Les scientologues français irrités par le verdict de la fraude

Scientologues français irrités par le verdict de la fraude

«Justice pour les scientologues! » Une partie de l’Eglise française de 45.000 membres de la Scientologie protester contre une condamnation de «fraude organisée», en 2011. Le verdict a été confirmé le 16 Octobre. Photo: SAGET / AFP

Publié le: 16 octobre 2013 15h31 GMT +02:00 

Mise à jour: 16 octobre 2013 15:31 GMT +02:00

La plus haute cour de France le mercredi a confirmé plusieurs condamnations pour « escroquerie en bande organisée» contre l’Eglise de Scientologie. Un représentant de l’Église dit La section locale de la décision revenait à «persécution religieuse» en France.

La Cour de Cassation à Paris, la cour d’appel le plus élevé de France, a rejeté mercredi un appel de l’Eglise de Scientologie contre plusieurs condamnations pour «escroquerie en bande organisée ».

L’Eglise avait fait valoir dans un 4e audience Septembre que les verdicts constituaient une violation de leur liberté religieuse, mais le tribunal a rejeté mercredi cette revendication.

En 2009, les condamnations et des amendes de € 400.000 à € 200.000 (812.000 $ au total) ont été prononcées au Centre de Star, l’église et une librairie Scientologie dans la capitale française.

Scientologie leader dans Paris, Alain Rosenburg et ancien président Sabine Jacquart du Celebrity Centre ont également été reconnus coupables de tirer profit financier de membres âgés de l’Église et condamnés à des peines de prison avec sursis de deux ans, ainsi que d’être remis € 30 000 amendes pour escroquerie en bande organisée.

«Nous allons être jugés pour nos croyances»

Scientologue ministre français Eric Roux a déclaré mercredi le local la décision était un exemple de «persécution religieuse» de la France de l’Eglise.

« La France est vraiment le pays le plus en arrière en Europe en termes de tolérance religieuse », at-il dit. «Nous allons être jugés pour nos croyances, et non pas notre comportement. Comment la Cours de Cassation peut décider que nos croyances sont fausses ou frauduleuses, mais ne dit pas la même chose à propos de protestants ou catholiques? »

Les accusations découlaient d’accusations par les Parisiens qu’ils avaient été poussés à remettre d’importantes sommes d’argent pour acheter du matériel dans le magasin de livre et Centre de Star.

Rejet de l’appel de l’Eglise à la Cour de cassation est venue un an après avoir échoué à convaincre un tribunal inférieur d’appel de renverser les verdicts et les sentences d’origine.


Photo d’archives d’un centre français de la Scientologie: Guirec Lefort / Flickr

Une «secte» en France, une religion en Espagne

Le Celebrity Centre avait déjà rejeté les accusations de « totalement faux et inéquitable », selon français Direct Matin quotidien, se plaignant du procès avait «de nombreuses irrégularités et dans lequel les droits fondamentaux des scientologues ont été violés ».

S’exprimant lors de l’audience en Septembre, avocat Louis Boré a nié que l’Église n’avait jamais demandé de l’argent à partir de ses adeptes, mais Roux dit La section locale mercredi que « toute personne dont l’argent que nous avons rendu abandonné leur plainte contre nous. »

« C’est comme ça que je sais que c’est sur nos croyances religieuses et non sur une affaire criminelle. Sinon, pourquoi le gouvernement français de s’impliquer et d’appliquer beaucoup de pression dans le cas? »

L’Église va maintenant porter l’affaire devant la Cour européenne des droits de l’homme, Roux ajouté. L’article 9 de la Convention européenne des droits de l’homme garantit le droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion.

Le ministre scientologue a appelé l’Europe à l’échelle uniformité des lois concernant les libertés religieuses. « Comment pouvons-nous être considéré comme une secte en France, mais une religion en Espagne? »

Suicide après un test de personnalité négatifs

Ce n’est pas la première fois que l’Église de Scientologie a été touché par un scandale en France.

En 1996, Jean-Jacques Mazier, chef de la branche lyonnaise de l’Eglise, a été condamné à 18 mois de prison pour escroquerie et homicide involontaire à la suite membre de l’Église Patrice Vic s’est suicidé après s’endetter pour payer les séances d’audition de Scientologie.

En 2008 Kaja Bordevich Ballo, une étudiante norvégienne vivant à Nice, s’est suicidée après avoir reçu les résultats d’un test de personnalité Scientologie négative. Cependant, les procureurs n’ont pas réussi à trouver un lien direct entre le test et le suicide de la femme.

