants qui n’ont pas été vaccinés. »

C’est pourquoi médecin et professeur Nina Shapiro récemment pris nos pages Op-Ed de plaider pour les écoles à devenir des « zones non vaccinés libres .  »

«Les parents ont varié raisons de choisir de ne pas faire vacciner leurs enfants», écrit-elle. «Certains craignent que les vaccinations soulèvent le risque d’autisme, bien que de nombreuses études ont déboulonné ce mythe. D’autres, craignant que les petits corps ne peut pas tolérer tant de vaccins à la fois, ont décidé d’étaler le calendrier recommandé par l’ American Academy of Pediatrics et lesCenters for Disease Control and Prevention , mais il ya peu de preuves pour soutenir cette pratique.Certains parents pensent que parce que certaines des maladies pour lesquelles les enfants se faire vacciner sont extrêmement rares ces jours-ci, il ya peu de raisons de vacciner « .

« Mais voici la réalité », at-elle affirmé. «Ces maladies existent, et nous constatons déjà certains d’entre eux font un retour en force. »

La doublure d’argent dans le cas du Texas, c’est que l’Eglise internationale Eagle Mountain accueille maintenant des cliniques de vaccination et d’encourager ses fidèles à se faire vacciner. L’Ancien Testament est « plein de mesures de précaution, » senior pasteur Terry Pearson a déclaré dans un sermon récent, KXAS-TV à Dallas rapporté . « La chose principale est de rester dans la foi, peu importe ce que vous faites. »

Source : Los Angeles Times – Traduction Google

Canada – Condamnation d’un chef de culte Mormon à 150.000$

 

WENDY STUECK

Vancouver – Le Globe and Mail

Publié 

Dernière mise à jour 

Un juge fédéral de la Cour de l’impôt a rejeté les appels de cotisations d’impôt par Winston Blackmore, un chef de file dans l’enclave polygame de Bountiful, en Colombie-Britannique, en concluant la communauté ne répond pas aux exigences d’une congrégation énoncées dans la Loi de l’impôt sur le revenu.

Mais la question de savoir si M. Blackmore et d’autres à Bountiful pourraient faire face à des accusations criminelles liées à des infractions présumées polygamie et d’autres, y compris l’exploitation sexuelle des mineurs, reste en suspens tant que la province examine spéciaux poursuivant réclame une enquête policière dans la communauté.

Dans sa décision du 21 Août, le juge Diane Campbell a conclu M. Blackmore et Bountiful – maison de membres d’une secte polygame, l’Eglise fondamentaliste de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours (FLDS) – ne correspondent dispositions de la loi qui ont été conçus pour accueillir les organisations communautaires telles les colonies huttérites.

Le juge Campbell a rejeté les appels de l’impôt pour six années d’imposition entre 2000 et 2006 à 2005 n’a pas été inclus – qui a trouvé M. Blackmore avait sous-estimé ses revenus de 1,8 millions de dollars.

Le juge a également perçu « négligence grave » des peines de près de 150.000 $ par rapport à quatre années d’imposition, citant des différences «astronomique» entre les revenus déclarés et réels.

« L’appelant aurait dû savoir que négliger l’ampleur astronomique des différences entre les revenus / bénéfices déclarés et le montant des prestations évaluées, allant de 884 pour cent à 1,326 pour cent, sur un certain nombre d’années, pourrait attirer un certain type de taxe conséquences « , juge Campbell a écrit dans sa décision.

« C’est le type d’attitude cavalière» discuté dans DeCosta. C’est un comportement reflète une indifférence quant à savoir si il est ou n’est pas conforme à la loi.L’appelant a dirigé une communauté et une société qui a des activités commerciales dans un certain nombre d’endroits en Colombie-Britannique, en Alberta et aux États-Unis. Cependant, même s’il n’avait pas une telle expérience des affaires et le fond, je serais encore en conclure que, en raison des quantités énormes de revenus et de bénéfices non déclarée, il a été par négligence à ignorer ces montants sur un certain nombre d’années. Par conséquent, je dois conclure que les actes de l’appelant dépasse une simple négligence et qu’il délibérément déformé le véritable état des activités de la Société ainsi que les pénalités pour faute lourde sont justifiées « .

La décision fait suite à des audiences qui ont eu lieu entre Janvier et mai de l’année dernière et qui a jeté un coup de projecteur sur l’entreprise et les affaires personnelles des résidents de Bountiful, qui a été un problème épineux pour les législateurs BC et la police pendant des décennies.

Dans une décision historique 2011 BC Cour suprême juge en chef Robert Bauman a conclu que l’interdiction pénale du Canada contre la polygamie devrait être maintenue parce que les résultats des essais du tort aux femmes, les enfants et la société.

Au cours de l’audience de l’année dernière, M. Blackmore a été interrogé au sujet de ses épouses, de leurs modes de vie et ses intérêts commerciaux.

En vertu de la Loi de l’impôt, une congrégation doit satisfaire à quatre exigences, y compris les membres vivent et travaillent ensemble et non la propriété individuelle.

Le juge a conclu Bountiful ne répond pas à ces exigences sur plusieurs chefs d’accusation, y compris les membres qui ont travaillé à l’extérieur des voitures communautaires et détenue et les cartes de crédit utilisées.

