Afrique – Gare aux escrocs dans les sectes religieuses !

Le constat est qu’à l’exception d’une minorité, de nombreuses sectes religieuses se créent pour des raisons non pas d’évangélisation, mais dites « mondaines », dont la principale serait l’enrichissement sur le dos des fidèles et adeptes.

Et pour y parvenir, ces sectes religieuses d’illusion multiplient campagnes et croisades pour conquérir de nouveaux fidèles, ce qu’elles appellent de « nouvelles âmes », car une secte qui n’attire pas d’assez d’âmes prêche dans le désert et est appelée à disparaître. Les messages véhiculés lors de ces campagnes et croisades par ces sectes d’illusion sont de quatre sortes : les prophéties d’argent, les prophéties d’emploi, les prophéties de mariage et les prophéties de désenvoûtement. En réalité il s’agit là que d’une escroquerie qui ne dit pas son nom, car cela se fait moyennant des sommes d’argent.

Ce sont des propagandes montées en toute stratégie qui parfois n’ont rien avoir avec la chose divine. Elles ont pour seul but de soustraire de l’argent à certains naïfs fidèles. Après ces croisades et campagnes se programment des rendez-vous impératifs entre meneurs de ces sectes d’illusion et nouvelles âmes conquises que sont, le plus souvent des nantis, des hommes politiques, des opérateurs économiques, des chômeurs, des prétendants au mariage pour des actions à mener à leurs domiciles. Ces actions, proclament-ils avec force, sont une volonté divine pour briser les cordes du diable. Parmi les actions à mener aux domiciles des particuliers, il y a des bains de délivrance, des cérémonies de voyance, des séances des prières et guérisons familiales, des moments d’intenses prières pour ligoter et combattre le diable.

Ces sectes d’illusion créent ces occasions pour que leurs meneurs s’enrichissent facilement. Car il faut dépenser beaucoup d’argent pour pouvoir être bénéficiaire de ces « traitements à domicile » trompeurs. Ces hommes envahissent les chaînes de télévision et de radio pour faire passer des messages mensongers teintés parfois de grossièretés. Il suffit d’être attentif pour déceler des contradictions entre eux. Ces émissions causent du tort aux grilles des programmes de certaines chaînes. Les temps de culture générale, des émissions de distraction, des émissions de santé, de sport, d’éducation, d’animation et des débats-contradictoires sur des questions brulantes de l’actualité sont réduis au profit des longues communications de ces pasteurs et apôtres.

Ces hommes des sectes d’illusion se font passer pour des modèles d’hommes et appellent d’autres gens à se joindre à eux. « Je suis dans la lumière, mobilisez-vous pour la croisade qui démarre ce vendredi, ce jusqu’à dimanche prochain, il y aura des miracles pour tout le monde », disait l’un des meneurs des sectes d’illusion sur un plateau de télévision. Or les miracles divins ne se proclament pas d’avance, ils sont une surprise pour ceux qui les vivent. Ils sont une volonté de Dieu et non de l’humain. C’est de l’escroquerie pure et simple. Car nombre de ceux qui se proclament « envoyés de Dieu » considèrent le religieux comme un tremplin pour pouvoir arriver à leurs buts qui contrastent avec la chose divine

Dans une de nos agglomérations, quelqu’un qui passait pour un apôtre et un vrai moralisateur et qui prenait en « otage » des plateaux de télévision avait fini par être destructeur d’un foyer conjugal et s’est illustré par des actes d’escroquerie et inhumains, dont le ligotage des mains d’un gamin à côtés des WC. Semble-t-il, il avait reçu une révélation que cet enfant était « sorcier ». La trajectoire de vie des actes religieux de ces hommes révèle le plus souvent que tous les fils et petits-fils des féticheurs des villages se sont « transportés » dans les villes pour devenir des apôtres et pasteurs, et à leurs côtés affluent des « amateurs religieux ». Le fétichisme villageois a donc changé de forme en ville. Alors pourquoi ne pas avouer clairement que nous sommes des « nganga » au lieu de duper d’humbles citoyens pour des questions d’argent ?

La nuance est qu’à côté de cette frange de sectes d’illusion, quelques honnêtes hommes s’efforcent de s’aligner sur la voie du divin, mais leurs efforts risquent d’être vains si les escrocs continuent d’être nombreux.

Source : Agence d’Information de l’Afrique Centrale les dépêches de Brazzaville 13 septembre 2013 par Faustin Akono