À l’écoute des victimes des mouvements sectaires

Jean-Louis Dumas assure désormais des permanences à Capbreton, Labenne et Tarnos.

À l’écoute des victimes des mouvements sectaires
Jean-Louis Dumas : « Les dérives sectaires touchent de nombreux secteurs. »© PHOTO

PHOTO B. M.

 

Le Landais a retrouvé sa terre natale. Parti dans la Drôme pour officier dans le secteur bancaire, Jean-Louis Dumas a regagné sa Gascogne d’origine, une fois venu le temps de la retraite. Mais pas question pour autant de lézarder au soleil ! Ce passionné d’histoire, de théâtre et de chansons d’auteurs possède un agenda bien rempli.

Animateur à Côte Sud FM, Jean-Louis Dumas œuvre par ailleurs au soutien des victimes, quelles qu’elles soient. « Mon premier cheval de bataille fut la lutte contre la peine de mort, à travers le monde. Puis mon combat s’est porté sur les victimes dans leur globalité. Ainsi, dans la Drôme, j’ai présidé l’Association départementale d’aide aux victimes d’infractions pénales. J’ai également été médiateur pénal auprès du procureur de la République, dans ce même département. »

De retour dans les Landes, à Capbreton, cet homme engagé a naturellement répondu à l’invitation de l’ADFI, Association pour la défense des familles et des individus victimes de sectes et mouvements à dérives sectaires. « Les ADFI sont nées en 1975, créées par des parents dont les enfants avaient été embrigadés par une secte. J’ai été sollicité car il n’y avait pas d’antenne sur la Côte sud des Landes. J’assure désormais des permanences, à Capbreton, Labenne et Tarnos. »

Et à l’écouter, le travail ne manque pas : « Actuellement, de nombreux secteurs sont gangrenés par les dérives sectaires. Je pense notamment à tout ce qui touche le développement personnel, la relaxation, la psychologie, la santé, le soutien scolaire, l’humanitaire et même le monde de l’entreprise ! Les sectes sont à l’affût de toute vulnérabilité. N’hésitez pas à nous contacter si vous avez le moindre doute, si vous vous sentez menacés ou si l’un de vos proches change de comportement. Nous pouvons aussi intervenir dans les lycées ou collèges afin de sensibiliser les élèves ».

Bruno Magnes

Les horaires des permanences : le premier jeudi du mois, de 14 h 30 à 17 heures au centre social de Tarnos, le deuxième jeudi du mois de 9 heures à 11 h 30 au CCAS de Capbreton et le troisième jeudi du mois de 14 h 30 à 17 heures, salle la Pradette à Labenne.

Renseignements : adfi6440@gmail.com ou au 06 79 65 07 09.

Source : Sud Ouest