L’Ardèche n’échappe pas aux pratiques sectaires

  • Illustration actu

Comme d’autres départements du sud de la France, l’Ardèche n’échappe au phénomène des pratiques sectaires. C’est d’ailleurs la raison qui a poussé la fédération des œuvres laïque de l’Ardèche (FOL 07) à rejoindre « le cercle laïque pour la prévention du sectarisme », une association présidée par Gilbert Klein.

 

Des moyens d’actions limités

 

« Nous nous sommes rendus compte que nous étions régulièrement sollicités par des proches de personnes confrontées à des pratiques sectaires, raconte Gilbert Aziza, le président de la FOL 07. C’est pour cela que nous avons adhéré dès 2002 au cercle laïque pour la prévention du sectarisme. Dans le cas des sectes, il est plus facile de s’adresser à une association qu’aux forces de l’ordre. Car si la personne embrigadée est majeure, la gendarmerie répond qu’elle ne peut rien faire ! Nous, on peut donner des conseils aux familles touchées mais aussi aux maires qui ne savent pas comment réagir lorsque des groupes suspects les sollicitent pour louer une salle par exemple. » Gilbert Klein complète : « on travaille également avec une ancienne magistrate et une avocate pour connaître les failles juridiques des groupes sectaires. Enfin, on peut aussi alerter les services sociaux. »

 

Des « sectes » aux « pratiques sectaires »

 

Aujourd’hui, on ne parle plus de secte mais bien de pratiques sectaires. « Ce ne sont pas tant les doctrines que les comportements qui en découlent qui sont dangereux pour les individus, poursuit Gilbert Klein. Ceci dit, ça n’empêche pas de se poser des questions sur les idéologies, car certaines dérivent plus facilement que d’autres. Le temps des grandes sectes est passé, maintenant ce sont de petits groupes, très difficile à localiser. »

Le rôle de l’association, qui œuvre dans 12 départements en France, n’est pas évident. « La frontière est souvent mince entre une personne sous influence mais encore libre et une autre sous l’emprise de pratiques sectaires. La distinction se fait sur l’atteinte à la liberté individuelle de conscience, précise Gilbert Klein. Un des signes, c’est une rupture familiale complète. La grosse difficulté, c’est que la personne croit raisonner par elle-même alors qu’elle reproduit des discours qu’on lui impose. Là où ça devient dangereux, c’est quand c’est nuisible à un individu : lorsqu’il donne tous ses biens à une personne, qu’il ne mange plus ou qu’il pense pouvoir soigner un cancer par psychothérapie par exemple…  »(…)

Suite de l’article

Antilles – Mort du petit Paul : sa mère devant les assises

Lovely ELIACJeudi 12 juin 2014

À la barre, une jeune femme accusée d’avoir privé de nourriture son enfant qu’elle croyait habité par le diable.

C’est une affaire délicate et sordide, sur fond de magico-religieux, que doit juger la cour d’assises de Basse-Terre aujourd’hui et demain.
Tatiana Petit, une Saint-Martinoise de 32 ans comparaît jusqu’à demain devant la cour d’assises de Basse-Terre, pour avoir été impliquée directement dans la mort, en 2011, de son fils Paul, âgé de 3 ans. La jeune mère se croyait victime de sorcellerie. Fait rare dans le box, l’accusée doit répondre de la mort de son fils, mais aussi des mauvais traitements infligés aux trois frères et soeurs de ce dernier.
Les faits remontent au 27 août 2011. Après le décès du petit Paul à l’hôpital de Marigot/Saint-Martin, une enquête est ouverte suite à la présence de traces de maltraitance sur le corps de l’enfant. L’autopsie révélait que le garçon était décédé « des suites de malnutrition et de déshydratation associées à des actes de maltraitance quotidienne dont des coups non mortels ayant provoqué un oedème cérébral » .
Les soupçons se portent très vite sur la mère du petit garçon qui aurait également commis des violences sur les autres enfants.
UN DRAME SUR FOND DE SORCELLERIE
Mais qu’est-il arrivé pendant les vacances scolaires de 2011, pour que Tatiana Petit s’acharne sur son fils de 3 ans ?
« Elle était devenue bizarre depuis la naissance de Paul » , affirment certains. « Elle avait un grand intérêt pour la sorcellerie et paraissait possédée par le vaudou » , déclare le père du petit garçon.
Mais pour Tatiana Petit, ses qualités de mère aimante et dévouée ne sont plus à prouver. D’après elle, le problème était ailleurs. « Paul – tout comme Daniel, le petit dernier – était victime d’un sort. L’esprit malin prenait les repas de Paul et la sorcière le battait. »
L’accusée était-elle bien consciente de ses actes au moment des faits ? C’est ce que les jurés devront déterminer tout au long de ce procès.
Sources : France Antilles

Italie – La communauté de l’éco Damanhur du Piémont prétend avoir créé une machine à voyager dans le temps

L’intérieur des temples souterrains de l’italien «culte» qui dit qu’il a percé les secrets de VOYAGE DANS LE TEMPS

  • La Fédération de Damanhur est une communauté écologique basée dans le Piémont en Italie
  • Les membres disent qu’ils ont construit une machine de temps, une demande d’abord fait en 1997
  • Ont gardé le silence pendant 16 ans, mais élaborera dans un nouveau documentaire
  • Autres créances comprennent la capacité à obtenir des plantes à jouer de la musique

Par RUTH STYLES

Gnomo Orzo est un homme avec un plan. Un membre de la communauté Damanhur reclus de l’Italie, M. Orzo aide pionnier l’une des technologies les plus controversés du groupe: Voyage dans le temps.

«Nous allons dans un passé très, très longtemps, très, très loin, parce que si vous allez très proche de votre présent, vous changez beaucoup d’événements dans votre présent, » explique t-il de ses voyages inter-dimensionnels. «C’est très dangereux pour votre présent.

Ce n’est pas le première fois les damanhuriens ont affirmé avoir percé le secret de la Voyage dans le temps – ils ont d’abord si en 1997, mais, grâce à la controverse qui a suivi, ont gardé le silence depuis.

Spirituel: La communauté de l'éco Damanhur du Piémont prétend avoir créé une machine de temps de travail

Spirituel: La communauté de l’éco Damanhur du Piémont prétend avoir créé une machine de temps de travail

Maintenant, le groupe reclus, qui est basé dans une série de petites communautés dans le Piémont en Italie, a accepté de révéler davantage sur leur technologie très contestée dans un nouveau documentaire.

