E.U. – Mon mormon de mari est gay

M

 

La télé-réalité repousse ses propres limites, cette fois en se penchant sur le quotidien de couples d’un genre bien particulier. Diffusée à partir du 11 janvier sur la chaîne américaine TLC, My Husband’s Not Gay (« mon mari n’est pas homosexuel ») met en scène trois hommes couples mormons. Leur particularité ? Les hommes sont des homosexuels refoulés, qui refoulent leur penchant, considéré comme un « péché » selon les enseignements de l’Eglise de Jésus-Christ des saints des derniers jours, le nom officiel de l’Eglise mormone.

Ils vont devoir en aider un quatrième, lui aussi homosexuel mais célibataire, à trouver l’âme-soeur – une femme évidemment. « Je suis attiré par ma femme, c’est certain, peut-on entendre dans la bande-annonce d’une minute, et je suis définitivement attiré par les hommes également ». Les protagonistes y décrivent leur sexualité comme quelque chose qui peut être surmonté à travers « la foi et l’effort ».« Aucun mariage n’est parfait, conclut l’un d’entre eux. Le nôtre ne l’est pas non plus mais grâce à notre foi en Dieu, nous pouvons tout surmonter ». (…)

Suite de l’article

La très juteuse générosité du gourou du « manger cru » Thierry Casasnovas

Thibaut Schepman | Journaliste Rue89

Thierry Casasnovas présente son jus de pastèque dans une de ses vidéos (capture Youtube)

« Quelle générosité cette personne, belle âme. »

« Tu es quelqu’un si généreux, gentil et pleins de valeurs. Tu sauves notre Noël. Un grand merci et bravo à toi. »

« Peut-on faire quelque-chose pour aider Régénère dans sa démarche ? Pour ma part j’ai un peu de temps libre et je souhaiterai donner un coup de main si possible :). »

A lire les commentaires publiés sous ses vidéos, Thierry Casasnovas, star du « manger cru » sur Youtube malgré son discours douteux, semble être un altruiste désintéressé. C’est aussi comme ça qu’il se présente dans ses vidéos.

Pourtant, à la suite d’un différend commercial, l’un de ses anciens partenaires – le directeur de la société Groupe Altra – nous a contacté pour nous révéler que la philanthropie de façade du Youtubeur cache des transactions qui se chiffrent en centaines de milliers d’euros.

« Il ne voulait surtout pas apparaître comme quelqu’un dans le commerce »

Officiellement, son association Régénère vit des dons de ses adhérents mais aussi d’« une petite commission qui […] permet de vivre […] » touchée sur les ventes de ses produits, notamment les extracteurs de jus.

En vérité, selon les documents que nous a présenté le directeur du Groupe Altra, Nicolas Wailer, les sommes touchées pour cette seule activité ont rapporté plus de 210 000 euros de commissions à l’association (à but non lucratif !) pour les seuls cinq mois de février à mai 2014 :

VOIR LE DOCUMENT

(Fichier PDF)

« Groupe Altra était une coquille vide appartenant à la société Altra holding qui n’avait pas d’activité réelle et cherchait à prendre des participations.

Thierry Casasnovas nous a donc demandé de gérer ces achats en disant qu’il ne voulait surtout pas apparaître comme quelqu’un dans le commerce.

J’ai été embauché avec six autre personnes pour y travailler exclusivement à la vente d’extracteurs de jus pour Thierry Casasnovas et au versement de commissions à l’association Régénère. »

VOIR LE DOCUMENT

(Fichier PDF)

Le partenariat entre Groupe Altra et Régénère est très lucratif. Des centaines de personnes achètent les extracteurs de jus conseillés par Thierry Casasnovas. Ceux-ci sont achetés 150 euros en Corée et vendus ici pas moins de 300 euros pièce. Et chaque vente rapporte une commission d’au moins 36 euros nets à Régénère.

Selon les factures éditées par Groupe Altra, 893 extracteurs ont par exemple été vendus en septembre dernier, ce qui a rapporté près de 40 000 euros à l’association pour ce seul mois. Association qui, par définition, doit avoir une gestion désintéressée et ne doit pas faire concurrence aux entreprises du secteur lucratif.

« Il nous a endormis »

Entre juillet et novembre, Groupe Altra passe de 0 à 1 million d’euros de chiffre d’affaires. La situation convient d’abord à tout le monde, sauf que Thierry Casasnovas refuse de signer un contrat, assure Nicolas Wailer, qui dit s’être fait « endormir avec le discours roots de Casasnovas ». Et très vite, les conflits commencent :

« Fin juillet il a demandé qu’on verse les commissions tout de suite, alors qu’on avait convenu de ne le faire qu’en 2015 vu qu’on est une très jeune structure avec peu de trésorerie. Il a aussi demandé de lui verser 20 000 euros sur son compte personnel. On a dit qu’on ne pouvait pas, donc il a fermé temporairement la boutique.

Il l’a finalement rouverte mais a pris contact avec le fournisseur coréen pour nous doubler. Il a ensuite fermé définitivement la boutique début décembre en disant à ses clients que le fournisseur ne voulait plus travailler avec nous, alors que c’est faux, c’est lui qui a dit au fournisseur de ne plus nous livrer. Il nous laisse par terre, c’était notre seul marché, on est mort. »

Selon Nicolas Wailer, le Youtubeur voudrait désormais gérer lui-même son activité commerciale pour obtenir des marges plus importantes.

Interrogée ce mardi, l’assistante de Thierry Casasnovas nous a averti :

« Faire un article à ce sujet aujourd’hui pourrait vous mettre dans une situation délicate.

– C’est à dire ?

– Il faut avancer doucement. »

Elle nous a conseillé d’attendre ce jeudi pour attendre une réponse du dirigeant de Régénère lui-même.

Dans un enregistrement audio qu’il nous a adressé, suivi d’un court texte par mail, celui-ci reconnaît un « différend commercial » qui ne présenterait pas d’intérêt pour « un journal national ».

Au vu du nombre de personnes qui achètent ces extracteurs et regardent ses vidéos sur Youtube, on estime que si. Il avance par ailleurs que « Groupe Altra est un groupe industriel et financier qui est en infraction majeure ». Sans nous en dire plus.(…)

Suite de l’article

Canada – Une diete religieuse stricte cause la mort d’enfants

mondial Nouvelles

MONTRE: Jennifer Clark, 38 et Jeromie Clark, 34 ans, ont été accusés de négligence criminelle pour avoir omis de fournir les nécessités de la vie pour leur fils nouveau-né, décédé l’an dernier.

Calgary – La police a chargé les parents d’un enfant qui est mort il ya un an.

14-month-old John Clark a été porté à un hôpital local par ses parents le 28 novembre 2013. Il est mort le jour suivant.

L’autopsie a révélé que l’enfant souffrait d’une infection staphylococcique qui a été compliquée par la malnutrition et, par conséquent, l’infection était incurable.