Alors que l’Église est considérée comme une religion aux Etats-Unis où elle a été fondée en 1954 par la science-fiction Ron Hubbard auteur, il est classé comme «secte» en France, à la suite d’un rapport parlementaire en 1995.

Rien qu’en France, l’Eglise de Scientologie compte quelque 45.000 partisans, et 10 millions dans le monde. 

Source : thelocal.fr – Traduction Google

Les procureurs russes affirment que les Témoins de Jéhovah ont violés la loi sur les rassemblements de masse

17:26 14/10/2013

MOSCOU, 14 Octobre (RIA Novosti) – Les procureurs russes a déclaré lundi que la branche sibérienne de Témoins de Jéhovah avait enfreint la loi sur les rassemblements publics en organisant un rassemblement de masse de 3000 adeptes cours de l’été.

Les fonctionnaires de la ville de Barnaul a déclaré l’organisation religieuse aurait informé les autorités de son intention de tenir la réunion de prière publique à l’hippodrome de la ville en Août 23-25.

Les Témoins de Jéhovah, qui compte plus de sept millions d’adeptes dans le monde, dont plus de 130.000 en Russie, confrontée à de fréquentes pressions des autorités russes et a été interdit dans un certain nombre de régions et dans certaines anciennes républiques soviétiques au cours de ses croyances religieuses.

Un tribunal de Moscou en 2004, a ordonné la dissolution de la branche locale des Témoins de Jéhovah et interdit à ses activités au milieu d’accusations de la communauté a été de lavage de cerveau des enfants et de briser des familles à travers ses enseignements.

La Cour européenne des droits de l’homme en 2010 a jugé que la décision était illégale et a ordonné la Russie à payer € 70,000 ($ 95,000) de dommages et intérêts.

Le président Vladimir Poutine a approuvé l’année dernière modification de la loi sur les rassemblements publics à augmenter substantiellement les sanctions pour les personnes impliquées dans des manifestations non autorisées.

Il a déclaré que le changement de la loi, qui fait suite à une série de manifestations de rue à grande échelle contre Poutine et le gouvernement, a été conçu pour lutter contre le radicalisme, mais les détracteurs du gouvernement a accusé le président de chercher à réprimer l’opposition à son régime.

Source : en.ria – Traduction Google

Abus dans les sectes aux Pays-bas

Abus dans les sectes est rare aux Pays-Bas, mais les conséquences pour les personnes qui en sont victimes, sont poignantes.C’est ce qui ressort de l’étude des nouveaux mouvements religieux, commandé par le WODC, le Centre de recherche et d’information.

Les chercheurs estiment qu’il ya probablement plusieurs centaines de mouvements actifs aux Pays-Bas. Ils ont trouvé 84 mouvements dont les gens ont rapporté des abus. 46 de ces 84 questions sérieuses concernés, comme les infractions sexuelles, agressions, menaces et, dans certains cas, assassiner et d’enlèvement.

Ivo-OPSTELTEN-portret

Ivo-OPSTELTEN-portret 
Rijksoverheid.nl 
Wikimedia commons

Dans 76 des 84 mouvements il y avait la violence psychologique personnes ont déclaré qu’ils n’avaient pas le droit d’avoir une opinion ou d’une vie privée, ou ils étaient tenus de suivre des cours coûteux.

La fin de l’année dernière a lancé hotline, Sektesignaal , prévoit clairement un besoin à l’heure actuelle, conclut le ministre de la Sécurité et de la Justice, sur la base de l’étude.

Entre le 1er Décembre 2012 et le 1er Septembre 2013, plus de 100 personnes ont appelé la hotline. De nombreux rapports concernés abus financiers et l’isolement social.

Source : nltimes

Suisse – «Avalanche de thérapies» à l’école

A Zurich, un nombre croissant d’écoliers suivent des thérapies logopédiques et psychomotrices. Inquiets, les experts pensent que les établissements scolaires en font trop.

storybild 

Durant l’année scolaire 2005/2006, 388 enfants ont suivi une thérapie psychomotrice dans le canton de Zurich. En 2012, on a en a recensé 526. Ce qui correspond à une hausse 35% en l’espace de sept ans. Du côté de la logopédie, le nombre de thérapies a augmenté de 28% en six ans.