«C’est comme une machine, mais ce n’est pas seulement la machine, ce n’est pas seulement physique .. il ya des énergies à l’intérieur», ajoute M. Orzo de sa machine de temps.

«Vous avez seulement un présent, dans le passé, vous avez le corps, tandis que là, tout ce qui reste derrière est la masse.

Mais Voyage dans le temps n’est pas la seule technologie inhabituelle (et encore non prouvée) que les damanhuriens ont à offrir.

Fondée en 1975 par Oberto Airaudi, la Fédération de Damanhur, comme il est officiellement connue, combine croyances néo-païennes avec une passion pour la nature – qui tous deux informer leurs activités.

Insolite: Damahurian Formica (à gauche) apparaît sur le nouveau documentaire, Outsiders avec Darren McMullen

Insolite: Damahurian Formica (à gauche) apparaît sur le nouveau documentaire, Outsiders avec Darren McMullen

Feat: Cela pourrait ressembler à une maison piémontaise ordinaire, mais il est sous un temple extraordinaire de coupe de roche

Feat: Cela pourrait ressembler à une maison piémontaise ordinaire, mais il est sous un temple extraordinaire de coupe de roche

Eco-friendly: Selon Formica, les temples sont dédiés à la terre et de la biodiversité

Eco-friendly: Selon Formica, les temples sont dédiés à la terre et de la biodiversité

Sous le complexe de campagne des damanhuriens est un réseau de temples taillés dans la roche, construit à la main dans les années 70, et complètement inconnu pour le gouvernement italien jusqu’en 1992.

«Ils sont dédiés à la planète et la biodiversité», explique Formica, un membre de la communauté Piémont des Damahurians.

Le plus célèbre des temples, qui siègent 72m en dessous du sol, est le temple bleu, qui a été construit par l’aide avait pioches et de pelles et contient une sphère bleue mystique.

«Cette sphère bleue que nous utilisons pour s’inspirer», ajoute Formica. «Mais surtout, pour trouver les réponses que nous pensons que nous avons en nous-mêmes. »

L’aspect religieux de la vie Damanhur combiné avec les revendications sinistres sur Voyage dans le temps et l’insistance de la communauté que les nouveaux membres prennent le nom d’une plante ou d’un animal lors de leur adhésion a conduit à des accusations que la place d’une communauté, les leaders Damanhur sont en cours d’exécution d’un culte.

Formica, qui a vécu dans la communauté depuis plus de trois décennies, est moins impressionné.«Non absolument pas, s’exclame t-elle.

«Vous savez un culte est un endroit très fermé mais voici que beaucoup de gens qui vont et viennent -, nous avons de nombreux visiteurs.

«Damanhur est né pour réunir les rêves de nombreuses personnes. Pour créer quelque chose de nouveau. Quelque chose n’a jamais imaginé avant.

Malgré ses protestations, on ne peut nier que certains éléments de la vie Damanhur point sur le bizarre, pas moins leur penchant pour jouer de la musique avec des plantes.

L’un des nombreux domaines de la Damanhur de la recherche expérimentale, les jam sessions à base de plantes, ont lieu dans cabanes et utilisent des détecteurs de canaliser »la musique» de l’usine.

Fondateur: Oberto Airaudi, un philosophe italien décédé l'an dernier, a fondé le Damanhur en 1975

Fondateur: Oberto Airaudi, un philosophe italien décédé l’an dernier, a fondé le Damanhur en 1975

Ministre: Esperide (papillon) est ministre de la Fédération de Damanhur des Affaires étrangères

Prière: Le temple extérieur est utilisé pour les cérémonies et les rituels

Structure: Esperide (papillon), à gauche, est ministre des Affaires étrangères, tandis que le temple extérieur est utilisé pour des rituels

«C’est la musique des plantes, dit Macaco, un ami de Formica qui a choisi d’être nommé d’après le singe Macao.

‘T hey sont incroyables.  » Expliquer comment les Damanhurs jouent la musique des plantes, elle dit:«Il est un détecteur sur la feuille un e il ya un autre détecteur qui est proche des racines. Je t mesures de la conductivité électrique de l’usine.

Ces données numérique est ensuite introduit dans un convertisseur qui attribue des notes à des impulsions électriques de chaque usine qui à ensuite être joué à haute voix.

» Donc, c’est l’être humain qui donne le son de l’usine », ajoute Macaco,« mais c’est la plante qui choisit les notes.

«Ils aiment certains types de musique et ils n’aiment pas d’autres genres de musique tellement. S’ils n’aiment pas quelque chose, ils vont arrêter de jouer. « 

Source : Dailymail – Traduction Google

Royaume-Uni – Les anciens Témoins de Jéhovah étaient «spirituellement corrompus et moralement en faillite»

Mark Sewell, 53 ans, a nié 12 chefs d’accusation sexuels contre les filles et les femmes à travers une période de 10 ans, à Merthyr Crown Court
Mark Sewell est en procès à Merthyr Crown Court

anciens de l’Église dans la congrégation des témoins de Jéhovah où un adorateur aurait violé une femme et enfants victimes de violence étaient « spirituellement corrompus et moralement en faillite », un tribunal a entendu aujourd’hui.

Le père de Mark Sewell, qui nie 12 charges historiques de sexe, a même essayé de « cacher » une revendication de viol contre son fils, il a été affirmé.

Les jurés tentent de 53 ans entendu le père de la première présumée victime de Sewell, qui était juste un enfant lorsque le défendeur aurait embrassé et lui a touché.

L’homme, dans son 60s, a déclaré Sewell avait été un ami proche de son après leur rencontre à travers l’église, même le décrivant comme « le frère que je n’ai pas eu ».

Lorsque sa fille était âgée d’environ 15, dit-il, elle a commencé à s’automutiler.

Elle a ensuite quitté une note de ses parents sur leur lit en détail les sévices allégués par Sewell contre elle.

L’homme a dit que lui et sa femme et sa fille se rendit à la maison de Sewell pour répondre à la partie défenderesse et son épouse où ils les ont remis une copie de la lettre.

« Il (Sewell) fait rire mais ne dit rien», le témoin a déclaré au tribunal.