Police ajoutent la majorité des infections à staphylocoques sont traitables par antibiotiques, se ils sont pris tôt.

Jennifer Clark, 38 et Jeromie Clark, 34 ans, ont été arrêtés le vendredi et accusés de négligence criminelle causant la mort et l’incapacité à fournir les nécessités de la vie.

«Nous croyons que la famille a suivi un régime alimentaire stricte basée sur leur foi et les croyances nutritionnelles », a déclaré S / Sgt. Doug Andrus.

La police dit que l’enquête était un processus long et complexe, ce est pourquoi il a fallu du temps pour obtenir les résultats.

« Nous ne avons aucune indication qu’il (l’enfant) avait vu un médecin depuis sa naissance et que l’enfant ne était pas né à l’hôpital », a déclaré S / Sgt. Andrus. « Et la famille a pris des mesures pour dissimuler sa condition de membres de la famille. Et ce ne est qu’après la réalisation par un membre de la famille que l’enfant était malade [que] leur a conseillé de l’emmener à l’hôpital « .

Police ne serait pas discuter de l’état de l’enfant était une fois il a été amené à l’hôpital.

Selon le Code pénal, les parents ou tuteurs d’un enfant sont légalement tenus de fournir les nécessités de la vie y compris la nourriture, le logement, les soins médicaux et l’attention.

Les parents, chargée également avoir deux enfants plus âgés et ils ont été retirés de la famille au cours des premières étapes de l’enquête. La police a déclaré qu’ils sont dans un endroit sûr.

« En dépit de toutes les croyances, les parents et les tuteurs sont tenus de fournir les nécessités de la vie», a déclaré S / Sgt. Andrus.

« Lorsque nous avons un décès d’un enfant, il a tendance à trouver un accord avec tout le monde. »

On croit le couple était radicalisés membres de l’Église adventiste du septième jour qui prône un régime végétarien.

La police dit que la famille a suivi un régime alimentaire stricte basée sur leur foi et les croyances nutritionnelles.

Mais dans ce cas, la police dit que l’accusé se est rendu bien au-delà.

Leur pasteur Randy Barber dit qu’ils ont été rarement vu au cours des dernières années et il ne avait aucune idée qu’ils avaient des enfants.

« Nous avons probablement 200 enfants dans cette église et ils sont tous en bonne santé et heureux, et jamais ne nous disons à nos membres ce qu’ils doivent manger ou nourrir leurs enfants. Qui ne arrive jamais « , a déclaré le pasteur Barber.

Il suggère Jeromie et Jennifer avaient radicalisé loin des enseignements de l’Église.

Le couple est due à comparaître en cour le lundi.

Source : Global News – Traduction Google

Inde – Cas présumé de castration contre Dera

ET Bureau le 24 décembre 2014, 10:52 IST
(L’allégation est que 400 …)

CHANDIGARH: Le Pendjab et de l’Haryana Haute Cour a demandé au Bureau central d’enquêtes (CBI) pour enregistrer un cas et enquêter sur les accusations de la castration des membres de la Dera Sacha Sauda, ​​qui se décrit comme un bien-être social et l’organisation spirituelle.

Justice K Kannan a déclaré mardi que la haute cour sera «surveiller» l’enquête «périodiquement». L’organisme d’enquête doit présenter son premier rapport à la cour de 2 Mars.

Le juge a remis l’affaire à la CBI parce que la police avait Haryana exécuter une enquête « sans valeur » dans le cas, permettant « pousser l’herbe sous ses pieds et à grignoter à la périphérie ».

L’allégation est que 400 adeptes masculins de la secte ont été castrés chirurgicalement Sirsabased à la demande du chef de Dera Gurmeet Ram Rahim Singh que cette «voie ouvrirait pour la réalisation de Dieu » serait, dit pétitionnaire Hans Raj Chauhan .

La plupart de ceux qui auraient subi la procédure sont dit être du Punjab, Haryana et du Rajasthan. CBI a demandé à savoir si des personnes d’autres États sont également impliqués.

Le tribunal a déclaré «interrogatoire» de la personne contre qui des allégations ont été faites, le chef Dera, serait « nécessaire ». L’agence a été demandé de vérifier si les allégations sont vraies, les identités de ceux qui avaient la procédure, qui a effectué et où, l’ordre lu. Justice Kannan nommé avocat principal Anupam Gupta comme amicus curiae pour aider le tribunal dans l’affaire.

Le tribunal a déclaré Ram Rahim semble bénéficie d’influence au-delà des «cercles spirituels », pointant vers la lenteur avec laquelle les trois cas – une de viol et deux d’assassiner – sont en cours dans les tribunaux inférieurs. Justice Kannan avait précédemment demandé des détails sur ces cas.

Le tribunal a enregistré son choc à la non-comparution de Ram Rahim dans les tribunaux de première instance dans les cas.

« Les procédures judiciaires ont déjà souffert dans sa tentative de le poursuivre dans trois autres cas. Douze ans plus tard et toujours pas l’espoir d’une conclusion du procès. Pas dans une seule instance pourrait l’accusé soit traduit devant la cour, » l’ordre lire. « Dans une démocratie, chiffres signifient everything.The poids qu’une personne bénéficie du patronage située hors des cercles spirituels peuvent faire encore une force de police puissante aller mou et mollasson. »

Avocat Navkiran Singh, président de l’ONG Avocats pour les droits de l’homme internationale avait également produit une liste de 166 membres Dera qui auraient été castrés. Un examen médical de huit d’entre eux a confirmé. Certains d’entre eux ont dit qu’ils avaient volontairement subi la procédure.

Justice Kannan trouvé cela inacceptable.

« Même la privation volontaire des organes de reproduction ne sont pas acceptables », at-il dit. « Émasculation pour un être humain normal est de la torture. Il pourrait y avoir aucune invitation à être soumis à la torture. Aucun médecin ni un gourou spirituel prennent la volonté d’une personne à être soumis à ablation des testicules « .

L’ordre a poursuivi en disant: « . Dans une situation typique de maître à disciple, il doit être le maître qui doit expliquer qu’il n’y avait pas une influence indue pratiqué D’autre part, l’influence indue doit être présumée. »

Source : The economic times – Traduction Google

Australie – Daphne Bramham: Ottawa vise à mettre fin aux pratiques barbares telles que la polygamie

Projet de loi fédéral visant les communautés d’immigrants, mais a un effet heureux de fournir plus de protection pour les filles de Bountiful

Daphne Bramham: Ottawa vise à mettre fin aux pratiques barbares telles que la polygamie

Winston Blackmore polygame de Bountiful fait déjà face à des accusations criminelles. Avec l’enquête sur la communauté polygame continue, les nouvelles modifications proposées au Code criminel pourraient être utilisés à Bountiful rapidement.

