Belgique – Dix membres de la Scientologie renvoyés en correctionnelle

BELGA Publié le – Mis à jour le 

FAITS DIVERS

 La chambre du conseil de Bruxelles a décidé jeudi du renvoi en correctionnelle de deux asbl liées au mouvement de la Scientologie et de dix de leurs membres.

Le parquet fédéral qualifie l’Église de Scientologie d’organisation criminelle et poursuit notamment les prévenus pour escroquerie, pratique illégale de la médecine et non-respect de la législation sur protection de la vie privée. La toute première enquête concernant l’Église de Scientologie a commencé en 1997 lorsque plusieurs ex-membres avaient déposé plainte. Dix ans plus tard, le parquet a demandé le renvoi de douze personnes et de deux associations, la branche belge de l’Église de Scientologie et le bureau européen de l’Église de Scientologie internationale, devant le tribunal correctionnel.

Avant que la chambre du conseil ne s’exprime sur la question, une deuxième enquête a été ouverte après que l’office régional bruxellois de l’Emploi (Actiris) a déposé plainte. L’Église de Scientologie était suspectée de fausses offres d’emploi. Les personnes répondant à l’annonce ne décrochaient pas d’emploi mais bénéficiaient d’une sorte de statut de bénévole.

Il y a quelques mois, le parquet fédéral a décidé de fusionner les deux enquêtes. La chambre du conseil a à présent décidé que les faits pour lesquels un des prévenus était poursuivi sont prescrits et qu’un deuxième suspect devrait être transféré car il est anglophone. Dix autres membres et les deux asbl sont par contre renvoyés en correctionnelle, mais peuvent faire appel de cette décision.

Le mouvement de la Scientologie a été fondé en 1954 par l’écrivain américain de science-fiction Ron Hubbard et compterait 12 millions de membres, répartis dans 8.000 églises et 165 pays.

La décision rendue jeudi par la chambre du conseil de Bruxelles « met en cause de grands principes constitutionnels », a réagi le jour même l’Église de Scientologie de Belgique, qui dénonce « un procès d’intention ».« Nous ne pouvons que constater que cette enquête interminable n’est rien de moins qu’une inquisition moderne et un affront à la liberté de religion et aux droits de la défense », ajoute-t-elle dans un communiqué.

Selon l’Église de Scientologie, « la longueur de l’enquête » montre que les faits sont « inexistants » et que le dossier est « constitué de rumeurs, de procès d’intention et de mensonges sur ce qu’est réellement la religion de scientologie », qui ne devrait pas être traitée « différemment des autres religions ».

L’Église est bien déterminée « à se battre contre toute procédure pénale biaisée qui violerait ses droits fondamentaux, et cela jusqu’à obtention finale d’une vraie justice », conclut le communiqué.

Source : Belga

Chine – La foudre mortelle

 

Une secte violence invite les pasteurs à la rampe jusqu’à doctrine et travailler avec les fonctionnaires de l’Etat.
Ruth Lune / MARS 24, 2014
Foudre mortel de la Chine

Unculte chinois connu pour la violence physique et la contrainte incite pasteurs chinois pour mettre à niveau l’enseignement théologique dans leurs congrégations et aider les fonctionnaires à comprendre la différence entre le christianisme orthodoxe et ramifications de culte comme.

La secte de foudre de l’Est a commencé dans les années 1990 autour de Deng, une femme du groupe estime que la deuxième incarnation du Christ. Les membres de la foudre de l’Est ont sévèrement battu gens qui essaient de quitter le groupe, les laissant souvent infirme, selon Tony Lambert, directeur de la recherche du ministère chinois au OMF international.Récemment, le culte a été la publicité pour les membres à Hong Kong et à Taiwan, ce qui incite les dirigeants de l’église locale pour dénoncer publiquement.

Dirigeants foudre Est enseignent que les disciples doivent laisser derrière eux leurs familles et leurs biens. Selon Lian Xi, professeur du christianisme mondial à la Duke Divinity School, ils lavent le cerveau, enlèvement et assassiner à développer leurs suivante.

Le groupe, qui peut avoir plusieurs millions de membres, est connu pour lier d’amitié avec les femmes célibataires et les membres de l’église de maison, a déclaré Bob Fu, président de ChinaAid.

« Le seul effet positif est que cela rend l’église de maison plus alerte et vigilant de leur enseignement sur la vérité biblique de leurs troupeaux», a déclaré Fu.