« Sa femme a fait toute la conversation et dit:« Si vous montrez ce aux anciens (de l’église) nous sont terminés, vous ne viendrez pas rond dans notre maison plus et nous ne serez pas avoir quelque chose à voir avec vous , vous serez coupé. « 

Il a indiqué que malgré le fait que les Témoins de Jéhovah croient que c’est à «amener quelqu’un à rendre compte et à conclure à la culpabilité » au moins deux témoins de l’incident ont été requis la famille se sentait toujours la question devrait être soulevée avec l’église.

Il a ajouté: « L’autre chose Les Témoins de Jéhovah croient, c’est que la victime doit faire la difficile, donc je crains que ma fille, qui était de 15 ou 16, devait assister à une réunion dans la Salle du Royaume avec deux aînés. »

Suite à cette réunion, il a dû être décidé « s’il y avait un cas de répondre », at-il dit.

Vers la même époque le témoin, qui était un membre de longue date de l’église à l’époque, a été invité à rencontrer une femme et son mari à leur domicile.

La femme a déclaré qu’elle avait été violée par Sewell et a fait l’allégation lors d’une réunion qui a été également assisté par le père de l’accusé, Anthony Sewell, qui était alors un ancien de l’église.

Avant la paire quitté la maison, l’homme dit à la cour, Anthony Sewell a dit quelque chose « assez surprenante » de la femme et son mari.

Le témoin a dit qu’ils ont dit: « . Nous allons traiter cette Vous pourriez même pas en entendre davantage à ce sujet. »

Témoignage devant le tribunal l’homme a dit: « Comme il a dit ces mots, je me souviens avoir pensé » C’est fou, ce que tu veux dire qu’ils ne seront pas plus à ce sujet entendre? Mais c’est ce qu’il a dit. « 

En dehors de la maison, dit-il, Anthony Sewell a plaidé pour la revendication de viol contre son fils d’être «maintenue entre nous à gérer ».

Il a ajouté: «Ce que j’ai entendu était étranger à ce que je savais c’était la bonne chose à faire. »

L’homme dit qu’il a informé le président des anciens de Barry – connus sous le nom surveillant-président et un homme du nom de Tom Brown – sur les revendications et il a dit qu’il serait « penser ».

Le témoin a dit: « Je dois dire que j’ai été absolument stupéfait. »

Il a ensuite rencontré un surveillant voyage – un ancien de l’extérieur de la congrégation – et lui raconta ce qui s’était passé et l’affaire a été transmise au siège de l’église à Londres.

« Je ne me souviens siège social à Londres en disant ton n’accepterait pas plus d’appels de gens de Barry congrégation de téléphone jusqu’à ce qu’ils trouvent ce qui se passe», at-il ajouté.

Les fonctionnaires du siège social a nommé un comité de sept hommes pour enquêter sur ce qui s’était passé.

En conséquence Tom Brown a été dépouillé de son poste de président surveillant mais il est resté comme un aîné, tandis que Anthony Sewell a été enlevé comme un aîné.

« Il a été enlevé comme un aîné en raison des événements qu’il cachait et a tenté de dissimuler », a déclaré le témoin.

Un comité de quatre hommes alors enquêté sur les allégations d’agression et de viol contre Sewell, ce qui lui est «excommunié», ce qui signifie être retiré de l’église et «évité» par d’autres témoins.

Le père de la victime présumée a déclaré au tribunal: «J’étais au courant des raisons [il a été excommunié] dans ce que je voulais savoir» avez-vous découvert, at-il dit qu’il a fait ces choses, at-il admettre pour vous?

« Tout ce qu’on m’a dit parce que c’était la parole de l’un contre l’autre et il n’y avait pas deux témoins l’affaire ne pouvait pas vraiment être établie.

« Mais il a été excommunié à cause de son attitude belliqueuse et impitoyable. »

Tout en donnant des preuves l’homme dit Merthyr Tydfil Crown Court: « Au cours de cette période, mais pas nécessairement dans la famille Sewell, certains des anciens étaient spirituellement corrompus et moralement en faillite. »

Un ami de la première victime présumée a également dit au tribunal Sewell l’embrassa et lui dit d’enlever son soutien-gorge pour qu’il puisse lui donner un massage.

La femme – maintenant dans son 30s – selon compagnon fidèle Sewell serait l’embrasser sur les lèvres et une fois lui a donné un massage dans le salon de sa maison où il serait également organiser des groupes d’étude biblique hebdomadaire.

La femme, qui n’est pas l’une des quatre victimes présumées dans l’affaire, a déclaré au tribunal qu’elle était «intimidé» par l’église aîné Sewell.

Entre 1985 et 1995 Sewell est accusé d’avoir abusé de deux jeunes filles et aussi violé une femme.

Il est également accusé d’attentat à la pudeur une autre femme en frottant son ventre contre elle, comme elle a fait une tasse de thé.

Sewell, vêtu d’un costume gris avec une chemise blanche, cravate sombre et des chaussures marron, semblait prendre des notes comme il a suivi la procédure sur une boucle d’audience de la station d’une façade en verre.

Le défendeur, de Porthkerry Road, à Barry, nie 11 chefs d’attentat à la pudeur et un seul chef d’accusation de viol.

L’affaire, qui devrait durer de trois semaines, se poursuit.

Source : Wales On Line – Traduction Google

E.U. – Hare Krishna évangélise

Howard Resnick vit dans un appartement au deuxième étage dans une rue calme de Santa Monica. Images de Krishna, le dieu suprême du mouvement Hare Krishna, ornent les murs, et un clavier électrique attend dans un coin pour jouer des chants Kirtan.Il a aidé à mener Hare Krishna à son apogée aux États-Unis. Quarante ans après sa conversion, il veut toujours partager sa foi avec les Américains.

Mais les temples de Hare Krishna d’aujourd’hui accueillent la plupart des congrégations indiennes et chanter principalement de la musique indienne. Resnick pense que les Américains entraîne d’autres cultures avant qu’elles commencent même à penser à la philosophie. Il espère inverser cette tendance.