Photo par: Jason Payne, Vancouver Sun

On l’appelle la tolérance zéro pour les pratiques barbares Loi et il est presque certain que les polygames de Bountiful, en Colombie-Britannique seront parmi les premiers touchés par quand ou se il est adopté.

Le projet de loi fédéral est rapide suivi et, à la fin de mercredi, devrait être approuvée par le comité des droits de l’homme du Sénat et transmis au Sénat avec une recommandation pour approbation.

Parmi les amendements sont des ajouts et clarifications à apporter au Code criminel. Si le projet de loi est adopté rapidement, les changements pourraient être utilisés par le procureur spécial Peter Wilson, qui n’a pas exclu d’autres accusations portant à Bountiful.

Plus tôt cette année, quatre personnes de Bountiful – y compris polygame le plus célèbre du Canada Winston Blackmore et un autre ancien évêque James Oler – ont été accusés d’un total de cinq infractions liées à la polygamie. La date du procès n’a pas encore été fixé, bien que la prochaine comparution en cour des accusés est le 29 janvier.

Bien sûr, il ne semble pas que quiconque à Ottawa avait à l’esprit Bountiful lorsque la loi a été écrite ou débattue.

Certes, lorsque le comité des droits de Sénat a commencé ses délibérations sur le projet de loi cette semaine, la majorité de ceux qui témoignent étaient issus de l’immigration et des communautés ethniques. En conséquence, les sénateurs ne ont pas entendu beaucoup sur les sectes polygames du cru qui ont prospéré dans l’Ouest canadien depuis plus d’un siècle ou environ Blackmore avec ses 25 épouses et plus de 125 enfants ou le prophète de pédophile incarcéré, Warren Jeffs, le spirituel chef de file à plusieurs milliers au Canada et aux États-Unis.

En fait, il est juste de dire que les lois plus sévères pour les polygames de chez nous est juste un heureux, si involontaires, conséquence.

Il était ministre de l’Immigration Chris Alexander qui a présenté le projet de loi au début de Novembre, soulignant que ce est entraînée par des préoccupations au sujet de l’immigration, les communautés musulmanes plutôt que les Mormons fondamentalistes qui pratiquent la polygamie en Colombie-Britannique et en Alberta.

Pourtant, il ya de bonnes choses dans le projet de loi, qui vise à modifier les articles de la Loi sur l’immigration et des réfugiés, la Loi sur le mariage civil, le Code criminel, les prisons et loi sur la réadaptation et la Loi sur la justice pour mineurs.

• Il serait mis 16 ans l’âge minimum pour le mariage.

• Il serait interdit immigrants et les réfugiés d’entrer au Canada se ils sont ou seront pratiquait la polygamie avec personne présente au Canada.

• Il fournit pour toute personne qui craint que l’enfant sera forcée de se marier à demander à un juge de la cour provinciale à intervenir. Le juge pourrait alors exiger que les parties à comparaître. Les accusés pourraient être condamnés à « garder la paix et avoir une bonne conduite » pour un maximum de 12 mois ou jusqu’à deux ans si le défendeur avait une condamnation antérieure en vertu de la section de mariage forcé.

• Le Code criminel serait modifié de sorte que toute personne légalement autorisée à célébrer des mariages en vertu des lois fédérales ou provinciales pourraient être envoyés en prison pour jusqu’à cinq ans pour effectuer les mariages polygames ou forcées.

• Toute personne qui célèbre, aides ou participe à des mariages polygames ou ceux impliquant des enfants de moins de 16 pourrait être envoyé en prison pour un maximum de cinq ans.

Lorsque le projet de loi commence à devenir problématique est avec l’amendement qui commet une infraction pour célébrer, l’aide ou de participer à une cérémonie en sachant que l’une des personnes est d’être marié marier contre leur volonté.

La notion de libre arbitre est plus clairement indiqué dans l’amendement à la Loi sur le mariage civil, qui exigent à la fois les gens à être 16 ans ou plus, mariés et aux ont donné «consentement libre et éclairé de deux personnes. »

Que signifie «contre leur gré» ou même «consentement libre et éclairé» signifie pour les enfants élevés dans une des communautés religieuses fermées où ils fréquentent les écoles privées, sont enseignés par ceux de la même foi et les chefs religieux que ceux qui ne croient pas que ils ne sont «apostats» et «infidèles» qui doit être évité?

Peu de jeunes femmes de Bountiful qui ont été enseigné que Dieu choisit leurs maris pour eux et révèle les noms à l’évêque ne serait jamais témoigner qu’ils ne avaient pas donné «éclairée» consentement ou ne avaient pas librement choisi lorsque leur immortalité dépend de l’obéissance à Dieu?

Il est frappant absent de ceux qui témoignent devant le comité sénatorial étaient des procureurs de la Colombie-Britannique, les avocats, les procureurs généraux ou de la GRC qui ont été impliqués dans les décisions au début des années 1990 et au début des années 2000 de ne pas porter des accusations contre Blackmore et d’autres polygames de Bountiful. Ils auraient pu avoir de précieux conseils concernant la formulation de nouvelles lois.

Mais où le projet de loi va trop loin totalement est dans l’amendement de la loi sur la justice pénale pour les adolescents. Elle permettrait aux juges provinciaux à avoir des enfants détenus en garde à vue jusqu’à 30 jours se il apparaît que l’enfant peut désobéir à un ordre de la cour de ne pas entrer dans un mariage polygame ou forcée.

Il serait criminaliser les enfants pour leur éducation.

Il existe d’autres recours. La plus évidente est de se assurer que tous les enfants aient la possibilité d’explorer des idées différentes dans les classes où ils peuvent rencontrer des enfants qui sont élevés avec différentes traditions, coutumes et religions.

Constitutionnellement, cependant, ce est au-delà de la portée du gouvernement fédéral.

Et, malheureusement, ce est une solution que les provinces comme la Colombie-Britannique ont déjà fermé la porte à en permettant deux financés publiquement et en privé, les écoles indépendantes.

Les mariages forcés, les mariages d’enfants et la polygamie sont pratiques barbares et anathème à l’égalité des droits des enfants et des femmes.

Après plus d’un siècle de les ignorer, le projet de loi du gouvernement du Canada prend un pas de plus vers les éliminer.

Source : Vancouver Sun – Traduction Google

E.U. – Le programme de la chirurgie sans transfusion de Mercy Medical Center attire des patients du monde entier

Par Cheryl Powell Beacon Journal rédacteur médical

 Publié 15 Décembre, 2014 – le 20:33 | Mise à jour 16 Décembre, 2014 – le 11h12

Une conviction religieuse à cœur de Madalyn Copcutt l’a amenée à voyager plus de 11.000 miles à Canton pour les soins médicaux.

Les croyances de Copcutt que Témoin de Jéhovah lui interdit d’accepter des transfusions sanguines, peu importe les circonstances.