En 2002, la foudre de l’Est a attiré l’attention de l’église mondiale lorsque les membres enlevés près de trois douzaines de leaders de l’Evangile Bourse Chine, un réseau d’églises de maison, en les attirant à des sessions de formation, Lambert dit.

Depuis l’enlèvement, les dirigeants de la Chine Evangile bourses ont partagé des informations avec des représentants du gouvernement, a déclaré G. Wright Doyle, associé principal au Global China Center. C’est une étape difficile à prendre, car les églises se méfient de persécution de l’État. Mais c’est une question importante, a dit un travailleur chrétien qui se réunit régulièrement avec les dirigeants de l’église de maison en Chine.

« Le gouvernement n’est pas très bon à distinguer entre l’église de la maison et des mouvements sectaires, » le travailleur, citant le cas d’un pasteur qui a été emprisonné à tort pendant 11 jours comme un chef de secte.

Laïcs chrétiens peuvent avoir de la difficulté à faire la différence, aussi. En réponse, les pasteurs ont dit CT ils construisent une résistance théologique dans leurs églises en ajoutant des leçons sur l’histoire de l’église et de la doctrine de leur enseignement de la Bible. En conséquence, le culte est moins de succès aux membres de l’église de recrutement à ce qu’il était il ya dix ans, mais il a encore de fortes suivants dans la Chine rurale, a déclaré une source anonyme qui dirige un vaste réseau d’église de maison chinoise.

«C’est comme un virus qui a pénétré dans le corps », a déclaré un autre responsable du ministère chinois. « Il peut créer une résistance à l’anticorps, mais il pourrait également s’aggraver. »

Source : CT – Traduction Google

Les créationnistes ont leur musée… Suivez le guide

  • LePoint.fr – il y a 42 minutes

Adam, Eve, Caïn, le serpent, un mammouth, des vélociraptors, des hamburgers… On trouve de tout au musée des créationnistes, dans le Kentucky, en plein coeur des Etats-Unis. L’Express a visité cette arche des croisés anti-Darwin. Voyage au bout de l’enfer.

Il y a des pingouins dans le jardin d’Eden. Et plein de gentils dinosaures. Deux manchots empereurs, figés dans la fausse jungle tropicale à côté d’un gorille, d’un impala et d’un couple de lamas, écoutent sagement Adam nommer les animaux de la création. Plus loin, sur le parcours fléché de la Genèse, Eve, vêtue de sa seule chevelure, des nénuphars jusqu’au ventre devant une cascade, grattouille le torse musclé de l’homme originel sous le regard du serpent et de deux vélociraptors tout droit sortis de Jurassic Park.

Dans l’allée, le public n’en perd pas une miette. Les familles nombreuses à casquettes, les groupes paroissiaux en tee-shirts ornés de psaumes, les pieuses dames mennonites coiffées de bonnets de dentelle comme les centaines de touristes délestés de 29 dollars à l’entrée s’attardent devant ce Koh Lanta antédiluvien. « Pensez ce que vous voulez, mais cela me fait du bien de voir ça, rétorque Kristen Carter, standardiste dans une administration publique locale. C’est le seul lieu où l’on réponde si bien à nos questionnements de chrétiens. »

Le musée revendique son « ras des pâquerettes » théologique

Soit. Answers in Genesis (Réponses dans la Genèse), une association religieuse créée par l’agitateur fondamentaliste Ken Ham, n’a pas investi, en 2007, plus de 27 millions de dollars, le fruit de milliers de donations, dans cette imposante bâtisse pour seulement la truffer de saynètes bibliques. La pédagogie militante reste la première mission du seul Creation Museum des Etats-Unis, stratégiquement construit à Petersburg (Kentucky), au bord de l’autoroute la plus passante du Midwest.

Sept ans de polémiques et 2 millions de visiteurs plus tard, ce bastion du créationnisme, fort d’un budget annuel de 30 millions de dollars, entend toujours prouver par A plus B, avec ses 7000 mètres carrés de dioramas, de shows audiovisuels et d’expositions de fossiles, la véracité « scientifique » de l’Ancien Testament, démontrer aux ouailles trop longtemps abusées par des écoles laïques et des médias démoniaques acquis aux théories darwiniennes, que le monde a bien été créé, dinosaures compris, en six jours de labeur divin, il y a six mille ans et non quatre milliards d’années.

