93 personnes arrêtées en Chine pour des rumeurs de fin du monde

Mis à jour le 17.12.12 à 13h30

Les autorités chinoises ont arrêté 93 personnes pour propagation de rumeurs de fin du monde ainsi qu’un homme qui avait poignardé 23 écoliers après avoir dit être affecté par ce genre de prédiction, rapporte lundi l’agence Chine nouvelle

Parmi les 93 personnes, issues de sept provinces, figurent des membres de la secte interdite «Dieu tout-puissant», dit l’agence de presse officielle. Elles sont détenues pour avoir «distribué des tracts au sujet de l’apocalypse et avoir propagé des rumeurs.» «Les membres de cette secte se sont récemment accrochés au scénario maya de fin du monde pour prédire que le soleil ne brillerait pas et que l’électricité ne marcherait pas pendant trois jours à partir du 21 décembre», écrit Chine nouvelle, qui cite le bureau de la sécurité publique de Xining, capitale de la province de Qinghai.

Campagne de répression contre une secte

Les autorités chinoises ont lancé une campagne de répression contre la secte «Dieu tout-puissant» qui appelle ses adeptes à une «bataille décisive» contre le Parti communiste qu’elle baptise le « dragon rouge ». La Chine reste intraitable avec les sectes, qui se sont multipliées ces dernières années dans le pays. En 1999, une campagne de répression avait visé le groupe Falun Gong qui réunissait plusieurs milliers d’adeptes.

Dans une dépêche séparée, Chine nouvelle rapporte qu’un homme a été arrêté par la police du Henan après avoir blessé vendredi à coups de couteau 23 enfants dans l’école d’un village ainsi qu’une adulte à son domicile près de l’école. L’homme, du nom de Min Yongjun, souffre d’épilepsie et était «psychologiquement affecté par les rumeurs de fin prochaine du monde d’une prophétie ancienne», dit Chine nouvelle.

Source : http://www.20minutes.fr/ledirect/1065695/93-personnes-arretees-chine-rumeurs-fin-monde