Allemagne : 40 enfants sauvés d’une secte

Par La rédaction de RTL.fr , Avec AFP | Publié le 05/09/2013 à 20h57

faits divers – international

L'entrée du village de Klosterzimmern, en Bavière, où résident des membres de la communauté des "Douze Tribus".

L’entrée du village de Klosterzimmern, en Bavière, où résident des membres de la communauté des « Douze Tribus ».

Crédit : Daniel Karmann / DPA /AFP

Quarante enfants ont été retirés d’une secte chrétienne par la police allemande, qui les a placés sous protection après des informations sur des mauvais traitements.

Plus de 100 policiers allemands sont intervenus ce jeudi dans deux propriétés d’une secte chrétienne baptisée « Les Douze Tribus », en Bavière, pour sauver 40 enfants à la suite de rapports sur des mauvais traitements, selon le journal localAugsburger Allgemeine et l’édition en ligne du magazine Der Spiegel.

Sur son site internet, la communauté, photo à l’appui, évoque l’intervention policière, affirmant que les forces de l’ordre ont fait irruption dans les propriétés « entre 5 et 6 heures du matin » et que « tous les enfants, y compris les tout-petits et les enfants en bas âge, ont été enlevés à leurs parents ».

Au total, 28 enfants d’une communauté située près de Deiningen et 12 autres qui se trouvaient à Wörnitz ont été pris en charge et doivent être placés dans des familles d’accueil.

Les opérations de police font suite « à de nouvelles preuves faisant état d’abus significatifs et récents sur des enfants par des membres » de la secte, selon un porte-parole des autorités communales, cité par Der Spiegel.

Ce groupe d’inspiration chrétienne qui se décrit lui-même comme une « fraternité spirituelle » était déjà en conflit avec les autorités locales car ses membres se refusent à envoyer leurs enfants dans les écoles d’État.

Le bien-être des enfants en danger

Selon Der Spiegel, la juridiction des affaires familiales ainsi que les services locaux de protection de l’enfance ont recueilli des « informations crédibles, concrètes et susceptibles de donner lieu à des poursuites » qui indiquent que le « bien-être physique et émotionnel des enfants pourrait être irrémédiablement compromis ».

Dans un communiqué publié sur le web, le mouvement, originaire des États-Unis, a déclaré : « nous sommes une communauté ouverte et transparente qui ne tolère aucune forme d’abus sur les enfants. Nos enfants grandissent dans un environnement aimant et sont élevés dans un esprit de charité ».[…]

Suite de l’article