Selon les experts, cette évolution est inquiétante. Avant, les enfants ayant un problème scolaire n’étaient pas forcément guidées vers des thérapeutes, estiment les pédiatres Romedius Alber et Thomas Baumann. Selon eux, il existe un véritable «multiplication thérapeutique» dans les écoles suisses. Selon les médecins, ce ne sont pas les enfants qui ont changé, mais la perception de ce qui est considéré comme normal. De nos jours, ceux qui dévient ne serait-ce qu’un peu de la moyenne seraient considérés comme malades.

Cet avis n’est pas partagé par les pédagogues. Une enseignante zurichoise affirme que les thérapies sont un grand soulagement pour elle. Comme une grande partie de ses 23 écoliers sont d’origine étrangère, il est très difficile de s’occuper de chacun d’eux individuellement, a-t-elle expliqué au «TagesAnzeiger». Une autre enseignante affirme que de manière générale les thérapies ont un effet bénéfique sur les enfants, mais que les nombreuses discussions avec les thérapeutes prennent beaucoup de temps et posent parfois problème au niveau organisationnel.

Une des raisons pour cette augmentation de consultations serait la révision partielle de la loi sur l’école obligatoire, entrée en vigueur à Zurich durant la période scolaire 2009/2010. Avant, c’était l’assurance invalidité qui prenait en charge les thérapies. Mais avec la nouvelle loi, celles-ci sont prises en charge par les établissements scolaires. Entraînant également une plus grande offre. «Je pense que les parents et les écoles font davantage attention qu’autrefois et sont moins hésitants qu’avant pour mettre en œuvre une thérapie», confirme Jürg Forster du Service de psychologie scolaire.(…)

Suite de l’article

 

Une puissante secte Philippine s’arrête à Manille

 

AFP

Philippine secte puissante s'arrête Manille
AFPpuissante secte Philippine s’arrête Manille

Manille (AFP) – Plus de 1,5 millions de personnes ont convergé sur la capitale des Philippines lundi pour événement évangélique d’une puissante secte chrétienne, provoquant le chaos de la circulation qui a fermé une grande partie de la mégapole.

Le rassemblement du secret et politiquement influente Iglesia Ni Cristo (Church of Christ) dans le quartier historique de Manille a forcé toutes les écoles et certains bureaux du gouvernement à fermer.

La Cour suprême, ainsi que des jeux de basket-ball dans la ligue collégiale très populaire, ont également été suspendus, tandis que l’autorité de tutelle de Manille a exhorté les employeurs du secteur privé pour donner à leur personnel un jour de congé payé pour éviter le trafic.

« Nous nous excusons vraiment pour ceux qui ont été incommodés. Peut-être qu’ils ne peuvent tout simplement passer cet arrêt comme un sacrifice mineur pour aider leurs compatriotes, » Iglesia Ni Cristo porte-parole Edwin Zaballa déclaré à l’AFP.

Iglesia Ni Cristo, qui est soupçonné d’avoir environ trois millions de membres, a organisé l’événement en apparence comme une mission médicale et de la charité, avec ses adeptes donner de l’aide aux résidents d’immenses bidonvilles.

Zaballa a dit qu’il faisait également partie de l’année de célébrations à travers le pays pour marquer la période qui a précédé son centenaire en 2014, et «passer le mot».

Entre deux et trois millions de personnes ont assisté à l’événement, soit comme un adepte de l’église ou bénéficiaire de l’aide, selon le chef de la police de Manille, Isagani Genade. Les organisateurs ont estimé la foule à entre 1,5 million et deux millions de personnes.

L’événement est l’un des nombreux ostentation de la foi aux Philippines principalement catholique, où les dirigeants religieux aussi exercer une influence politique considérable.

Cependant, tous les participants célébrait.

Dans un parvis de la poste centrale de Manille, tempère effiloché au cours de la chaleur de l’après-midi féroce que les hommes, les femmes et les enfants se bousculaient dans l’attente de soins médicaux offerts par le groupe.

« C’est de la folie. Je suis ici depuis l’aube pour passer un examen médical check-up gratuit, mais je vais avoir plus de malades dans cette chaleur », a déclaré travailleur usine Flor Kato, une mère de 40 ans, de cinq ans qui se plaignait d’ douleurs à la poitrine.

Plusieurs personnes se sont évanouies à cause de la chaleur, tandis que d’autres ont simplement abandonné dans la frustration.

Fondée par Felix Manalo en 1914, Iglesia Ni Cristo exerce énorme influence politique aux Philippines, en dépit de son infériorité numérique par l’est plus de 75 millions de catholiques pays.

Ses adeptes sont chargés de voter en bloc, si les politiciens cherchent souvent l’onction de leurs dirigeants pendant la saison d’élection.

