AGRESSIONS SEXUELLES EN MEUSE : UN ANCIEN POLICIER BELGE ÉCROUÉ

Agressions sexuelles en Meuse : un ancien policier belge écroué. Photo Frank Lallemand

Agressions sexuelles en Meuse : un ancien policier belge écroué. Photo Frank Lallemand

 Huit victimes, et peut-être plus. Un ressortissant belge de 57 ans a été mis en examen, ce vendredi, par le parquet de Verdun, pour agressions sexuelles aggravées. Il a ensuite été écroué.

C’est une plainte d’une femme belge, en août 2012, qui a tout déclenché. Malade du cancer, elle s’était rendue chez ce quinquagénaire, à Dun-sur-Meuse, installé en tant qu’auto-entrepreneur comme « thérapeute énergéticien » depuis le 1er janvier 2013. Lors d’une séance, il lui aurait caressé le sexe et le ventre sous ses vêtements. La victime a tout de suite prévenu les autorités belges. Le parquet local s’est dessaisi de l’enquête au profit de celui de Verdun. Et le nombre de victimes a gonflé… « Ce qui est désagréable dans cette affaire, c’est que cet homme a profité de personnes particulièrement vulnérables. L’une souffre de fibromyalgie, l’autre a subi un AVC ou souffre d’un cancer. Une quatrième a vécu une ablation de l’utérus… Toutes ces personnes voulaient aller mieux mais la médecine traditionnelle ne pouvait plus rien faire pour elle… », souligne le procureur de la République de Verdun, Yves Le Clair. Elles se sont donc tournées vers une médecine parallèle…

60 € la séance

Le quinquagénaire est un ancien policier belge. Qui a été forcé de démissionner en 2007 après des « fautes professionnelles graves. ». D’après une source proche de l’enquête, il était jugé « farfelu et instable » par ses anciens collègues.La police fédérale belge s’était déjà intéressée à son cas, en 2007. Il était à l’initiative d’un site dédié aux parents d’enfants dyslexiques ou hyperactifs et proposait de les aider, par des consultations par webcam. Il avait vite laissé tomber…

L’homme s’était alors installé en France, en Meuse, plus précisément dans la commune de Dun-sur-Meuse. Où il pratiquait la profession de thérapeute énergéticien. Il avait monté un site internet, dédié à son activité : lescheminsdelenergie.com, toujours visible sur la toile.Il y propose ses services et décrit sa technique de prédilection : le reiki verseau. Qui a pour but de « retirer les mémoires cellulaires discordantes hors du corps d’une personne et de les remplacer par de l’énergie vierge de toute mémoire cellulaire » selon l’inventeur de cette technique, c’est-à-dire lui-même.Des séances à 60 € de l’heure de 4 h minimum avec un surcoût de 60 € par heure supplémentaire…Une perquisition a eu lieu chez le « thérapeute » ce jeudi matin. L’homme a ensuite été placé en garde à vue à la gendarmerie de Dun. Il a été déféré au parquet ce vendredi en début d’après-midi.Une information judiciaire a été ouverte pour agression sexuelle aggravée mais aussi pour escroquerie et pratique illégale de la médecine

Emilie FIEROBE

Source : http://www.estrepublicain.fr/fil-info/2013/04/12/un-ancien-policier-belge-a-ete-mis-en-examen-pour-agressions-sexuelles-et-ecroue