Le temple de la contre-culture revendique fièrement le « ras des pâquerettes » théologique, autant qu’un statut d’égal avec les « musées de l’évolution ». Mais il impose dès l’entrée son idéologie. Descartes et Galilée sont présentés comme des rebelles de la raison humaine contre l’omniscience divine. Le musée invite, sans complexe, à « suivre le Chemin de l’Histoire ». L’histoire vraie. Mais, si tout allait pour le mieux dans la salle de la Création, tout se gâte très vite dans la galerie de la « Corruption ». Pour avoir écouté le serpent, Eve, condamnée à enfanter dans la douleur, traîne sa déprime et un gros ventre en regardant Adam biner des carottes.

A la triste conscience de leur mortalité s’ajoutent d’autres tracas : les mauvaises herbes. « Inexistantes avant le péché originel, précise une plaque du musée, elles apparaissent pour nourrir une faune en incessante reproduction. » La ature, jusqu’alors accueillante, foisonne soudain de dangers. Les insectes se mettent à piquer, les plantes secrètent des poisons, les serpents et les tarentules, du venin; « en grande partie à cause de leur nouveau régime alimentaire », précise un commentaire.

Lire la suite sur lexpress.fr

Les deux visages du néopaganisme français

Léa Ducré – publié le 26/03/2014

Jupiter, Toutatis ou Osiris : les païens vénèrent une myriade de divinités préchrétiennes. Mais s’il fallait donner un visage au paganisme en France, Janus, dieu grec à double figure, serait sans doute le plus approprié. Dualité a priori inquiétante : d’un côté, un paganisme identitaire aux dérives racistes flagrantes ; de l’autre, des adeptes de sorcelleries en tous genres. Pourtant, ni l’un, ni l’autre ne méritent les frissons qu’ils suscitent.

Représentation de Janus, dans un manuscrit du 15e siècle © Costa / Leemage

Représentation de Janus, dans un manuscrit du 15e siècle © Costa / Leemage

 

« Paganisme. Religion de ceux que les chrétiens traitent comme s’ils n’avaient pas de religion », écrivait, en 2005, Jean-François Kahn dans son Dictionnaire Incorrect. L’étymologie latine du mot, « paganus », renvoie aux « paysans ». Les chrétiens des premiers siècles nommaient ainsi les gens des campagnes perpétuant les traditions polythéistes. Toutefois, le terme originel pourrait également avoir une signification ethnique : « Les païens, les pagani, étant les « gens de l’endroit« et les chrétiens, les alieni, les « gens d’ailleurs», rappelle Stéphane François, historien des idées, spécialiste des droites extrêmes.

La résurgence actuelle du paganisme conserve cette ambivalence entre une spiritualité alternative au christianisme d’une part, et un ethnicisme identitaire (culte de l’identité ethnique) de l’autre. De fait, le courant païen se divise en deux branches radicalement opposées : d’un côté, des groupuscules identitaires, idéologiquement marqués à droite et de l’autre, une mouvance dans la tendance New Age, moins marquée politiquement, bien que généralement plus à gauche. S’inspirant des cultes celtes et germano-scandinaves, les premiers défendent l’idée d’une suprématie de la « race blanche » et des Indos-Européens, tandis que les seconds se revendiquent de traditions sorcières et chamaniques disparates.

« Une terre, un peuple »

Dans la presse, les païens identitaires éclipsent largement les néopaïens wiccans ou chamans. L’année passée, ils ont fait la Une à deux reprises. En mai, Dominique Venner, essayiste païen d’extrême droite, se donnait la mort dans la cathédrale Notre Dame à Paris. Ce geste éminemment symbolique choqua la communauté catholique, tandis que nombre de païens en saluèrent le courage. Quelques mois plus tard, en juillet, le chanteur néonazi Varg Virkenes, de son vrai nom Kristian Vikernes, était arrêté pour détention d’armes à feu à son domicile. La célébrité de ce Norvégien installé en France doit autant à ses compositions de musique Black Metal qu’à sa spiritualité mêlant néonazisme et néopaganisme nordique. Les deux affaires mettent alors en lumière ce nébuleux néopaganisme moderne.