Ses enseignements sont plus conservatrices que l’Eglise catholique, avec ses disciples ne peuvent se marier non-membres.

Anciens membres affirment qu’ils étaient également tenus de donner 10 pour cent de leur salaire à l’église, mais Zaballa dit que ce n’était pas le cas et la place «les membres sont invités à contribuer un montant qu’ils peuvent ».

Quand erano Manalo, le fils et successeur de Félix en tant que chef de l’Église, est mort en 2009, alors président Gloria Arroyo a déclaré le jour de son enterrement, un jour férié.

Dans un grand spectacle de vigueur l’an dernier, les membres de la secte ont tenu des rassemblements pacifiques à travers les Philippines pour protester contre l’éviction du greffon contaminé Cour suprême juge en chef Renato Corona, qui avait connu des liens avec ses dirigeants.

Ce rassemblement a également été pris comme un signe d’une rupture des liens avec le président Benigno Aquino, qui avait gagné le soutien de l’église dans les élections de 2010, mais alors le fer de lance de la mise en accusation de Corona.

Zaballa a déclaré que la réunion de lundi était un simple exercice évangélique.

« Nous ne voulons pas cela comme une démonstration de force », at-il dit.

Mais le sénateur Miriam Santiago, un politicien connu aux Philippines pour parler contre de puissants intérêts, n’était pas d’accord.

Source : au.news.yahoo.com – Traduction Google

L’église de scientologie définitivement condamnée en France

Le Salon Beige , le 17 octobre 2013 à 22:13  

Elle veut faire appel devant la CEDH :

« …Dans son arrêt de 82 pages, la chambre criminelle de la cour de cassation(1)reprend méthodiquement chacun des 9 moyens de cassation soulevés par les prévenus pour les écarter un à un assez brièvement, approuvant en tous points les motifs retenus par les juges du fond.

La cour suprême rappelle ainsi que la cour d’appel a retenu à bon droit que les manœuvres frauduleuses ont consisté à proposer « un « test de personnalité » sans aucune valeur scientifique, conçu pour donner de mauvais résultats dont la communication était suivie de propositions de cours, de ventes de services et d’ouvrages censés résoudre les difficultés ainsi décelées », les victimes étant incitées « par des pratiques commerciales particulièrement offensives, à remettre, dans de brefs délais, des sommes importantes, sans aucune mesure avec leurs ressources réelles » entraînant « de gravevs conséquences sur leur situation personnelle ».

(…)

 

Suite de l’article

Canada – 300 pseudo psychothérapeutes dans la mire de l’Ordre des psychologues

«Ne laissez pas n'importe qui entrer dans votre... (PHOTO PHOTOS.COM)

Agrandir

«Ne laissez pas n’importe qui entrer dans votre tête, conclut la présidente de l’Ordre, Rose-Marie Charest. Pratiquer la psychothérapie est une activité à haut risque de préjudice. Ça prend des compétences.»

PHOTO PHOTOS.COM

Ma Presse

Marie-Claude Malboeuf
MARIE-CLAUDE MALBOEUF
La Presse

Quelque 300 pseudo psychothérapeutes sont actuellement dans la mire de l’Ordre des psychologues du Québec, parce qu’ils reçoivent des clients sans détenir de permis – ce qui est illégal depuis 16 mois.

Certains semblent particulièrement dangereux, précise la présidente de l’Ordre, Rose-Marie Charest. «L’exploitation peut être financière, mais elle peut aussi être affective», dit-elle.

«Ne laissez pas n’importe qui entrer dans votre tête, conclut la psychologue. Pratiquer la psychothérapie est une activité à haut risque de préjudice. Ça prend des compétences.»

Pour alerter les Québécois – et les convaincre de dénoncer les imposteurs -, l’Ordre vient de lancer une publicité télévisée. On y montre un homme malhabile, qui visite une pièce et saccage au passage son contenu de porcelaine. L’annonce symbolise les ravages que peut subir une psyché fragile lorsqu’on s’y aventure à l’aveuglette.

«Le psychothérapeute illégal n’est pas toujours un gourou. Il peut avoir de bonnes intentions et ne pas réaliser qu’il cause des dégâts», précise Mme Charest. C’est notamment le cas, dit-elle, de certains coachs de vie et hypnologues qui vont trop loin.