Au cours des dernières décennies, la Colombie-Britannique a fait plusieurs tentatives pour s’attaquer aux activités présumées illégales à Bountiful, avec un succès limité. Accusations de polygamie contre deux dirigeants, dont M. Blackmore, ont été annulées pour des raisons techniques en 2009.

Dans la plus récente initiative, BC nommé un procureur spécial pour Bountiful l’année dernière. En Juillet, la province a annoncé que le procureur spécial, Peter Wilson, avait reçu et a été l’examen d’une enquête de la GRC sur Bountiful.

Dans le cadre d’une évaluation de la charge, M. Wilson envisage – si la preuve le justifie – « la poursuite éventuelle de l’exploitation sexuelle et d’autres infractions présumées contre des mineurs par des individus associés à la communauté de Bountiful, depuis le début des années 1980 à aujourd’hui», la province a déclaré en Juillet.

La communauté est située dans le sud-BC

Source : The globe and mail – traduction Google

Les sectes prospèrent dans les Pyrénées-Orientales

Les sectes prospèrent dans les P.-O.

Le 28 août à 10h37 par Corine Sabouraud | Mis à jour il y a 6 heures

PHOTO/C. S.

A côté des grands mouvements apocalyptiques, philosophiques ou religieux, naissent de nombreux groupuscules qui enrôlent sous couvert bio, thérapeutique, bien-être. Le département n’est pas épargné. Méfiance.

DOSSIER COMPLET DANS NOTRE EDITION PAPIER DES P.O. CE JOUR

Stress, confiance en soi, formation, médecines alternatives, guérison miracle… Difficile aujourd’hui de résister à la tentation de se faire du bien. Et d’ailleurs pourquoi ne pas s’occuper mieux de soi ? Par peur de tomber sur la poudre de perlimpinpin ? Ou pire, sur la nouvelle génération des mouvements sectaires qui a anticipé la tendance de cette quête effrénée à l’épanouissement et au développement personnel et s’est insidieusement immiscée dans le créneau ?

Rayon bien-être et santé, les librairies regorgent déjà de manuels. Les commerces bio proposent une multitude de produits de soin. Les associations redoublent de méthodes inédites ou ancestrales. Internet inonde la toile de messages subliminaux.

Or des structures douteuses, de plus en plus nombreuses et de petite taille émergent en effet également pour pénétrer le secteur et faire des adeptes.

Dans son dernier rapport en date remis au premier Ministre, la Miviludes, organisme gouvernemental d’observation des sectes, d’analyse, prévention, répression et information, dresse un constat effrayant. « En terme de pratiques non conventionnelles à visée thérapeutique, 4 Français sur 10 ont recours à des traitements parallèles. 1 800 centres de formation fantaisistes mettent sur le marché leurs apprentis charlatans et pseudo-médecins tandis que des centaines de faux psychothérapeutes sont porteurs de risques et faiseurs potentiels de victimes ». Certes, derrière chaque plaque de guérisseur ne se cache pas un gourou. Mais la Miviludes estime à environ 800 les mouvements à caractère sectaire actifs dans le domaine de la santé.

Les Pyrénées-Orientales ne sont pas épargnées. Pour mémoire, un « maître » d’« Énergie Universelle », interpellé à Salses en 2004 et condamné à Montpellier, était revenu finir ses jours au Boulou. En 2008, le mouvement renaît à Cabestany puis se déplace à Perpignan et Pézilla où des stages sont organisés en 2013 autour notamment « des transferts d’énergie à distance pour retrouver votre état d’équilibre entre corps, esprit et âme afin d’atteindre la santé, le bonheur et le développement spirituel et améliorer le bien-être au niveau mondial ». Prix de la session : entre 150 et 300 euros par personne.

Plus dangereuses, selon Prévensectes, des méthodes comme celles dérivées ou inspirées du Raja Yoga. Ainsi le Shri Ram Chandra Mission France essaime dans l’Hexagone afin « d’éduquer les masses à l’art et la science du yoga simplifié… ». Les statuts de cette association loi 1901 s’affichent sans ambiguïté. L’article 17 précise : « Le président est le véritable maître et exercera ses pouvoirs par le truchement du règlement intérieur qu’il peut modifier à son gré (…)». Autre extrait et pas des moindres : « Le moyen le plus facile et le plus sûr d’atteindre le but est de s’abandonner au Grand Maître et de devenir soi-même un mort-vivant (…). En cet état, un homme ne pense et ne fait que ce que la volonté de son Maître lui ordonne ».

L’organisation compterait plus de 5 000 adeptes en France et un accueil relais perpignanais. En général, les groupuscules du genre, pour ceux qui sont signalés, préfèrent toutefois le Vallespir. A l’image des grandes communautés, autarciques ou pas, qui existent toujours. ou la Costa Brava (lire encadré ci-dessous). Et c’est ainsi que sous couvert thérapeutique, philosophique ou religieux, des centaines de dominateurs profitent de toutes les situations et occasions pour enrôler, manipuler, abuser intellectuellement et financièrement des disciples potentiels de tous âges et profils.

Pas de panique pour autant. On peut se nourrir bio, pratiquer le yoga ou se soigner par les plantes sans tomber entre les griffes d’un laveur de cerveau. Méfiance et vigilance restent les deux meilleurs garde-fous.[…]

Suite de l’article