Cambodge : un « sorcier » décapité

Par Le Figaro.fr avec AFP

Mis à jour 

Un Cambodgien de 55 ans, guérisseur traditionnel accusé d’avoir utilisé la magie noire pour provoquer maladies et morts a été décapité à la hache par des villageois en colère, a indiqué la police aujourd’hui.

La victime, Khieu Porn, a été frappé à plusieurs reprises à la hache par au moins six assaillants non identifiés samedi soir en marge d’une cérémonie pour la récolte du riz, a précisé Som Chantha, responsable de la police dans le district de Baset, dans la province de Kampong Speu, dans le sud du pays. « C’était un guérisseur traditionnel. Il avait quelques pouvoirs magiques et certaines personnes l’ont accusé de pratiquer la magie noire », a-t-il ajouté. « Sa femme avait divorcé, et s’était remariée à un homme qui est mort juste une semaine après le mariage. Et quelques personnes dans la commune sont également tombés malades et sont morts, alors ils l’ont accusé de sorcellerie ».

Alors que 80% de la population du pays asiatique vit en zone rurale, de nombreux villages reculés, dépourvus d’hôpital ou même d’un médecin, ont recours aux milliers de « kru khmers », guérisseurs traditionnels spécialistes des plantes et à qui ils attribuent parfois de véritables pouvoirs magiques de guérison. Certains croient également en la magie noire, et ceux qui sont accusés de la pratiquer sont souvent harcelés, voire tués.

« Le meurtre des gens accusés de sorcellerie (…) n’a pas pris fin. La société cambodgienne déteste vraiment la sorcellerie », a commenté Chan Soveth, du groupe de défense des droits de l’Homme Adhoc, notant que plusieurs personnes avaient été tuées pour « magie noire » ces dernières années.

Source : Le figaro avec A.F.P.