Pour aider le public à s’y retrouver, l’Ordre a mis un annuaire sur le microsite web, votretête.ca. On y indique qui est autorisé à pratiquer et qui devrait inspirer méfiance (promesses de résultats, supposés «pouvoirs», etc.)(…)

Suite de l’article

Procès des exorcistes : Antoinette raconte son « lavage de cerveau »

AFP
08/10/2013, 21 h 40 | Mis à jour le 08/10/2013, 22 h 02
Les accusés ont toujours revendiqué la sincérité et le bien-fondé de cet exorcisme.
Les accusés ont toujours revendiqué la sincérité et le bien-fondé de cet exorcisme. (PHOTO D’ILLUSTRATION – AFP JANEK SKARZYNSKI)

Au deuxième jour du procès de quatre personnes accusées de l’avoir torturée pour l’exorciser, Antoinette, 21 ans, raconte l’emprise qu’avait sur elle le « gourou » Eric Deron.

« Dans ma tête, Eric c’était Dieu, voilà ». Au deuxième jour du procès de quatre personnes accusées de l’avoir torturée pour l’exorciser, Antoinette, 21 ans, a raconté l’emprise qu’avait sur elle Eric Deron, décrit par certains comme un « gourou » qui « rêvait d’énoncer la parole biblique ». « Il avait un certain charisme. Quand il parlait de Dieu, j’étais captivée », raconte-t-elle. Antoinette avait fait la rencontre d’Eric Deron à l’âge de 16 ans par le biais de l’Eglise adventiste du 7e jour, un mouvement protestant évangélique. « J’étais touchée par tout ce qui concernait Dieu, j’étais très intéressée par tout ça. »

Groupuscule dissident

Dès leur rencontre, elle est séduite. « Il disait que j’étais investie d’une grande mission, que Dieu avait besoin de moi. C’est un discours qui m’a complètement figée ». A tel point qu’elle finit par emménager avec lui et couper les ponts avec sa famille. « Il me disait que ma mère faisait de la sorcellerie, que je ne devais plus la voir ». Radiés de l’église adventiste en raison de problèmes disciplinaires, ils créent alors, avec deux autres personnes, un groupuscule dissident et vivent tous ensemble en quasi-autarcie chez Lise-Michelle, la mère d’Eric. « Après on n’allait plus à l’Eglise, on ne sortait plus », dit-elle.

« C’était comme si Antoinette avait subi un lavage de cerveau », confirme Marguerite, sa mère. « Elle était complètement domptée par Eric ». Pendant de nombreux mois, elle avait tenté de reprendre la main sur sa fille. « Non aux sectes, non aux gourous. Eric Deron et sa mère, 2e porte à droite », avait-elle affiché dans son immeuble à Grigny (Essonne), sans résultat.

« Délires mystiques »(…)

Suite de l’article 

 

Cameroun – Un évangéliste dormait avec le corps de sa femme décédée depuis 7 mois

Cameroun : Un évangéliste dormait avec le corps de sa femme décédée depuis 7

1380642848

Un camerounais fidèle d’une église évangélique dormait dans le lit conjugal avec le corps de sa femme décédée (photo)depuis le mois de mars dans l’espoir qu’elle ressusciterait bientôt.

Décédée depuis le 31 mars, le corps de Clarisse Wandji a été conservé dans la maison par son époux Clément Ndalet à leur domicile dans le quartier de Bonaberi à Douala au Cameroun.

Adepte de l’église évangélique le bon berger, l’homme gardait le corps de sa femme dans leur lit conjugal où il s’enfermait régulièrement avec ses enfants pour prier en attendant la résurrection de cette dernière. Découvert le 26 septembre dernier, après que la famille de la dame a signalé sa disparition, les gendarmes de la Compagnie de Bonaberi, ont transféré les restes à la morgue de l’Hôpital de Bonassama.

La fille aînée de la famille Clarisse âgée de 20 ans, témoigne :  » C’est l’Eternel qui nous a dit de garder le corps. Il a dit que si cette œuvre est de lui, elle va se réveiller. On l’aurait perdu pour toujours si on avait dit aux gens qu’on avait un problème  »

La défunte adepte de la même église évangélique avait coupé les ponts avec sa famille qu’elle accusait d’être possédée par les démons.

Pour le père, cet acte est légitime :  » Nous avons continué de vivre ici avec le corps. C’était extrêmement difficile au début parce qu’il y avait des odeurs et des mouches, mais le Seigneur nous a donné la force, les enfants et moi, de tenir. Il nous entretenait et je n’ai fait qu’exécuter sa volonté. Je n’ai aucun regret « .

Le veuf a été déféré au parquet de Bonanjo en attendant la signature de son transfert pour la prison de New-Bell.

Nanita – source