Attaque au gaz sarin. Un ex-adepte de la secte Aum jugé au Japon

Le procès d’un ex-adepte de la secte Aum Vérité suprême s’est ouvert au Japon, 20 ans après un attentat au gaz sarin qui avait fait 13 morts dans le métro de Tokyo.

Le procès d’un ex-adepte de la secte Aum Vérité suprême s’est ouvert vendredi au Japon, vingt ans après un attentat au gaz sarin qui avait fait 13 morts et intoxiqué près de 6.300 personnes dans le métro de Tokyo.

Katsuya Takahashi, dernier suspect à avoir été arrêté, en juin 2012, a clamé son innocence dès l’ouverture des débats.

« Je ne savais pas que c’était du gaz sarin »

« Je ne savais pas que c’était du gaz sarin qui avait été répandu », a déclaré l’homme de 56 ans, costume noir et cravate bleue, au tribunal de Tokyo. Jugé pour meurtre et d’autres crimes, il est accusé d’avoir servi de conducteur à l’un des individus de l’équipe le 20 mars 1995.

Ce jour-là, en pleine heure de pointe, des membres d’Aum avaient diffusé du gaz sarin, substance inodore, incolore mais neurotoxique même à faible dose, dans plusieurs rames de métro au coeur de la capitale.

« Je ne voulais pas tuer de gens », s’est défendu d’une voix calme M. Takahashi, interpellé après 17 ans de cavale.

Colis piégié au gouverneur de Tokyo(…)

Suite de l’article