« La Bible, dans l’Ancien et le Nouveau Testament, nous ordonne de se abstenir du sang, » dit-elle. « Je ne accepte pas les transfusions sanguines non seulement dans l’obéissance à Dieu, mais aussi par respect pour lui en tant que dispensateur de la vie. »

Lorsque le 26-year-old de jeunes mariés a découvert sa propre vie était en danger par une tumeur rare dans son cœur, elle est venue à Mercy Medical Center de l’Australie pour une procédure à coeur ouvert sans effusion de sang que les chirurgiens dans son pays d’origine ne serait pas effectuer.

«Mon refus des transfusions sanguines ne change pas mon désir de vivre, de sorte qu’il était très important pour moi de trouver le meilleur chirurgien qui a respecté mes convictions, et qui avait la compétence et l’expérience nécessaires pour que je les confie ma vie», elle a déclaré dans une interview par email de l’Australie. «Ce était une bouffée d’air frais à traiter par un chirurgien et une équipe qui étaient respectueux et compréhension de mes croyances, plutôt que de me faire pression et me dire qu’ils sont en désaccord avec ma décision. »

Minimalement invasive et chirurgie Bloodless coeur du programme de la Miséricorde, dirigé par le chirurgien cardiothoracique Dr Giovanni Ciuffo, attire les patients de tout le pays – et dans certains cas, le monde – opérations de recherche gratuit transfusion.

Ciuffo, qui a rejoint la Miséricorde ya environ un an, a effectué plus de 600 interventions chirurgicales sans transfusion pour les Témoins de Jéhovah ainsi que des centaines d’autres patients depuis il a formé la première fois dans la technique à l’Université de Pittsburgh à la fin des années 1990.

« Malgré le fait que la chirurgie à cœur ouvert est considéré comme une procédure très sanguin, il peut être fait sans produits sanguins, » at-il dit. « Je essaie d’éviter de transfuser les patients, indépendamment des croyances religieuses. »

Ciuffo dit la clé pour éviter les transfusions sanguines au cours des procédures cardiaques suit pas prudents avant, pendant et après l’opération.

Avant la chirurgie, des mesures sont prises, si possible, d’éliminer tous les médicaments et suppléments qui pourraient être éclaircie le sang du patient afin de réduire le risque de saignement, at-il dit. Les médicaments peuvent également être donnés pour stimuler les globules rouges du patient avant la chirurgie afin qu’ils aient supplémentaire pour épargner.

Pendant l’opération, une « technique chirurgicale très méticuleux » est nécessaire pour éviter les saignements chaque fois que possible, at-il dit. Machine d’écran de la cellule peut également être utilisé pour la collecte, filtre et revenir propre sang du patient au corps.

Ensuite, Ciuffo limite le nombre de tests sanguins effectués pour minimiser la perte de sang, at-il dit. Lorsque les tests sont nécessaires, flacons pédiatriques taille sont remplis.

«Pourquoi allez-vous forcer le sang vers le bas les veines de quelqu’un d’autre se ils ne en veulent pas?» Dit-il. « Il peut être fait, et il peut être fait régulièrement. »

Sans effusion de sang programme de chirurgie cardiaque de Mercy fait partie du programme de conservation du sang de l’hôpital, qui a commencé en 2001 initialement pour répondre aux demandes par les Témoins de Jéhovah zone.

« Ils voulaient vraiment de bons soins médicaux, juste pas de sang, » coordonnateur du programme et infirmière Katie Simmons dit.

Directeur médical Dr Kirby Sweitzer et Simmons travaillent à offrir une variété de procédures chirurgicales pour les témoins et non-témoins qui veulent un fonctionnement sans transfusion.

« Si vous pouvez réduire les transfusions, vous allez voir un grand avantage à votre hôpital et vos patients, » dit-elle.

La chirurgie sans transfusion ou de sang-réserve est de plus en plus commun pour tous les patients, et pas seulement ceux qui refusent les transfusions pour des raisons religieuses.

Croix-ville rivale de la Miséricorde, Hôpital Aultman à Canton, offre un programme de chirurgie sans effusion de sang.

La Cleveland Clinic, un des plus importants programmes de chirurgie cardiaque de la nation, a également été adopté les techniques chirurgicales sans effusion de sang chaque fois que possible pour améliorer les résultats des patients tout en réduisant les coûts.

Témoins de Jéhovah les patients ayant subi une chirurgie cardiaque sans transfusions sanguines à la Cleveland Clinic ont moins de complications et de l’hôpital des séjours plus courts comparés aux patients semblables ayant reçu des transfusions, selon une étude réalisée par des chercheurs de la clinique et les Instituts nationaux de la santé.

L’étude a conclu les Témoins de Jéhovah avaient un meilleur taux de survie à un an après la chirurgie cardiaque que les patients ayant reçu des transfusions.

Bien que les transfusions sanguines sont sûrs, les patients peuvent avoir des réactions, Ciuffo dit.

« Si je transfère sang pour vous ce ne est pas la vôtre, je suis de jouer avec votre système immunitaire, » at-il dit. « Voulez-vous vraiment le sang de quelqu’un d’autre en vous, si vous pouvez l’éviter? »

JoAnn Dove et sa famille ont cherché des soins médicaux sans effusion de sang pendant des années de la Miséricorde.

Dove, 78, d’Akron, a récemment eu un triple pontage à Mercy.

« Nous savons qu’ils sont conscients de ce que nous avons besoin», a déclaré sa fille, Susan Greene d’Akron. «Nous apprécions les travailler si étroitement avec nous. »

Copcutt, le patient de l’Australie, a consulté Ciuffo pendant plus de deux ans après sa belle-mère puis-avenir a trouvé en cherchant sur Internet.

Copcutt premier a subi une chirurgie en mai 2012 à l’Australie pour enlever une tumeur dans son cœur. Mais quand un échocardiogramme un mois après elle a été mariée en Septembre a révélé une autre masse a été de plus en plus dans son cœur, les chirurgiens en Australie a déclaré la tumeur était inopérable ou à haut risque, au mieux, sans transfusion sanguine.

« Elle a été assez bien envoyé chez lui pour mourir après le diagnostic », a déclaré Ciuffo.

Copcutt et sa famille est venu à Canton à la fin Octobre alors elle pourrait avoir l’opération à Mercy. Les congrégations des Témoins de Jéhovah ont fourni un soutien local pendant leur séjour.

Après un séjour à l’hôpital trois jours, Copcutt resté dans le canton jusqu’à la mi-Novembre, quand elle et son mari, Josh, rendu à New York avant de rentrer.

« Voyager à Canton, dans l’Ohio, se est avéré être une excellente décision, » dit-elle. «Je ai fait très bien. »

Source : Akron Beacon Journal – Traduction Google

E.U. – Mormon : La polygamie au coeur d’un divorce

Première publication le 9 décembre 2014 20h06       Mis à jour le 10 décembre 2014 09h03

Divorce »Commander interdit discussion polygame mais permet mari prendre les enfants à une église de LDS.