Le paganisme identitaire peut se résumer à l’idée suivante : à une terre correspondent un peuple et une religion donnés. « Terre et Peuple » est d’ailleurs le nom de l’une des organisations centrales de ce courant. Fondée en 1994 autour d’anciens membres du Front National et de Pierre Vial, actuel conseiller régional Rhone-Alpes et ancien partisan de Brunot Megret (Mouvement National Républicain), l’association regrouperait plus de 700 membres. Sa page Facebook compte 2000 mentions « j’aime ». Quatre fois par an, Terre et Peuple édite un magazine éponyme prônant la « résistance identitaire européenne ». « Notre raison d’être, c’est de constituer une communauté de femmes et d’hommes en lutte pour l’avenir de leur terre et de leur sang », écrit Pierre Vial dans le dernier numéro.

Religion ancestrale ou reconstruite ?

Les païens identitaires ne veulent pas entendre parler de « néopaganisme ». Prônant le respect d’une religion qui serait celle des ancêtres, Pierre Vial gronde lorsqu’il entend ce terme. « Il n’y a rien de nouveau dans ce paganisme multimillénaire. » Pourtant, selon Stéphane François, cette spiritualité moderne n’a que très peu à voir avec le paganisme antique. « Il s’agit de néopaganisme, car c’est une réinvention d’une religion qui n’a jamais existé telle quelle.»

L’apparition du néopaganisme remonte à quelques siècles. Les premiers cultes consacrés aux divinités préchrétiennes apparaissent aux XVIIIe. Issus du panthéisme, doctrine philosophique ou religieuse selon laquelle Dieu apparaît dans tout ce qui existe, ils seront portés ensuite par les courants ésotériques et les poètes romantiques refusant les philosophes des Lumières et leur modernité. Au XXe siècle, des goupes néopaïens se rapprochent des mouvements d’extrême droite sur des idées nationalistes ou régionalistes.

Parallèlement, une autre forme de néopaganisme séduit dans les milieux d’extrême gauche. Ceux et celles qui rejettent le dogmatisme et la misogynie des religions monothéistes y trouvent une spiritualité ouverte, en accord avec leurs convictions.

Cette discrète scission idéologique n’a fait que se renforcer depuis, jusqu’à en faire un mouvement largement schizophrène. D’un côté, les néopaïens liés à la Nouvelle Droite défendent des thèses ethnicistes et antimondialistes tandis que de l’autre, les néopaïens de gauche prônent une tolérance absolue à la différence et une forme de syncrétisme mondial.

Des convictions politiques aux convictions religieuses, et inversement

« Parle-t-on des militants politiques attirés par la paganisme ou de néopaïens avec de vagues convictions politiques ? », demande Stéphane François lorsqu’on évoque le phénomène du néopaganisme. Les néopaïens identitaires semblent d’abord des militants politiques, nationalistes ou régionalistes, avant de devenir des adeptes du paganisme. Leur spiritualité découle d’une réflexion intellectuelle. Bien que, selon Terre et Peuple, il n’y ait aucun lien entre paganisme identitaire et convictions politiquesl’orientation idéologique semble indéniable. Comment expliquer sinon les références contre Sarkozy, l’immigration, les musulmans et l’Union Européenne qui parsèment leur revue ?

Dans un article du dernier numéro, le rédacteur Alain Cagnat se jette dans une longue diatribe contre l’individualisme, les Droits de l’Homme, le libéralisme économique, le capitalisme, le marxisme et l’antiracisme. Il explique : « Toutes ces idéologies convergent. Toutes ont la même origine biblique (…)» Son article se termine par un appel à mettre au bûcher tous leurs thuriféraires. La revue propose également un article expliquant « le processus de destruction programmée de notre peuple depuis plus d’un demi-siècle ».  On y apprend que les crises économiques ont été inventées de toutes pièces, tout comme l’affaire Merah ou les attentats du marathon de Boston. La deuxième gauche américaine, les Femen, le mariage gay, les hippies et le rock seraient des mesures intégrant un « plan global » pour décrédibiliser le nationalisme et le paganisme identitaire.