« Nous avons essayé de faire quelque chose qui ne pouvait être fait, et qui cherche à Indian-iser le monde au nom de Krishna, » dit Resnick. «Quand vous voulez donner aux gens non seulement la science spirituelle pure, pure, mais ils doivent accepter tous les [ethniques] atours – ça ne marche pas. Il ne fonctionne tout simplement pas. « 

1024px-Bhaktivedanta_Swami_with_Jagannath_in_Golden_Gate_Park, _February_1967
Swami Prabhupada chantant dans le Golden Gate Park, San Francisco, 1967.

La Société internationale pour la conscience de Krishna est arrivé aux États-Unis en 1966, et ses premiers disciples étaient hippies. En 1980, de nombreux Américains d’ostracisme de la foi comme un culte, mais les immigrants indiens soutenu le mouvement. Ses enseignements sont basés dans l’hindouisme, mais soulignent une relation personnelle avec le Seigneur Krishna, le dieu suprême.

Maintenant, les Occidentaux comme Resnick veulent apporter les enseignements du fondateur Swami Pradhupada aux Américains de nouveau – et qui exige la suppression des accents de plus en plus indiens de Hare Krishna si les Occidentaux peuvent se connecter directement avec Krishna.

« La musique est indien. La robe est indien. La nourriture est indien », a déclaré Emily Penney, un médecin de la médecine naturopathique et Hare Krishna dévot. Elle fit signe à son Prasadam, le repas offert après chaque service dimanche après la nourriture est offerte à Krishna. Son plaque lieu sambar, le riz et le lassi. «C’est comme si quelque chose est indienne, c’est sacré. »

Penney appris Hare Krishna par un ancien petit ami et converti après une visite au temple Culver City. « Krishna capturé mon cœur. Je cherchais, et je savais « , dit-elle.

Mais Penney, un Américain blanc de la Caroline du Nord, du mal à trouver une place dans la communauté dominée par les immigrants indiens. Voyant chemise de lin blanc lâche de Penney avec des motifs floraux légèrement piquées en violet, elle a dit un autre adorateur lui a dit qu’elle avait l’air « très pieux aujourd’hui. »

Elle secoua la tête. « Nous Krishna jamais dit de porter des saris. »

Quand l’Inde était à la mode 

Premiers disciples de Swami Pradhupada, dont George Harrison des Beatles, étaient de jeunes hippies américains. Aux cris de « Hare Krishna », les croyants ont distribué des exemplaires de la Bhagavad Gita dans les aéroports et sur les coins de rue à l’échelle nationale.

Ils ont fait porter des saris et robe ocre, mais à ce moment-là, « l’Inde était cool», a déclaré Shukvak Dasa, une école Claremont de professeur de théologie et ancien dévot. »Le côté de la méditation de l’hindouisme était cool, donc a été le rejet de l’autorité et d’expérimenter de nouvelles choses. Hare Krishna n’a jamais été dans le grand public, mais tout le monde était au courant. « 

Aujourd’hui, le mouvement Hare Krishna affirme 250.000 dévots américains, principalement en raison de la population immigrée indienne, selon Dasa. Sans eux, Hare Krishna peut pas survécu aux États-Unis Mais Pradhupada voulu cliver Hare Krishna de l’hindouisme traditionnel indien. Souvent, il a critiqué les traditions hindoues souvent pour décrire Krishna comme un dieu impersonnel. Il a cherché une rupture aussi nette qu’il a créé une traduction spécifique de la Bhagavad Gita, le livre sacré hindou, pour ses disciples.

« [Prabhupada] ne voulait pas que la normalisation à venir dans ses enseignements», a déclaré Dasa. «Nous gravitaient cette façon parce que c’était logique et c’était nécessaire. »

Resnick et son organisation, Krishna Ouest, veulent renverser cette normalisation. Ils imaginent un temple sans saris. Prasadam pourrait être italien, brésilien ou chinois si bien offert à Krishna. Tant qu’ils utilisent les mantras appropriés, guitaristes, batteurs ou des groupes de jazz pourrait conduire le chant.

« Certains temples sont un peu trop attaché aux traditions comme ils sont venus», a déclaré Sarvatma Das, un dévot de 34 ans et Hare Krishna prêtre. Das n’est pas un membre de Krishna Ouest, mais il rappelle un disciple qui l’ont approché une fois après avoir mené le chant: il ne devrait pas jouer des accords, le dévot averti, car il n’a jamais joué Pradhupada accords.

« J’ai beaucoup d’amis qui sont encore pris dans les détails de l’ethnicité au lieu de la philosophie générale. Il existe des principes universels qui sont faciles à comprendre, et puis il ya les coutumes locales que je ne pouvais pas moins de soins sur « , dit Das.

shutterstock_148729082De Hare Krishna évangélique Esprit  

Tout en obtenant son doctorat en religion à l’Université de Harvard, Resnick a examiné les racines historiques des textes védiques Pradhupada enseigné. «Je ne pouvais vraiment pas trouver quelque chose à suggérer qu’il existe une origine ethnique védique standard,» dit-il. »Il semble que, à travers l’histoire, les gens l’ont adaptée. Les gens s’adaptent toujours. « 

Ce qui motive Krishna Ouest, cependant, n’est pas simplement un désir de s’adapter, mais un esprit évangélique profonde. Resnick et Penney croient Hare Krishna peut apporter la paix à la vie américaine. Les fidèles croient chanter Hare Krishna, un peu comme la prière, apporte de l’énergie divine dans le chalumeau, qu’elle peut ensuite utiliser pour améliorer sa communauté.

« Pradhupada venu parce qu’il y avait une situation d’urgence dans notre culture», a déclaré Penney. « Et ce n’est pas mieux que ce qu’il était il ya 40 ans, c’est pire. »

Penney a quitté Los Angeles en Février pour Raleigh, Caroline du Nord, où elle et deux autres femmes sont supervise une nouvelle communauté de croyants. Ils adapteront les traditions du mouvement pour les dévots qu’ils rencontrent. Par exemple, le chant public défini Hare Krishna pour beaucoup d’Américains dans les années 1970, peut-être besoin d’évoluer si elle aliène dévots potentiels.

«C’est comme un rite de passage, un test de votre foi et de l’amour, que vous ne vous souciez pas ce que pense le public», a déclaré Resnick. « Si nous sortons dans la rue, c’est comme védique Cirque du Soleil. Les gens l’aiment. Ils prennent des photos. Mais combien d’Américains veulent rejoindre le cirque? « 

Resnick rejoint Penney et son équipe en Caroline du Nord ce printemps.

