Australie : CASTRATION CHIMIQUE PRESCRITE À UN JEUNE GAY

 

castration

L’anti-androgène Cyprostat devait régler les «problèmes» du jeune homme.
Un médecin australien, membre d’une secte protestante, a été radié de sa profession après avoir administré à un jeune coreligionnaire de 18 ans un produit destiné aux délinquants sexuels.

Le Dr Mark Craddock (ça ne s’invente pas!) ne pourra plus exercer. La décision du Conseil des médecins australiens arrive un peu tard: à 75 ans, ce drôle de praticien aura eu le temps de faire de gros dégâts durant sa longue carrière. Membre d’une obscure secte chrétienne, les Frères exclusifs, il avait en 2008 imposé un traitement hormonal à un jeune fidèle de sa communauté. Le garçon, un Néo-Zélandais âgé de 18 ans, venait de révéler son homosexualité à des dirigeants de l’Eglise, qui l’avaient alors sommé de consulter afin de résoudre son «problème», relate le site britannique GayStarNews. Le produit prescrit, le Cyprostat, est un anti-androgène habituellement utilisé pour neutraliser le désir chez les auteurs de crimes sexuels.

L’année suivante, le jeune homme s’était retourné contre le médecin, déposant une plaine devant les autorités sanitaires australiennes. Entre-temps, ses parents l’avaient mis à la porte en apprenant qu’il avait cessé son traitement. Il a aujourd’hui 24 ans et a quitté les Frères exclusifs. Auprès avoir auditionné le Dr Craddock, le Conseil des médecins a conclu que le vieux praticien avait traité l’ado sans son consentement et au mépris de ses véritables besoins.

SÉPARATION STRICTE
Fondée en 1848 en Angleterre, la secte puritaine des Frères exclusifs ou «Frères de Plymouth No 4» est issue du mouvement évangélique. Une partie d’entre eux prône la séparation du reste de la société et respecte une endogamie stricte. Elle regrouperait un demi-million de fidèles à travers le monde, dont la plupart en Australie et en Nouvelle-Zélande. Ils seraient une centaine en France et des communautés existeraient également en Suisse.

Source : http://360.ch/blog/magazine/2012/09/castration-chimique-prescrite-a-un-jeune-gay/