Un racisme sous-jacent(…)

Suite de l’article

Apprenez à reconnaître une pseudo-science en 14 points

De nombreux philosophes de la science ont assemblé des caractéristiques par lesquels la science se distingue de la pseudo-science. Parmi les principaux se trouvèrent Langmuir ([1953] 1989), Gruenberger (1964), Dutch (1982), Bunge (1982), Radner et Radner (1982), Kitcher (1982, 30–54), Hansson (1983), Grove (1985), Thagard (1988), Glymour et Stalker (1990), Derksen (1993, 2001), Vollmer (1993), Ruse (1996, 300–306) et Mahner (2007).[5] Une importante collection de telles caractéristiques est celle de Hansson (1983), quelquefois appelée « les sept péchés de la pseudo-science » :

  1. La croyance en une autorité: certaines personnes ont une perspicacité plus profonde. Il faut faire confiance à leurs témoignages.
  2. Expériences non répétées: on fait confiance à des résultats d’expérimentation qui sont pas reproductibles.
  3. Des exemples sélectionnés: Des exemples sont nommés, même s’ils ne sont pas représentatifs.
  4. Réticence à l’examen: une théorie n’est pas testée, même si cela serait possible.
  5. Immunité déraisonnable: des arguments critiques sont rejetés tant que ceux qui supportent la thèse sont supportés délibérément.
  6. Fraude intégrée: l’examen de la théorie est arrangé de sorte que le résultat ne puisse seulement prouver, non jamais falsifier la théorie.
  7. Elimination d’explications sans remplacement: des explications existantes sont supprimées de sorte que la nouvelle théorie explique moins qu’une précédente.

Il n’est pas toujours facile de reconnaitre la pseudo-science comme telle. Ci-dessous se trouvent certaines caractéristiques supplémentaires et des exemples ayant pour base les « péchés » mentionnés:

  • Au lieu d’explications évidentes, des hypothèses étranges et exotiques sont préférablement chargées d’expliquer des phénomènes, comme par exemple l’influence extraterrestre, l’existence de formes d’énergie inconnues ou des effets effrayants à distance (voir le rasoir d’Occam).
  • Méfiance envers la science: On préfère croire des autorités solitaires prétendant ou ayant inventé quelque chose. Des réfutations à base d’argumentation mathématique ou scientifique sont rejetées, même si elles pourraient être comprises avec des simples connaissances scolaires.
  • La « Réticence à l’examen » se manifeste dans le fait que même des propositions simples (comme, par exemple au sujet de simples installations techniques qui, prétendument font usage d’énergie libre) sont difficilement testés expérimentalement. De plus, les propositions de l’inventeur initial sont répétitivement récitées sans critique, même si elles datent de plusieurs dizaines d’années. Dans ce critère on parvient aussi à observer la croyance en des autorités.
  • Tendance envers des théories du complot: les inventions et concepts des pseudo-savants n’ont prétendument pas eu de succès parce qu’ils ont été « réprimés » par les plus puissants, dont les « lobbys » pharmacologiques et de l’énergie.
  • Langage pseudo-scientifique: on fait usage de formulations qui semblent impressionnantes pour les laïques en employant des vrais termes scientifiques, pourtant n’ayant aucun sens (« radotage »; voir aussi: mysticisme quantique).
  • Stylistique apparemment scientifique et soi-disant respect de la règle scientifique en soutenant des allégations avec des citations scientifiques: souvent, les articles pseudo-scientifiques citent un grand nombre de textes scientifiques, leur donnant un air sérieux et savant. Si l’on y regarde plus précisément on réalise qu’il manque de corrélation entre l’article et ses citations (cet « astuce stylistique » s’emploie malheureusement aussi au-delàs de la pseudo-science).
  • Un monde scientifique apparemment parallèle: les pseudo-savants publient leurs propres journaux et mènent leurs propres congrès. Superficiellement cela ressemble fort au fonctionnement scientifique. En réalité, cela sert à éviter tout contact avec le vrai monde scientifique, afin de pouvoir maintenir le bâtiment pseudo-scientifique. Cet aspect est fort accentué en pseudo-médecine.

On retrouve une analyse équivalente de ces caractéristiques dans l’article « Treize arguments non valables pour défendre les parasciences » de Laurent Puech publié en 1999 dans la revue de l’Association Française pour l’Information Scientifique.

Source : http://www.psiram.com/fr/index.php/Pseudo-science

La CEDH se penche sur le traitement des Témoins de Jéhovah en Russie

17:15 25/03/2014MOSCOU, le 25 Mars (RAPSI) – La Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) a communiqué une vaste collection de plaintes ce mois-ci à la Russie dans le cadre du traitement des Témoins de Jéhovah dans tout le pays.