Une femme se bat Utah une ordonnance du tribunal interdisant temporairement son de parler à ses enfants sur ses croyances mormones fondamentalistes, y compris la polygamie.

L’ordre, publié en Octobre par un commissaire de divorce 3ème tribunal de district dans le cadre d’un litige concernant la garde, empêche également la mère de trois enfants de parler de politique ou sur tout autre foi que l’Eglise dominante de Jésus-Christ des Saints des Derniers jours.

Soulevé un Mormon, le 33-année-vieille femme a étudié les enseignements de l’Eglise primitive et histoire et fréquente actuellement l’église apostolique United Brethren in Bluffdale pratiquant la polygamie, même si elle ne est pas membre de l’église.

Commissaire divorce Kim Luhn assoupli la restriction sur le discours à un degré au cours d’une audience le mardi, modifiant l’ordre pour permettre l’âge approprié conversation sur la foi. Sa décision a suivi les arguments de l’avocat de la femme, Laura Fuller, qui dit que les interdictions de l’ordre violent le Premier Amendement et les droits constitutionnels de son client.

« Mon problème ne est pas avec la religion [de la femme]. Je ne me inquiète pas si sa conduite est le résultat de sa croyance en l’UAB », a déclaré Luhn, après avoir reconnu l’ordre peut-être trop large. «Je me soucie que sa conduite est de créer le chaos pour les enfants et, en substance se élever au niveau de la violence psychologique. »

L’ordonnance modifiée sera en place jusqu’à ce qu’une audience de révision le 8 janvier. Et tandis que la religion ne était pas l’objet de l’audience de mardi, il est au cœur du litige entre le couple, selon la femme, membres de sa famille et de son avocat.

documents de la Cour dans le cas la plupart du temps sont scellés qui est typique dans les procédures de divorce, mais Fuller dit tout de l’affidavit de soumis par la religion de référence de père.

« Il ne veut pas [les enfants] pour aller rejoindre une église polygame, » dit-elle de son père, qui a actuellement la garde exclusive des enfants.

Le frère de la femme a également dit La Tribune que lui et ses parents ont été expressément demandé par le père pour soutenir son effort pour «prendre la garde des enfants pour les éloigner d’une église polygame. »

La Tribune ne est pas nommer le couple ou les membres de leur famille afin de protéger l’identité des enfants, qui sont sept, cinq et 18 mois.

Mais un avocat pour le père a déclaré mardi que la religion plaçant au centre de l’affaire est une mauvaise interprétation des questions dans ce qui est un conflit de haute et de la situation difficile entre les parents qui divorcent.

« Son enquête sur un autre religion a certainement joué dans lesquelles les parties se séparent et la recherche d’un divorce, mais il n’a rien à faire avec les enfants», a déclaré Kendra Shirey après l’audience. « Tout ce que nous faisons pour le commissaire et cette cour est de se assurer que l’intérêt supérieur des enfants sont respectées. »

Shirey dit Luhn a été clair dès le début que son intention ne était pas de restreindre les opinions religieuses de la mère.

« Qu’est-ce que l’objectif [du commissaire] a été sujet se occupe des enfants, » dit-elle.

Il se inquiétait pour être bien de ses enfants qui a incité le père le mois dernier de demander une ordonnance restrictive temporaire contre sa femme, affirmant qu’elle avait violé les conditions de l’ordonnance de la cour, non pas par parler de religion, mais à travers des déclarations au sujet de divorce qui ont bouleversé les enfants et en cherchant de temps sans surveillance avec eux.

« Elle disait des choses au sujet de l’affaire judiciaire devant les enfants», l’homme a témoigné mardi. « Elle parlait de ce qui se passe avec le cas de la cour, autant que sa version de la vérité. »

Le juge a permis à l’ordonnance d’interdiction temporaire expirer mardi après avoir entendu les témoignages des deux parents.

La mère des enfants, qui était un parent et un séjour à la maison la maison-instruit ses enfants aînés avant d’être de sortir de la maison familiale ordonnée par le tribunal, insiste elle aussi travaille dans le meilleur intérêt de ses enfants. Elle a dit à la Tribune qu’elle est une bonne mère qui n’a jamais maltraité ou négligé ses enfants.

Source : The Salt Lake Tribune – Traduction Google

Canada – Sudation mortelle : l’avocat de Ginette Duclos veut en appeler du verdict

Jean-Pierre

Jean-Pierre Boisvert
Publié le 19 décembre 2014

DRUMMONDVILLE.Me René Duval, l’avocat de Ginette Duclos, l’une des coaccusés trouvés coupables dans le procès entourant le décès de Chantal Lavigne, a décidé d’en appeler du verdict rendu la semaine dernière par la juge Hélène Fabi.

Me René Duval à la sortie de la salle d’audience le 8 décembre dernier, entouré de plusieurs journalistes au palais de justice de Drummondville.

Ginette Duclos ainsi que la principale accusée Gabrielle Fréchette et Gérald Fontaine ont été déclarés coupables de négligence criminelle causant la mort de Chantal Lavigne lors d’une expérience de sudation survenue le 29 juillet 2011 à Durham-Sud.

Me Duval évoque huit points de droit pour justifier sa décision. «La plupart des motifs sont d’ordre technique», a-t-il indiqué à L’Express lors d’une conversation téléphonique ce matin.

«Mais le principal de ces motifs est que la juge a commis une erreur en ne tenant pas compte de l’état d’esprit de ma cliente en raison du fait que les participants pouvaient abandonner l’exercice en tout temps», a fait valoir l’avocat de Ginette Duclos. Autrement dit, selon lui, il ne peut y avoir négligence si l’on sait que les participants pouvaient se dégager au moindre malaise. «La juge n’analyse pas ce fait-là», argue-t-il.

C’est au début du mois de janvier que Me Duval se rendra à Montréal pour d’abord obtenir de la Cour la permission d’en appeler. Il aura à démontrer que sa demande n’est pas frivole. Cette décision doit être rendue la journée même.

Source : La nouvelle

Mexique – Un apôtre vivant de Jésus à l’article de la mort

Dernier dimanche soir, le 7 Décembre, un pasteur dodue nommé Lee Minemann interrompu services dans la plus grande église protestante à Guadalajara, au Mexique. Prenant le podium, Minemann annoncé que Samuel Joaquín Flores, qui est considéré par ses partisans comme un apôtre vivant de Jésus, était près de la mort.