« Je suis prêt à consacrer ma vie entièrement à cela, » dit-il. « Nous cherchons des gens intelligents qui veulent changer le monde. Si Krishna veut que ça marche, ça va marcher. « 

Source : FaithStreet – Source Google

Autriche – L’Eglise du spaghetti volant ne sera pas reconnue

L’Etat autrichien vient de rendre son verdict: l’Eglise du Monstre en Spaghettis volant, un culte parodique, n’aura pas le statut de religion dans la petite république alpine.
Sollicité par le « Macaroni Suprême » du groupe, Philip Sager, le Bureau des cultes a constaté que cette croyance ne pouvait être rattachée à aucune foi religieuse identifiée.

Les médias autrichiens soulignent que c’est un revers pour le « pastafarien » Niko Alm, un député libéral qui avait obtenu en 2011 le droit de poser sur sa photo de permis de conduire coiffé d’une passoire à pâtes.

L’Eglise autrichienne du Monstre en Spaghettis volant avait déposé au printemps sa reconnaissance officielle, avançant alors le chiffre de 450 « fidèles ».

Le groupe, également présent en Allemagne notamment, est né aux Etats-Unis de l’imagination de militants laïcs. Ceux-ci entendaient protester ainsi contre l’enseignement à l’école du créationnisme, qui conteste la théorie de l’évolution des espèces.

Source : AFP

E.U. – Deux militants de l’église mormone menacé d’excommunication

Par Laurie Goodstein

Deux Mormons qui ont retenu l’attention nationale pour pousser leur église d’ordonner des femmes au sacerdoce et à accepter des membres ouvertement gays ont été informés cette semaine qu’ils sont confrontés à l’excommunication pour apostasie.

Les deux sont Kate Kelly, un avocat des droits de l’homme qui a fondé lemouvement ordonner des femmes , et John P. Dehlin, le créateur d’un forum en ligne populaire pour les Mormons et candidate au doctorat en psychologie qui a publié ses recherches sur les problèmes rencontrés par l’église gay membres.

C’est la première fois depuis 1993, quand l’église éjecté une poignée d’intellectuels connus comme les « Six Septembre, » qu’il a déménagé avec tant de force à annuler ces voix critiques éminents.

Le mouvement est un changement soudain de cours pour l’Eglise de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, qui avait travaillé pour projeter une image de plus grande diversité et d’ouverture. De l’église « Je suis un mormon » campagne de publicité présentait un arc-en-ethnique de visages et certains membres qui ont fièrement identifiés comme féministe, gay ou libérale. Et dans la dernière année, l’église a tenté de réconforter les membres avec des doutes en affichant des essais sur son site Web portant sur ​​les questions historiques et théologiques délicates, telles que la polygamie et pourquoi les Noirs ont été la plupart du temps exclus de la prêtrise jusqu’en 1978.

Kate Kelly

MARALISE PETERSEN

L’église a publié une déclaration mercredi soir en disant: « Les dirigeants locaux ont la responsabilité de clarifier les faux enseignements et éviter que d’autres membres soient induits en erreur. Les décisions sont prises par les dirigeants locaux et non dirigés ou coordonnés par le siège de l’église.  »

Mme Kelly et M. Dehlin ont été informés de l’action contre eux sur deux jours consécutifs, les amenant à soupçonner que le mouvement a été coordonné par les responsables au siège de l’église de Salt Lake City.

M. Dehlin a envoyé une lettre le samedi par le président de sa participation, ou la région de l’église, dont il a dit qu’il n’avait jamais rencontré, lui demandant de démissionner de l’église ou faire face à une audience devant un conseil de discipline. La lettre, dont M. Dehlin prévu pour le New York Times, a déclaré: «En raison de l’amour que j’ai pour vous, je suis devenu préoccupé par certaines de vos déclarations et actions concernant cette église et votre place dans ce récentes. » Il a cité un affichage sur Internet dans lequel M. Dehlin écrit qu’il ne croyait plus beaucoup de « revendications de vérité » fondamentaux de l’église fait.

M. Dehlin dit que lui-même considéré comme un mormon, avec sa femme et ses quatre enfants, et qu’il aimait l’église, mais il a été ouvert sur ​​ses doutes. Il est le fondateur de  » Histoires mormons », un site web avec des interviews de podcast sur ​​les questions brûlantes pour les mormons en doute leur foi. Son suivant est non négligeable: Beaucoup de podcasts ont été téléchargés 40 000 ou 50 000 fois, mais certains deux fois ce montant. Il a dit son site a essayé de marcher sur la ligne entre la défense de l’église, et l’hostilité à l’église souvent vu sur des sites « ex-mormons ».

John P. Dehlin

MORRIS THURSTON

Un discours qu’il a donné à un événement TED à l’Utah State University Novembre dernier d’être un « allié » de mormons homosexuels a également été largement consulté en ligne.

« Histoires mormons a toujours été sur l’administration à ceux qui ont des doutes et des questions difficiles », a déclaré M. Dehlin dans une interview mercredi. « Et je pense que Kate fait la même chose. »

« Je crains que l’église est une sorte de tirer sur le messager», dit-il. « Ils tirent les gens qui essaient d’aider et de faire partie de la solution. »

Le mouvement des femmes Ordonnez, organisé l’année dernière, a clairement agité dirigeants de l’église par la mobilisation des manifestants de se rendre à Salt Lake City pour grande conférence générale de l’Église, afin de faire la queue et être détourné d’entrer dans le mâle seule réunion de la prêtrise. La dernière manifestation en Mars a attiré environ 500 manifestants qui portaient des «cartes de proxy » signées par plus de 400 supporters supplémentaires. Cependant, la notion de l’ouverture de la prêtrise réservée aux hommes aux femmes n’a pas un large soutien, même de nombreuses femmes mormones qui disent qu’ils sont préoccupés par les inégalités et les questions de genre dans l’église.

Mme Kelly a reçu un courriel le 8 Juin à partir de son évêque local en Virginie pour l’informer qu’elle fait face à « disfellowshipment ou excommunication, en raison de l’apostasie», et l’appeler à une audience du conseil de discipline le 22 Juin. Disfellowshipment signifie limiter la participation de un membre de l’église, tandis que l’excommunication signifie enlever tous les droits et privilèges des membres. Le président de la participation de Mme Kelly lui avait averti dans une lettre en mai que si elle ne s’est pas arrêtée le site, se dissocier de lui et se repentent, elle a fait face excommunication pour « ouvertement, à plusieurs reprises et délibérément agissant dans l’opposition du public à l’église et ses dirigeants après avoir été conseillé de ne pas le faire « .