Russie et les candidats ont été invités ce mois-ci à envisager une pléthore de questions liées au traitement des Témoins de Jéhovah et leurs congrégations à la lumière de la Convention européenne des droits de l’homme »(la Convention) Les garanties de la liberté religieuse et la liberté d’expression, ainsi que l’interdiction de la discrimination.

Selon des documents judiciaires, en 2007, un Russe Procureur général adjoint a informé les bureaux de procureurs du pays que les Témoins de Jéhovah et d’autres organisations religieuses et caritatives étrangères ont pu constituer une menace publique.

La lettre indiquait: «Il ya différentes branches d’organisations religieuses et caritatives étrangères sur le territoire de la Russie, dont les activités ne violent pas formellement les dispositions de la législation russe, mais bien souvent de promouvoir la croissance de la tension dans la société. »

La lettre regroupé les Témoins de Jéhovah avec l’Eglise de l’Unification, l’Église de Scientologie, « diverses religions orientales, » et le satanisme, se référant à eux collectivement « les branches qui effectuent fréquemment des activités préjudiciables à la santé morale, mentale et physique de leurs membres.  »

Les procureurs de tout le pays ont été invités à se pencher sur la menace que le matériel extrémiste a été produite ou diffusée en violation ou la communication de masse à la loi de la Russie.

Selon la plainte, le présent recueil de cas s’articule autour de dix revendications, beaucoup de centrage sur la littérature des Témoins de Jéhovah:

Une. La liquidation du témoin de l’organisation de Jéhovah locale à Taganrog, Russie, ainsi que la confiscation de ses biens et l’interdiction de 34 de ses publications;
2. Sept autres instances de l’interdiction des publications religieuses dans différentes régions russes;
3. La révocation d’un permis de distribuer des magazines religieux;
4. Une série de procédures administratives lancées contre neuf personnes dans huit régions sur la distribution de la littérature extrémiste;
5. Cinq cas où les procédures administratives ont été lancées sur la distribution des médias de masse non enregistrée;
6. Treize cas où les procédures administratives ont été lancés pour la réalisation des événements religieux;
7. Trois perquisitions effectuées dans des résidences privées, et la saisie de la littérature religieuse;
8. Cinq cas où les recherches ont été menées dans les lieux de culte, à l’interruption des services religieux;
9. La saisie d’une cargaison de littérature religieuse;
10. Et la détention du témoin de Jéhovah pour la prédication.

La plainte affirme que l’organisation religieuse locale Taganrog (LRO) a été liquidée après qu’un tribunal a jugé que c’était une organisation extrémiste, due en partie au fait que l’un de ses membres fondateurs ont succombé à des blessures qu’elle a reçues dans un accident de véhicule à moteur, après avoir refusé d’accepter des transfusions sanguines.

Selon le site des Témoins de Jéhovah international de l’organisation religieuse, les adhérents ne rejettent pas catégoriquement toutes les formes de traitement médical. L’organisation ne, cependant, de rejeter certains traitements spécifiques, y compris les transfusions sanguines. Comme expliqué par le site: « Certains traitements incompatibles avec les principes de la Bible … et nous rejetons ces. Par exemple, nous n’acceptons pas les transfusions sanguines parce que la Bible interdit de prendre dans le sang pour maintenir le corps. (Actes 15:20) De même, la Bible interdit les traitements ou les procédures qui comprennent occultes practices.-Galates 5:19-21 santé « .

Les revendications présentent un certain nombre de questions au regard du droit interne russe, y compris ses lois contre l’extrémisme, les dispositions du Code criminel contre l’incitation à la haine ou à l’hostilité et aux associations qui portent atteinte aux droits des citoyens.

Les parties en cause ont été chargés de répondre à une série de questions relatives au traitement des témoins de la Russie Jéhovah en vertu du droit international.
La CEDH a examiné trois demandes déposées contre la Russie par les Témoins de Jéhovah dans le passé, de trouver dans chaque cas qu’il y avait eu des violations de la Convention.

Source : rapsinews – Traduction Google

Assises : les curieuses thérapies du marabout de Carnoules

mardi 25 mars 2014 à 11H42
assises Draguignan
(Photo Christophe Chavignaud)

Que se passait-il exactement dans le garage du marabout togolais de Carnoules ? C’est la question qui sera posée pendant toute la semaine aux jurés varois.

Selon certaines de ses « patientes », les longues consultations d’Oké Oussou, jusqu’à cinq heures d’affilée à boire des potions et à sacrifier des volatiles, dérapaient parfois.