À l’époque, je étais assis dans une petite église de briques près de Raleigh, Caroline du Nord, avec quelques 60 membres du mouvement, Iglesia La Luz del Mundo, ou LLDM de Samuel Joaquín. Le pentecôtiste Iglesia peut être plus grand secte religieuse du cru du Mexique, et la plupart des paroissiens en Caroline du Nord étaient issus de familles immigrées. Comme il est courant dans la diaspora La Luz del Mundo, nous étions assis dans des rangées de chaises en regardant le service Guadalajara livestreaming sur une paire de moniteurs de télévision montés de chaque côté de l’autel.

membres de LLDM savaient que Joaquín était malade, mais l’église ne avaient pas précédemment décrit son état comme étant tout à fait aussi critique.Après Lee Minemann a fait son annonce, le directeur de l’Livestream coupé à un large angle de tir de toute l’assemblée. Guadalajara la maison de l’église LLDM inscrit 15 000 personnes, et on pouvait voir des rangées de fidèles simplement plier à genoux sous le choc. Ce était comme regarder un tremblement de terre a frappé un concert de rock.

En Caroline du Nord, les gens ont commencé à crier. Les hommes adultes est tombé au sol et pleura. Quelqu’un a commencé à crier  » ¡No! « , encore et encore. Le bâtiment de l’église Raleigh ne est pas grande, et le système son est puissant. À certains moments, il était difficile de distinguer entre le gémissement des quelques dizaines de fidèles autour de moi et de l’ambiance en lamentations des multitudes à Guadalajara.

Quarante-cinq minutes plus tard, je suis sorti pour prendre l’air. Debout 30 mètres, sous la pleine lune, vous pouvez encore entendre les fidèles pleurent pour leur apôtre mourir.

Quand je ai quitté à environ deux heures, un groupe dévoué de la Caroline du Nord se préparait pour une autre série de la prière. Les enfants dormaient sous les bancs, et la connexion à Internet était obtiennent patchier. La chambre augmenterait calme chaque fois l’écran a gelé et a commencé à nouveau tampon. Un jeune homme, le petit-fils et neveu de pasteurs Luz del Mundo, m’a dit que la veillée non planifiée durerait toute la nuit.

Je ai peu de doute que beaucoup étaient encore présents lorsque, plus tard ce matin, les autorités Luz del Mundo a annoncé que, à l’aube, Samuel Joaquín était mort.

Guadalajara: Le Nouvel Israël

Ce ne est pas la première fois.

Selon Histoires d’églises officielles, Samuel était mort-né, et a pris son premier souffle seulement après son père, Luz del Mundo fondateur Eusebio Joaquín González, souleva le corps de l’enfant à Dieu. Eusebio puis « soufflait avec force dans sa bouche et l’appela d’une voix forte: Samuel! Samuel!Samuel!  »

Pour certains, cela sonnera comme un blasphème; pour les autres, une escroquerie. Pour un groupe mondial d’adeptes qui peuvent se compter en millions, cependant, l’histoire d’Eusebio et Samuel est la substance de la révélation moderne. Et ce est le récit de guidage pour une église qui, au cours des dernières décennies, a exploité spectacle de masse, la technologie numérique, et le pouvoir de la célébrité de construire un mouvement mondial.

Eusebio a fondé La Luz del Mundo en 1926, onze ans avant la naissance de Samuel. Né dans une famille pauvre de l’État de Jalisco rural, Eusebio avait laissé une brillante carrière militaire à l’âge de 30 afin de suivre une paire de prédicateurs pentecôtistes ascétiques. Il était accompagné de sa femme, Elisa.

Quelques mois plus tard, selon Eusebio, une voix fit entendre dans la nuit, commandant lui de se renommer Aarón, et de commencer une église de la sienne. Cette église serait la luz del mundo -la lumière du monde. (Pour ces et d’autres détails, je suis redevable à savant livre de Renée de la Torre Los Hijos de la luz ).

Dans une allusion apparente à l’histoire d’Abraham, la voix divine dit Aarón qu’il allait bientôt être demandé d’aller à « une terre que je vais vous montrer. » Plus précisément, il a été de mettre le jeudi suivant. Dans le temps, nouvel Israël de Aarón a été révélé être Guadalajara.

Ce était une base improbable pour un mouvement protestant. La ville, Mexique deuxième, est aussi le plus catholique. Au moins un quartier pendant ce temps avait un avertissement système un cycliste sonner une cloche qui a aidé les habitants à identifier et expulser les évangélistes porte-à-porte.

Mais Aarón avait des liens militaires dans le gouvernement local, et des racines dans la région. Elisa était né dans la ville. Après deux décennies de guerre civile et de la réforme sociale, migrants ruraux avaient gonflé les classes ouvrières de Guadalajara. Aarón bientôt construit un suivant parmi Guadalajarans pauvres, en partie en offrant des services sociaux. En 1954, il réussit à obtenir un lopin de terre à la périphérie orientale de la ville, qu’il appela Hermosa Provincia-belle province. Dix ans plus tard, Aaron, mourut, et Samuel a succédé comme président de l’église, père dans la foi, et apôtre vivant.

À l’époque, l’église était surtout une affaire locale, avec ses membres soudée cluster dans l’enclave de Hermosa Provincia, et l’objectif déclaré (qui reste à ce jour) de restaurer la Iglesia primitiva . Au cours des cinquante prochaines années, Samuel se mit à la mondialisation La Luz del Mundo, souvent en utilisant des méthodes qui étaient loin d’être primitif. Aujourd’hui, LLDM a temples importants à travers le Mexique et l’Amérique centrale, ainsi que dans le Chili, la Colombie, l’Espagne, et, bien sûr, les États-Unis. Californie à elle seule près de 40 églises, et il ya des grandes congrégations à Houston , Atlanta, et à New York ainsi.

Sur le chemin, LLDM a été en mesure de profiter d’une croissance plus large dans le protestantisme américain-un latin tendance qui a eu tendance à favoriser les mouvements pentecôtistes. Selon des données de recherche Pew , une personne sur cinq en Amérique latine identifie désormais à une confession protestante, près des deux tiers sont pentecôtiste.

Ces chiffres confirment aux Etats-Unis, où environ 25% des Hispaniques se identifient comme protestante. « Parmi les protestants hispaniques globale, » Pew écrit, « les deux tiers disent soit qu’ils appartiennent à une dénomination traditionnelle pentecôtiste (29%) ou décrivent eux-mêmes comme charismatique ou pentecôtiste chrétiens (38%). »

Immobilisant chiffres précis pour LLDM est presque impossible. L’église prétend avoir plus de trois millions de membres à l’étranger, et 1,5 millions au Mexique, ce qui en ferait la plus importante institution religieuse non catholique du pays. Le recensement de 2010 a rapporté mexicaine seulement autour de 200 000 membres, mais ce nombre pourrait bien être faible (l’église mormone au Mexique a fait valoir que le nombre religieuse était inexacte). Estimations scientifiques indépendants pour le monde entier gamme de population LLDM aussi élevé que sept millions.

