Belgique – Le village de Nil-Saint-Vincent va-t-il accueillir une secte?

Les habitants de Nil-Saint-Vincent en Brabant Wallon sont inquiets. Une fondation, considérée pour beaucoup comme une secte, voudrait installer ses quartiers dans leur village.

12 Avril 2013 09h47

Le projet de la Fondation Maharishi fait grincer des dents à Nil-Saint-Vincent, comme a pu le constater notre journaliste Olivier Patzelt. Cette organisation qu’ils suspectent être une secte, veut construire sur le sol de la commune une école de méditation transcendantale et une centaine de pavillons sur un terrain d’1 hectare 600 qu’elle a acheté en 2007.

« Un projet absurde »

Mais les habitants et la commune s’y opposent fermement. « Moi ça ne me dérange pas mais il y en a beaucoup qui ne veulent pas que cela se réalise », confie l’un des habitants de Nil-Saint-Vincent au micro d’Olivier Patzelt.« D’après le genre de construction qui veulent faire, ça ne cadrerait pas dans l’ensemble, c’est rural c’est tout, on ne va pas plus loin », conteste un autre riverain.

Même son de cloche du côté du comité des riverains qui dénonce là un « projet absurbe ». Chantal, l’une de ses membres explique : « Vous imaginez une école au milieu de cet îlot où il y a des habitations privées? Il y a encore quelques prés à vache, cela n’a aucun sens. »


Zone agricole depuis les années 60

D’autant que le terrain est enclavé. Aucun accès ne mène à la route et qu’il est régulièrement innondé. La parcelle a été affectée en zone agricole dans les années 60. Récemment le schéma de structure communale a confirmé cette décision. Une décision logique pour Jean-Marie Gillet, le bourgmestre ECOLO faisant fonction:« Alors cela je peux vous le dire effectivement. Nous voulons que notre commune reste une commune à caractère rural et donc par rapport à cela effectivement nos plans nos outils de développement communaux vont dans le même sens », a-t-il confirmé. La fondation Maharishi a saisi le Conseil d’Etat contre l’avis de la commune. La demande est recevable mais l’arrêt ne sera pas rendu avant un an ou deux. D’ici là les habitants resteront vigilants.

Source : http://www.rtl.be/info/votreregion/brabantwallon/994638/le-village-de-nil-saint-vincent-va-t-il-accueillir-une-secte-