Belgique – Herstal: de retour d’une secte parisienne, elles accusent leur (beau-)père de viol

Un Herstalien de 50 ans a comparu vendredi devant le tribunal correctionnel de Liège parce qu’il est accusé par certains membres de sa famille de faits de viols. Il serait injustement accusé de ces faits par des victimes téléguidées dans leurs dénonciations par la prophétesse d’une secte protestante radicale.

23 Mai 2014 15h15

Le prévenu avait été accusé par sa fille et sa belle-fille de viols après qu’elles ont suivi une retraite spirituelle à Paris au sein de « l’église universelle du royaume de Dieu » fréquentée essentiellement par des personnes issues de la communauté congolaise. Cette église, protestante radicale, serait considérée comme une secte. C’est après avoir fréquenté cette secte que la fille et la belle-fille du prévenu l’ont accusé de viol. Les participants seraient exhortés par la prophétesse à se purifier en dénonçant des faits qui peuvent détruire leurs familles.

 

Une a reconnu avoir été manipulée

Depuis la dénonciation des faits, le parquet avait fait expertiser les victimes avant de classer l’affaire sans suite. L’avocat d’une des victimes avait lancé une citation directe contre le Herstalien. Le tribunal devra se prononcer le 6 juin prochain sur la recevabilité de la procédure. Récemment, une des victimes a reconnu avoir été manipulée par la prophétesse.

 

Le père pourrait attaquer la secte en justice

La défense du prévenu pourrait prochainement engager des poursuites à l’égard de la secte. En Suisse, un homme fait l’objet d’une procédure judiciaire similaire, accusé de viol par sa fille qui a fréquenté la même secte parisienne.

Source : RTL