Encore: LLDM est grande. Et ce ne est pas facile de classer l’église qui a émergé. En termes de la théologie et le rituel, sa saveur est fermement pentecôtiste et charismatique: membres de l’Église reçoivent le baptême dans le Saint-Esprit comme adultes, subissent guérisons rituelles, et parfois parler en langues.

temple_interior

Dans son histoire, l’esthétique et la structure sociale, même si, le plus proche parent de Luz del Mundo est probablement l’Église mormone. Il ya des nuances catholiques LLDM, échos bizarres de sectes juives hassidiques, et une forte tendance du nationalisme mexicain, mais l’effet global, comme avec les saints des derniers jours, est une sorte de structuré, élaborer protestantisme Azuza Street baptisé dans la bureaucratie ; baroque Martin Luther.

Les deux églises se façonner une sorte de nouvel Israël, à la fois contenir jusqu’à apôtres vivant, et ni utilise des croix dans le culte. Les deux situer révélations des derniers jours dans le Nouveau Monde, et d’employer l’imagerie mésoaméricain dans leur art et l’architecture. Les deux ont des pouvoirs centralisés dont le siège social dans les villes improbables. Et les deux mouvements favorisent temples dramatiques qui ressemblent, à des degrés divers, l’amour malheureuse enfant du classicisme sévère de Washington DC et la fantaisie de Disneyland.

Est-ce l’évolution convergente? Y at-il un seul Playbook divine pour le protestantisme subversive sur ces côtes américaines? Est-ce une copie l’autre?(Patricia Fortuny, un anthropologue qui a étudié à la fois LLDM et mormonisme, m’a dit qu’elle ne pense pas LLDM se est calqué sur son cousin plus âgé dans l’Utah, même si elle est d’accord que la ressemblance est forte).

Mais je vais me emporter. Luz del Mundo persiste parce que, pour des milliers de personnes, il a un appel. Et de comprendre pourquoi, exactement, elle aide à payer une visite au Mexique de l’Église de Jérusalem, niché dans l’étalement est de Guadalajara.

Nous avons notre propre pouvoir

Il n’y a pas de frontière claire à Hermosa Provincia. Les murs colorés des rues d’agrumes bordée de Guadalajara simplement de grade dans les bâtiments blanchis à la chaux, leurs châssis de fenêtres et des portes peintes or. Dans les rues, les femmes apparaissent dans les jupes aux chevilles requis par l’église. (Eva García, la femme de Samuel, est une figure proéminente dans l’église, mais les hiérarchies de LLDM offrir quelques rôles pour les femmes, qui siègent séparément des hommes pendant les services).

Lorsque je ai visité la province Octobre dernier, les habitants avaient accroché des bannières sur leurs maisons, féliciter Samuel Joaquín sur le cinquantième anniversaire de son accession au leadership de l’église. (« Es el hombre más Importante e indispensable en esta tierra», lire un). Beaucoup inclus des photos de Samuel dans lequel il est vigoureux et coiffés, avec des dents blanchies. Il dégage une sorte de raideur, la virilité bienveillante, comme le porte-parole pour un booster de testostérone à base de plantes.

Templolldm

Deeper dans le quartier est le Huerto Getsemaní clôturé, où les oiseaux tropicaux crient dans des cages et Aarón est enterré sous un grand bible de métal. En face se trouve le temple principal, construit dans les années 1980 et au début des années 1990, en grande partie au travail des bénévoles. Le bâtiment est blanc, et sa surface inclinée, comme une tente de cirque 26 étages de haut, est lambrissée. L’effet, voulu ou non, est d’escaliers marchant vers le ciel. Alternativement, le bâtiment ressemble à l’arrière arquée d’un grand reptile albinos, ou d’un pangolin sur ses pattes arrière essayant de lécher le ciel.

A l’intérieur, ce est un cône creux. Vous pouvez rechercher 80 mètres au dessous de la flèche de l’église.Chaque énorme luminaire intérieur est imprimé avec une lettre stylisée «S» (pour Samuel), et les murs ont été peints avec de grandes citations (la plupart du temps de Samuel). La pièce maîtresse de l’autel est une réplique Arche de l’Alliance, assis sur une petite pelouse du AstroTurf. Pendant les services, les gens chantent les louanges de Dieu, à Jésus, et de Samuel. Ils lisent des Bibles spéciales, dans le dos de laquelle sont imprimés les discours et les épîtres clés de Samuel.

santacena12

La Luz del Mundo a prospéré parmi les pauvres, et en particulier les pauvres transitoires, qui coule dans les villes du Mexique en provenance des districts ruraux misérables du pays. Dans Hermosa Provincia, on peut voir comment, face à la double menace du catholicisme et de la laïcité, La Luz del Mundo a répondu par la production de spectacle de masse. Il ya la taille de son temple central, et plusieurs de ses satellites. Il ya le Père Cena hajj, chaque Août, au cours de laquelle des centaines de milliers de pèlerins débordent le temple et remplissent les rues de Hermosa Provincia, vêtue de blanc. Il ya la figure du père démesuré de Samuel-juste assez disponibles pour être vénéré, juste assez absent être mystérieux, et en favorisant costumes flashy.

L’Eglise sauvegarde ce spectacle avec le soutien de matériaux authentiques, et une véritable stature politique. Qui entoure le temple à Hermosa Provinica sont quelques-uns des organismes de services sociaux de LLDM. Il ya un hôpital de l’église-exécuter quelques pâtés de maisons. L’interdiction de l’église boire et de fumer.

Pendant des décennies, les membres de l’église ont voté en bloc pour le parti PRI puissante, ce qui leur donne emprise importante dans la politique locale (même si, comme Hugo et Jean G. F. Nutini soulignent en natif l’évangélisation dans le centre du Mexique , le leadership de LLDM cultivé une relation avec le PAN en 2000, quand ils ont défait le PRI aux élections nationales). Comme Fortuny, anthropologue sociale, m’a dit, LLDM permet à ses membres «de se faire visible. » Ils peuvent être pauvres, at-elle expliqué, par ils ont leur apôtre, leur Père Cena , et de leur grand temple.

Pour beaucoup, Fortuny a dit, l’appartenance à LLDM est une façon de dire: «Nous ne sommes pas sophistiquée, nous ne faisons pas partie de la classe supérieure. Mais nous avons notre propre pouvoir ».

Une grande partie de ce pouvoir, bien sûr, a été concentrée dans la figure de Samuel Joaquín. Qu’il abusé ce est une question ouverte. Certes, la famille est riche, avec un grand ranch en dehors de Houston. Plus dommageable, d’anciens membres de l’église ont accusé Samuel de mineurs agressé sexuellement. En 1998, le Los Angeles Times a rapporté que quatre personnes avaient déposé des accusations contre Samuel avec le bureau du procureur à Guadalajara. Le temps est également entretenu avec un jeune homme qui, après avoir publique des allégations contre Samuel, a été enlevé et réduit 57 fois avec un couteau.

autorités LLDM ont nié toute implication dans ces agressions, bien sûr. À l’époque, une grande partie de la publicité négative à propos de l’église a été entraîné par un prédicateur culte casse-obscure dont les motivations, de mettre doucement, peut ne pas avoir été strictement humanitiarian.