La lettre dit qu’elle n’était «pas nécessaire de changer votre façon de penser ou les questions que vous pourriez avoir dans votre propre esprit», mais qu’elle doit résoudre ses questions en privé avec son évêque.

«Je suis vraiment, vraiment, vraiment le cœur brisé », a déclaré Mme Kelly.

Elle a dit qu’elle a déclaré au président de pieu et l’évêque, «Ce que vous me demandez de faire est de vivre inauthentically, et ce n’est pas quelque chose que je suis prêt à le faire. »

L’excommunication se déplace peut-être été préfiguré le mois dernier dans une lettre ouverte de Michael Otterson, directeur général du bureau des affaires publiques de l’église. Il a écrit que l’ordination des femmes signifierait « redéfinir radicalement la façon dont Jésus a structuré son église, » et que les responsables de l’église ne serait pas s’engager avec ceux «qui font exigences non négociables» qui sont «évocateurs d’apostasie. »

Correction: 11 Juin, 2014

Une version antérieure d’une légende erronée dans cet article le rôle de Kate Kelly dans la fondation de ordonner des femmes. Elle est son fondateur, pas un de ses fondateurs.

Source : New York Times – Traduction Google

E.U. – La scientologie interdit le mariage à un couple

Sophia et Jack Vasilaros voulaient une réception de première classe pour leur fille Marina, qui a épousé Louis Michaelos le samedi après-midi à Clearwater. Ils l’ont obtenu.

« Mon téléphone a été Smokin ‘avec des gens disant qu’ils avaient un très bon moment », a déclaré Jack Vasilaros mardi.

Pas dans ce groupe, et malheureux à ce sujet, sont un couple Clearwater bien connue qui ont été des amis proches avec les Vasilaroses depuis près de 30 ans.

Voncele et Denis deVlaming ont été interdits de l’événement par l’Eglise de Scientologie.

Ayant besoin d’une grande salle pour leurs nombreux invités, les Vasilaroses avaient loué l’élégante salle de bal Crystal à Fort Harrison Hôtel de l’église, qui est à la disposition du public. Dans le cadre du contrat de location, les Vasilaroses accepté d’envoyer l’église la liste des invités à l’avance.

Jeudi dernier, l’église les a informés que les deVlamings ne pouvaient pas y assister. Denis deVlaming, un avocat de Clearwater de longue date, avait représenté les adversaires de l’Eglise dans le domaine juridique. L’église ne pouvait pas lui permettre d’entrer dans le bâtiment.

Avec le mariage seulement deux jours de suite, les Vasilaroses ne s’est pas opposé. « Les règles sont les règles », a déclaré Jack Vasilaros.

Sa femme a téléphoné Voncele deVlaming avec les mauvaises nouvelles.

« Qu’en est-il de moi? » demandé Voncele (prononcé seel Von). Pourrait-elle aller? Elle n’avait pas fonctionné dans la pratique juridique de son mari ou jamais rien dit critique de la Scientologie.

Sophia a dit qu’elle allait se renseigner, Voncele dit.

Vendredi, elle rappelé. Voncele a été interdit aussi.

«Nous étions tous les deux très navré», a déclaré Voncele.

Sophia Vasilaros ne voulait pas être interviewé pour cette histoire. L’église n’a pas répondu aux demandes de commentaires.

Les deVlamings sont déconcerté. « Je ne sais pas ce qu’ils pensaient que j’allais faire, » dit Voncele.

Elle et son mari ont connu la mariée car elle était un bébé. Voncele allé avec Sophia et Marina de magasiner pour la robe de mariage. Elle est allée à des raccords de Marina.

Voncele même offert à Marina un collier de diamants et boucles d’oreilles assorties – un cadeau d’anniversaire de mariage 25 – pour le grand jour. Marina acceptée. Les bijoux sont visibles sur la page Facebook de Marina.

En fin de semaine dernière, deVlaming essayé une dernière fois pour obtenir son épouse po Il demande de l’aide à Clearwater avocat F. Wallace Pape Jr., un autre ami proche, qui a représenté l’église depuis des années.

Le vendredi, le pape a quitté deVlaming un message vocal. « Il a dit, ‘Dennis, je suis désolé. J’ai tout ce que je peux. Ils ne bougerai pas pour vous ou votre femme fait», dit deVlaming.

Le travail de DeVlaming sur les questions juridiques liées à l’église remonte aux années 1990, quand il a représenté un homme qui était alors n ° 1 l’ennemi de l’église – New Hampshire millionnaire Robert Minton. Il a déménagé à Clearwater, acheté un immeuble du centre-ville – deVlaming était son avocat – et financé un petit groupe de manifestants de l’église.

Lorsque Minton a été accusé de délit de batterie après s’affrontent avec un membre de l’église en dehors de l’Hôtel Fort Harrison, deVlaming le représentait. DeVlaming également représenté deux membres du groupe de Minton qui ont été accusés de délits découlant de heurts avec des agents de l’église. Ni Minton, ni les deux autres ont été condamnés.

« J’ai gagné tous les trois», a déclaré deVlaming. «Et ils (les dirigeants de l’église) n’aiment pas cela. »

Il a ajouté: « Je ne suis pas une personne qui a un agenda Tout ce que j’ai fait est de défendre les autres.».Extension de l’interdiction de sa femme était «une façon de me punir », at-il dit.

Voncele n’a aller à la cérémonie de mariage de l’après-midi à Sainte-Trinité Eglise orthodoxe grecque de Clearwater. DeVlaming ne va pas, ne voulant pas causer des tensions.

Après le mariage, Voncele expliqué à plusieurs amis pourquoi elle et son mari ne serait pas à la réception. « Ils étaient consternés, » dit-elle.

De longue date planificateur région de Clearwater de mariage Diane Bates, un gestionnaire au Chart House Suites Clearwater Beach, dit-elle ne l’a jamais entendu parler d’un lieu l’examen d’une liste d’invitation et en insistant certains clients de ne pas assister à une fonction.