Du désenvoûtement par cunnilingus jusqu’aux actes de pénétration sexuelle, trois femmes ont dénoncé cet homme de 77 ans pour des viols, tentatives de viols et agressions sexuelles.

Les faits sur lesquels la cour d’assises du Var devra se prononcer ont eu lieu en 2008 et 2009. Les plus graves, qui consistent en des viols sur mineure, ont été dénoncés en 2010 par une jeune femme maintenant âgée de 25 ans.

Ils se seraient produits en 1996 et 1997, quand elle avait 8 ans et que sa mère l’emmenait en consultation auprès du marabout.

Celui-ci sera défendu par Me Frédéric Casanova.

Les trois parties civiles seront représentées par Mes Martine Benoit-Leick, Emmanuel Platon et Yves Haddad.

Source : var matin

« Plusieurs dizaines de milliers de Belges sont touchées par les dérives sectaires »

Le Vif

Source: Belga
lundi 24 mars 2014 à 18h02

Pour ses vingt ans d’existence, la fédération européenne des centres de recherche et d’information sur le sectarisme (FECRIS) tire la sonnette d’alarme. Les sectes sont en augmentation et diversifient de plus en plus son champ d’action.

 

La fédération européenne des centres de recherche et d’information sur le sectarisme (FECRIS)a organisé son colloque annuel à la Chambre des représentants, ce lundi à Bruxelles, à l’occasion de ses 20 années d’existence. L’événement, qui a réuni environ 130 personnes et était organisé avec l’asbl belge d’aide aux victimes des sectes AVISO, a notamment mis en exergue la nécessité d’une meilleure coordination au niveau international dans la lutte contre les mouvements sectaires.

Basée à Marseille, la FECRIS regroupe actuellement 58 associations, principalement en Europe, dont AVISO. A l’heure des nouvelles technologies et face à des mouvements sectaires qui peuvent se transformer, se déguiser ou se déplacer, la volonté de ces associations est plus que jamais de se fédérer au niveau international, explique André Frédéric, député fédéral et président d’AVISO.

Depuis environ une dizaine d’années, on constate une augmentation du phénomène et une diversification du champ d’actions des mouvements sectaires. « On est passé des organisations dites apocalyptiques à d’autres secteurs d’activités comme le développement personnel, la formation professionnelle et le domaine de la santé. Dans ce dernier cas, on voit des gens abandonner des thérapies classiques pour se laisser vendre de la biologie totale des êtres vivants, de la transmission de la lumière ou du respirianisme », un mouvement selon lequel l’homme pourrait se nourrir exclusivement de lumière, poursuit André Frédéric, qui a également présidé le groupe de travail sur les sectes au Parlement fédéral.(…)

Suite de l’article

Canada – Un voyant condamné pour publicité mensongère

SBM-GIGA coupable de fausse représentation

L’Office de la protection du consommateur annonce les condamnations de SBM-GIGA inc., faisant la promotion d’un talisman gratuit de Voyance Tanapat, et de son président, M. Pierre-Paul Gervais. L’entreprise et M. Gervais ont récemment plaidé coupable à des accusations portées contre eux en vertu de la Loi sur la protection du consommateur.

© Archives, Le Courrier Sud

Justice

Pour avoir commis ces infractions entre mars 2008 et mars 2009, l’entreprise devra payer des amendes globales de 100 010 $. Pour sa part, le président a été condamné à des amendes totales de 3 250 $.

L’entreprise, dont le siège est situé au 9701, rue Notre-Dame Ouest, à Trois-Rivières, et son président, avaient, à l’occasion d’une publicité parue dans un journal ou diffusée dans des magazines ou encore à l’intérieur d’enveloppes de coupons-rabais, prétexté un motif pour solliciter les consommateurs à acheter une voyance complète.