Pourtant, quand je ai demandé si elle croyait Fortuny que Samuel était coupable d’abus sexuel, elle ne ne hésiterais pas. «Je suis sûr que ces allégations sont vraies, » dit-elle. (Notre conversation a eu lieu avant, il était clair que Samuel était en train de mourir). Fortuny, qui a rencontré Samuel, le décrit comme un mégalomane; à la fois un leader charismatique et un passif de scandale contaminé. « Il est la force de l’église, mais en même temps il est la faiblesse de l’église, » dit-elle.

La perspicacité de Samuel Joaquín

Un dimanche à la fin de Novembre, peu de temps après Samuel est tombé malade, je suis entré dans la petite mission Luz del Mundo à Chattanooga, Tennessee, pour un service du dimanche soir. Sur le pupitre à l’avant de la congrégation était assis un noir ordinateur portable Hewlett-Packard. Sur l’écran, je ai pu voir la ligne exacte de bancs mexicains dans laquelle je avais été assis quelques semaines avant.

Ce ne était pas jusque-là, vraiment, que je ai apprécié l’étrange immédiateté de Hermosa Provincia-sa capacité d’exister non seulement comme un hub physique de la vie spirituelle, ou comme une image privée dans l’esprit de ses disciples lointains, mais comme quelque chose entre: puissant parce qu’il était là-bas , au Mexique; accessible parce que ce était partout .

À Chattanooga, la petite congrégation (sa composition ordinaire se compose d’une seule famille; le samedi, ils vendent du poulet rôti à partir d’un panier de nourriture afin de payer le loyer de leur chapelle de vitrine) a chanté, prié, se agenouilla, et se tinrent de concert avec leurs frères à Guadalajara et en Caroline du Nord, sans doute, et en Californie, et des centaines d’autres endroits.

La perspicacité de Samuel Joaquín, peut-être, ce est que son église ne avait pas besoin de rester une communauté soudée, lié par des normes forcées et la proximité géographique, afin de rester viable. Grâce à ce grand spectacle de la Sainte Cena , l’appel charismatique d’une figure centrale, et, éventuellement, la transmission numérique de certains rituels clés, il a été possible de réunir un autre type de communauté religieuse.

Personnalités religieuses charismatiques ne sont pas nouveau, bien sûr. Mais vous commencez à vous demander comment LLDM ressemblerait aujourd’hui si les gens ne étaient pas tellement habitués à se lier à des événements lointains à travers les écrans, et si ce ne était pas si facile de se effondrer les lignes toujours fragiles entre intercesseur divine et de la célébrité.

Pasteurs LLDM réfèrent parfois à l’Église comme República del salvador -République du sauveur et aux fidèles que nuevo non Israël et pueblo ONU -a personnes. Cela semble à peu près juste. À bien des égards, les fonctions de l’église comme une sorte d’état sans terre, avec le baptême comme son passeport. Il est équipé avec la royauté dynastique, une capitale, et un palais blanc scintillant. Les immigrants, aussi, peut être des citoyens, où qu’ils se trouvent.

Retour à Chattanooga, je ai bavardé avec Isaac Juárez, originaire de l’État mexicain de Puebla qui a vécu aux Etats-Unis depuis dix ans. Isaac est né dans l’église. Catholiques, il note avec scepticisme, boire et fumer. Luz del Mundo semble plus pur. Il pense qu’il aidera ses deux filles à devenir de bons chrétiens. « Es La Vida bonita para nosotros, » il m’a dit. Ce est la belle vie, pour nous.

Source : Religion Dispatche – Traduction Google

Belgique – La scientologie en correctionnelle

  • Source: lavenir
  • Jean-Pierre DE STAERCKE
L’Église de scientologie se retrouvera en correctionnelle, de longues années après le début de l’affaire.

L’Église de scientologie se retrouvera en correctionnelle, de longues années après le début de l’affaire.

La Cour de cassation a rejeté les derniers pourvois des inculpés. Treize hauts cadres de l’Église de scientologie sont poursuivis.

Cette fois, plus d’échappatoire possible. Tous les appels et tous les pourvois en cassation sont épuisés depuis mercredi soir. Treize prévenus, ainsi que l’ASBL Église de scientologie de Belgique et le Bureau européen pour les affaires publiques et les droits de l’homme de l’Église de scientologie internationale, devront comparaître l’an prochain devant le tribunal correctionnel de Bruxelles. Mais ils sont toujours présumés innocents.

1. Association de malfaiteurs et organisation criminelle Les principaux protagonistes de ce dossier devront en répondre. Cette double accusation est la plus lourde. Elle signifie que les autres délits qui leur sont reprochés ont été perpétrés sciemment dans le cadre des activités d’une organisation bien structurée. Et l’objectif de celle-ci aurait toujours été de nuire aux personnes pour s’emparer de leurs biens. C’est la thèse du parquet fédéral qui porte ce dossier à bout de bras depuis une quinzaine d’années. La période infractionnelle visée s’étend de 1997 à 2007.

2. Escroqueries Selon l’accusation, les premiers indices de celles-ci remontent à 1977. Les arnaques présumées sont liées notamment, mais pas seulement, aux coûts exorbitants de sessions de cours, à l’estime de certains plaignants. Elles s’apparenteraient à des extorsions. Cette enquête fleuve a vraiment commencé en 1997, avec les dépositions de plusieurs anciens adeptes recueillies par le juge d’instruction Jean-Claude Van Espen et elle a été relancée à plusieurs reprises pour s’étoffer encore, avec des suspicions d’exercice illégal de la médecine et d’offres – jugées trompeuses – d’emploi. C’est Actiris, l’Office régional bruxellois de l’emploi, qui a dénoncé ces derniers faits au parquet.

3. Exercice illégal de la médecine Il est, entre autres, reproché à l’Église de scientologie et à plusieurs prévenus d’avoir organisé des cures de désintoxication, très onéreuses elles aussi et sans contrôle médical. Pour attirer des adeptes, l’organisation proposait des «tests de personnalité» à coups de publicités ou en abordant les quidams en rue, assurant que ces tests sont indispensables avant un entretien d’embauche pour exercer un métier enviable. Ensuite de quoi, des troubles ou des assuétudes auraient été détectés. Des cours étaient en tout cas dispensés, moyennant finances, pour «libérer en soi des forces insoupçonnées».

4. Atteintes à la vie privée Les deux juges d’instruction qui se sont relayés dans cette enquête ont rassemblé des informations sur le fichage des fidèles de la Sciento, dont certains disent avoir été espionnés, harcelés, voire menacés.