Les Vasilaroses sont préoccupés par le volet se ternir souvenirs d’un événement qui leur est cher.

«Ils sont des gens formidables», a déclaré Jack Vasilaros des deVlamings. «Je les aime. Mais elle est ce qu’elle est. »

Leur absence n’a pas d’incidence sur le parti, Vasilaros dit. L’équipe de l’église « a fait un travail merveilleux», at-il dit. « Très professionnel, chic. »

Il a dit qu’il n’est pas un scientologue, et n’est pas non plus sa fille. Le marié n’est pas membre non plus, dit son père, Largo ophtalmologiste Dr John Michaelos. Il dit que sa famille était à l’aise avec le choix de salle de bal. Il était «spectaculaire», at-il dit.

Vasilaros ne dirais pas ce qu’il en coûte. Assis sur une chaise de salon sur une terrasse arrière de sa maison de bord de mer Clearwater Beach, l’homme d’affaires à la retraite a dit: « Comment vous mettez un prix ne sur ce qu’il coûte? »

Il voulait le meilleur pour sa fille, dit-il. «Elle est une princesse et elle a obtenu son prince. »

La mariée et le marié sont en lune de miel à Hawaï.

Source : Tampabay – Traduction Google

E.U. – Drogué et noyé dans son centre spirituel, une mère raconte

LAS VEGAS (CN) – Un homme drogué avec l’ayahuasca noyé sur une « méditation guidée » au cours d’une «retraite de croissance personnelle», dirigé par un « hypnothérapeute, ministre, autorisé l’entraîneur de la santé spirituelle et auteur, » sa mère prétend au tribunal. Laura Dickson revendications son fils de 29 ans Garth était sous l’influence de l’ayahuasca, un hallucinogène, quand il est entré dans Shasta Lake et s’est noyé lors d’une retraite Institut flamme blanc conduit par un codéfendeur Bonnie Serratore. Garth Dickson noyé le 7 Juin 2012, son mère dit dans le procès. Serratore est le propriétaire et gestionnaire de l’Institut flamme blanche, selon la plainte. Il déclare: « Bonne est un naturel né intuitif spécialisée dans la guérison noyau blessures émotionnelles et les systèmes de croyances inconscientes, de cette vie et au-delà, elle est le fondateur et directeur de l’Institut flamme blanche à Las Vegas, Nevada et du Centre renaissante précédente. Sonoma, en Californie, elle est un hypnothérapeute certifié clinique, ministre, et autorisé l’entraîneur de la santé spirituelle et auteur de « The Way Back Home:. compensation de l’énergie de Notre émotionnelle Blessant » Garth et au moins cinq autres à la retraite versée Serratore pour  » méditations et des activités guidées créées et supervisées par Bonnie Serratore », dit Disckson. L' »régime de guérison » implique provoquer « , des expériences et des souvenirs embarrassants et inconfortables douloureux de la part de ses clients pour les« claire »d’obstacles et de blocs qui les empêchent de . une vie «florissante et abondante pleine de joie » La plainte continue: « Garth Andrew Wallace Dickson participait à cette activité sous l’influence d’un hallucinogène extrêmement puissant, l’ayahuasca, qui est un de longue durée dérivé diméthyltryptamine concentré élevé. « demandeur est informé et croit que la consommation de l’ayahuasca est une caractéristique de cette retraite. L’ingrédient actif de l’ayahuasca, DMT, a été trouvé dans une concentration significative dans le sang de Garth.  » « Le demandeur est informé et croit que l’utilisation de l’ayahuasca a été encouragé par Bonnie Serratore comme un outil pour accomplir la guérison annoncée par Bonnie et recherché par les retraitants . « demandeur allègue que Bonnie Serratore négligence a encouragé l’utilisation de l’ayahuasca, par négligence supervisé les retraitants au cours des méditations, et n’a ni les qualifications, les compétences, ni l’expérience qu’une personne qui parraine ces types de retraites devrait avoir …. Par conséquent, Bonnie la négligence de Serratore et le manque de formation, de soins, et l’expérience a causé la mort de Garth Andrew Wallace Dickson. Ayahuasca a été découvert il ya longtemps par les tribus amazoniennes qui l’utilisent dans des rituels chamaniques. « En tant que sponsor de la retraite et en tant que chaman auto-proclamé, Bonnie Serratore avait le devoir d’être qualifié et expérimenté dans l’utilisation sécuritaire et efficace de la retraite », explique Dickson. » Bonnie Serratore manqué à cette obligation en supervisant négligence retraitants, et en permettant l’utilisation de l’hallucinogène … pendant la retraite .  » Serratore fondé l’Institut flamme blanche en 2012, et propose des cours de «formation approfondie sur les techniques de guérison chamanique puissantes développées par Bonnie Serratore, maître chaman», selon le site de l’entreprise. Dickson cherche dommages-intérêts pour la mort injustifiée, de négligence et de la douleur et souffrance. Elle est représentée par J. Mitchell Cobeaga dans le comté de Clark Cour.

Chine – La campagne contre les sectes en Chine inquiètent les églises

Zhang Lidong est décrit comme le chef de file d’une attaque meurtrière.créditTélévision centrale de Chine, via Associated Press

BEIJING – Le mois dernier, alors qu’elle attendait son mari et son fils de 7 ans à un McDonald dans la province chinoise du Shandong, Wu Shuoyan a été approché par des membres d’une secte chrétienne qui se trouvaient sur une campagne de recrutement agressive.

Après que Mme Wu a refusé de leur donner son numéro, plusieurs membres du groupe ont battue et des coups de pied à la mort, un acte de brutalité capturé par téléphone portable et largement partagées sur Internet.

Bien que l’indignation du public chinois d’abord porté sur les nombreux spectateurs qui n’ont pas à intervenir, les médias de nouvelles national a cherché à modifier l’indignation contre ce que le gouvernement appelle des «sectes maléfiques » – la vingtaine à peu près hors la loi sectes religieuses souvent diabolisés par les autorités comme coercitive et dangereux.

Dans les deux semaines qui ont suivi le meurtre, les publications d’Etat ont produit un battement de tambour constant d’articles alarmants détaillant ce qu’ils disent sont les prédations de l’Église de Dieu Tout-Puissant, le groupe blâmé pour l’attaque de l’McDonald. Mardi, l’agence de nouvelles Xinhua a déclaré que les autorités avaient rassemblé environ 1.500 membres de la secte, mais il semble que beaucoup de ceux qui ont été arrêtés dès 2012.

