Belgique : Scientologie – Plainte de trois élus d’origine congolaise contre Turtelboom pour un rapport de la Sûreté

Belga

Deux députés bruxellois et un sénateur d’origine congolaise ont annoncé mardi avoir intenté une action en justice pour obtenir une «réhabilitation» après des révélations de la presse sur l’existence d’un rapport de la Sûreté de l’Etat évoquant l’infiltration des milieux belgo-congolais par l’Eglise de scientologie.


Gisèle Mandaila et son avocat maître Beauthier.

P. Cantal

Gisèle Mandaila et son avocat maître Beauthier.

Cette action vise la ministre de tutelle de la Sûreté, celle de la Justice, Annemie Turtelboom (Open Vld), à qui la députée bruxelloise Gisèle Mandaila (FDF) a adressé via son avocat une citation à comparaître, le 9 avril prochain, devant le tribunal de première instance de Bruxelles.

Mme Mandaila réclame 15.000 euros de dommages et intérêts, espérant qu’à la suite de cette démarche, la Sûreté la «disculpe formellement» et la «réhabilite».

Ce même rapport de la Sûreté, révélé à la mi-janvier évoquait aussi le soutien présumé de l’Eglise de la Scientologie aux rebelles congolais du Mouvement du 23 mars (M23) qui occupent une partie de la province du Nord-Kivu (est de la République démocratique du Congo). «Ce prétendu rapport de la Sûreté m’a causé un préjudice grave. J’ai même reçu des menaces visant mon fils», a souligné Mme Mandaila.

Le sénateur Bertin Mampaka et le député bruxellois Pierre Migisha (cdH) – tous deux également d’origine congolaise – ont aussi décidé d’assigner Mme Turtelboom au civil.

Plus d’informations ce mercredi dans La Capitale.

Source : http://www.lacapitale.be/691212/article/regions/bruxelles/2013-03-26/scientologie-plainte-de-trois-elus-d-origine-congolaise-contre-turtelboom-pour-u