De plus, l’Office leur reprochait d’avoir fait une représentation fausse ou trompeuse en indiquant que les répondants à l’offre gratuite sur le talisman recevraient une voyance sur leur proche avenir du Maître Tanapat alors que tous recevaient la même voyance, qui est en réalité une sollicitation à acheter une voyance complète.(…)

Suite de l’article

E.U. – Un avocat attaque la Scientologie

 
Par MATT REYNOLDS 

     LOS ANGELES (CN) – Un avocat poursuivi l’Église de Scientologie, affirmant qu’il lui cajolé à payer près de 200.000 dollars pour les services de conseil il n’a jamais utilisé. 
     Vance Woodward a poursuivi l’Église de Scientologie et une demi-douzaine de filiales et d’AD, en Cour supérieure, alléguant conversion et rupture de contrat. 
     Woodward, dépôt pro soi, affirme que quand il était un membre de l’église, il a remis toutes ses économies et utilisé tout son crédit disponible pour les services de l’église, craignant les menaces physiques ou expulsion. 
     Woodward, dit-il rejoint l’église à Winnipeg, Canada en 1989, quand il avait 14 ans.
     Fin 2007, dit-il, il a demandé des services psychologiques et spirituels de l’église de San Francisco et a offert un-à-un conseil sous la forme de «vérification» et des cours repose sur la livres de fondateur de la scientologie L. Ron Hubbard. 
     Selon lui, l’Église de Scientologie a pris des milliers de dollars de lui et d’autres membres dans le cadre en affirmant que ses pratiques confèrent des pouvoirs surhumains à ses membres. 
     Woodward affirme l’audit aggravé son état ​​déjà fragile, et que l’église lui a fait croire que la Scientologie était la seule chose qui pourrait le sauver. 
     Scientologie « personnel encouragé Vance à payer et à recevoir des centaines d’heures de l’audition de Scientologie, qui n’ont rien fait, accordé un allégement temporaire limité ou blessé Vance, » son États plainte. 
     « Chaque fois que les résultats de la vérification étaient positifs, SF [San Francisco] personnel de l’église serait donner du crédit à Hubbard et son alter ego, la Scientologie. Chaque fois que les résultats de la vérification étaient pauvres ou préjudiciable, le personnel de l’église SF blâmé Vance et l’a accusé de ne pas participer honnêtement.  » 
     Si l’audit a fait se sentir plus vulnérables ou psychologiquement blessé, l’église a déclaré Woodward à subir plus audit « tout à ses grands frais , « le procureur dit dans le procès. 
     Woodward affirme que les friandises de l’église tout membre qui remet en question la religion comme un criminel. Il affirme l’église l’a encouragé à se dissocier des amis critiques de la religion. 
     Il affirme avoir remis tout son argent et maximisé son crédit pour payer les services. D’autres membres de l’église se retire de 401 (k) s et les fonds de retraite à payer pour les services, il ajoute. 
     « personnel Scientologie dit à plusieurs reprises Woodward qui ne Scientologie pourrait aider le monde et que, si Vance n’a pas à agir immédiatement, la Terre entière était à risque de se détruire, « les Etats de procès. 
     « (O) n plusieurs reprises, Vance a été physiquement et psychologiquement manipulé en restant dans une petite chambre avec Scientologie levées de fonds, y compris les représentants des défendeurs SF Eglise, qui le poursuivait pour des centaines de milliers de dollars pour plus de six heures d’affilée, à chaque fois sur la base d’un tandem et par équipe, chaque fois qu’après 04h00, « dit Woodward dans la plainte. 
     Parmi les $ 600,000 il a donné à l’Église de Scientologie et de ses sociétés, Woodward dit, $ 200 000 sont allés à des causes de l’église, et $ 200,000 sur les cours qui « étaient de mauvaise qualité, et n’ont rien fait ou blessé» lui. 
     autre $ 200 000 a été paiements anticipés pour les services de conseil il n’a jamais reçu, Woodward dit. 
     Selon lui, quand il a remis l’argent qu’il était sous la « manipulation psychologique néfaste et d’abus» de la Scientologie levées de fonds, et « était sous la croyance illusoire que la scientologie est la seule voie à l’amélioration spirituelle ou psychologique. » 
     Il prétend l’église a ignoré plusieurs demandes écrites de son $ 200 000 dos. 
     Nommé en tant que défendeurs sont Église de Scientologie Internationale, Eglise de Scientologie ouest des Etats-Unis dba américain Organisation colline Saint et dba avancée Organisation Los Angeles; Église de Scientologie de San Francisco, et l’Église de Scientologie Organisation de services de Flag dba Église de Scientologie Drapeau Ship Service Organisation. 
     Woodward cherche restitution, dommages-intérêts punitifs et les coûts. Il a refusé de commenter cette histoire. 
     Église de Scientologie n’a pas immédiatement répondu à une demande de commentaire.

Source : Courthouse news service – Traduction Google