« Les cultes religieux de recruter et de contrôle des adhérents par la fabrication et la diffusion des superstitions et des hérésies,« le ministère de la Sécurité publique a déclaré dans un communiqué diffusé par les médias nouvelles gérée par l’Etat, mercredi dernier.

Des décennies d’attaques de propagande cloques contre ces groupes ont convaincu beaucoup de public chinois que les adeptes de cultes dits méritent peu de sympathie. Dans le cas du Falun Gong, le mouvement quasi-spirituelle dont les membres une fois numérotés dans les millions et composée de représentants de haut rang, même posséder un morceau de la littérature pour le groupe peut conduire à un traitement brutal par le temps de la police et de la prison.

Bien que leurs voix sont coupées par la censure, les défenseurs des droits de l’homme et certains chefs religieux traditionnels en Chine disent que la dernière campagne anti-sectes est erronée et qu’elle viole souvent la loi chinoise.

Teng Biao, un avocat de la défense qui a représenté les membres du Falun Gong dans le passé, a déclaré que les rafles les plus récentes ont été politiquement motivés par la crainte profondément enracinée du gouvernement de la religion organisée, en particulier les groupes, il ne peut pas contrôler. « Il s’agit d’un effort pour éradiquer tout un groupe de croyants, pas seulement ceux qui ont commis des crimes », at-il dit.

La largeur de la nouvelle campagne est difficile à évaluer. Le rapport de Xinhua a déclaré que parmi les personnes arrêtées, 59 ont déjà été remis des peines de prison allant jusqu’à quatre ans pour «utilisation d’une secte à saper l’application de la loi. »

En plus des adeptes de l’Église de Dieu Tout-Puissant, a indiqué l’agence, les personnes arrêtées figuraient des membres d’un autre groupe chrétien appelé Disciples Sect. Mais d’autres comptes de nouvelles a déclaré que la plupart des arrestations ont eu lieu de 1500 à 2012, au cours d’un entraînement précédent contre Dieu Tout-Puissant qui a commencé après ses membres effrayés le public avec des avertissements d’une apocalypse à venir.

Mais le plus alarmant pour les dirigeants chinois est la volonté du groupe de tuer le «Grand dragon rouge», une référence au Parti communiste au pouvoir.

Malgré sa réputation de prosélytisme coercitif que les critiques décrivent comme un lavage de cerveau, le groupe n’est pas connu pour la violence, et des experts a suggéré que le meurtre de McDonald était l’œuvre d’un individu dérangé.

Au cours d’une confession de prison montré la semaine dernière par la CCTV de diffuseur national, l’homme décrit comme le chef de file de l’attaque, Zhang Lidong, était impassible et impénitent. Un médicament vendeur au chômage, il a déclaré que la victime avait été un « monstre » et un « mauvais esprit » qui méritait de mourir. « Nous n’avons pas peur de la loi », at-il dit. « Nous avons foi en Dieu. »

Parmi les six personnes arrêtées sur les lieux étaient trois de ses enfants, dont un garçon de 12 ans.

Malgré les efforts périodiques pour freiner sectes chrétiennes orthodoxes, l’appel de ces religions continue d’endurer. Certains experts disent que Dieu Tout-Puissant, aussi connu comme la foudre de l’Est, peut avoir jusqu’à un million de membres en Chine, beaucoup d’entre eux dans les zones rurales. Fondée en 1989 dans la province nord-est du Heilongjiang par Zhao Weishan, l’église est obsédé par les scénarios de fin du monde, et ses membres croient que Dieu est de retour sur Terre comme une femme chinoise. Après la secte a été interdite en 1995, M. Zhao, un professeur de physique, aurait fui aux États-Unis. Son emplacement est inconnu, et il n’a pas fait de déclarations publiques concernant le meurtre.

Les dirigeants de nombreuses églises chrétiennes traditionnelles ont condamné la secte pour ses enseignements et ses méthodes de recrutement musclées. Wu Chi-wai, secrétaire général du Mouvement du renouveau Eglise de Hong Kong, a dit qu’il avait entendu des histoires de pasteurs de Chine continentale qui ont dit que les membres Dieu tout-puissant enlèvent parfois ou attirer les adeptes d’autres églises en les invitant à des séminaires religieux.

« Il n’est pas acceptée par les églises traditionnelles, y compris les églises protestantes et catholiques, car il ne laisse pas les gens acceptent Jésus-Christ, » at-il dit dans un entretien téléphonique le mercredi de Hong Kong, où le groupe est autorisé à faire du prosélytisme. « Ils affirment qu’ils ont une femme qui est plus efficace que Jésus-Christ. »

Pourtant, certains chefs religieux chinois craignent que les campagnes contre des groupes hétérodoxes seront déborder et affecter congrégations qui sont doctrinalement général, mais non sanctionné par le Parti communiste, qui cherche à gérer toute activité religieuse.

Il est difficile de savoir si les personnes arrêtées dans le dernier balayage auront accès à de défenseurs. Dans le passé, la poignée d’avocats qui se sont portés volontaires pour représenter les personnes accusées de l’activité de culte ont été victimes de harcèlement. Un avocat, Wang Quanzhang, a été emprisonné pendant plusieurs jours l’an dernier après qu’un tribunal de la province du Jiangsu a accusé de perturber la procédure lors du procès d’un accusé qui a été membre du Falun Gong.

M. Wang a dit que le dénigrement et la poursuite des prétendues sectes étaient profondément viciée parce que la décision d’interdire un groupe particulier était subjective et manquait de contrôle indépendant.

«Les gens ne devraient pas être arrêtés pour leurs croyances », a déclaré M. Wang. « Mais s’il est prouvé, par exemple, que quelqu’un a effectivement tué ou blessé d’autres, alors ils devraient être poursuivis. »

Correction 16 Juin, 2014 
Un article jeudi sur une nouvelle campagne par les autorités chinoises pour condamner les sectes religieuses hors la loi après une femme a été battu à mort par des membres d’une telle secte, l’Église de Dieu Tout-Puissant, erronée partie d’un autre nom pour la secte. C’est la foudre de l’Est, pas d’allégement de l’Est.

Source : New York Times – Traduction Google