CAMEROUN: QUAND LES SECTES RELIGIEUSES DAMENT LE PION AUX ÉGLISES TRADITIONNELLES.

Franc Macon:Camer.be

Peut-on penser qu’il s’agit de signe des temps que le chrétien doit accepter comme un défi ou une interpellation de sa foi ? En tout cas, les sectes religieuses dament le pion aux églises traditionnelles au Cameroun.Il suffit de se promener le dimanche et même le soir des jours de la semaine dans un quartier pour s’en rendre compte. On y trouve de nombreux adeptes dans les lieux de prières, églises, mouvements prophétiques, messianiques, syncrétiques de tous bords, au point qu’elles pullulent à travers la ville et la République pour tous les goûts : les angoissés sont séduits par les sectes millénaristes (adventistes) ; les assoiffés du merveilleux sont tentés par les sectes guérisseuses comme on les trouve dans divers mouvements de réveil charismatiques ; les adeptes de l’occultisme se tournent vers le spiritisme, l’astrologie, la magie et même le satanisme ; les rationalistes se tournent vers les sectes scientistes…

Remarquons en passant qu’une secte est l’ensemble des disciples qui suivent un même maître ou un groupement contractuel de volontaires partageant une même croyance et qui, en faisant cela, se séparent volontairement du milieu ambiant.

Pris dans ce sens, au Cameroun, le terme secte est utilisé pour désigner les groupements religieux. D’où, la tendance à s’appeler églises. D’aucuns se demandent pourquoi cet engouement vers les églises de réveil. Quelles raisons poussent certains à faire le choix d’une secte ? Que trouvent-ils donc dans une secte, qu’ils n’auraient pas rencontré en leur propre église ? Les causes sont multiples : la situation conflictuelle de la société moderne ; la frustration, l’impuissance totale et le désespoir ; la protestation contre la pénurie, la misère, la maladie qu’elle peut exorciser par une promesse de guérison, qu’elle transforme en créant une contre-église.

Les sectes se basant sur les prières intenses aboutissent parfois aux miracles instantanés des cas désespérés. Et cela suffit à susciter l’intervention d’un Dieu proche, vivant avec amour et pitié. Ces sectes aspirent à une religion qui fasse place à l’imagination et à la spontanéité. Il s’agit d’un Dieu proche des hommes, et capable de subvenir à tous les besoins de la vie : argent, voiture, mariage, fécondité, objets perdus, etc.

De tels miracles attirent des foules, en suscitant l’attirance vers le leader qui, par moment, pourrait s’attirer la gloire de Dieu, tout en étant son messager. Cette prolifération crée de plus en plus d’appelés qu’il mérite une attention particulière de l’autorité. Car certaines sectes semblent être trompeuses. Et partant, dangereuses pour la moralité publique.
En définitive, la prolifération des sectes religieuses apparaît comme un signe des temps qui invite les hommes de volonté et les chrétiens surtout à se convertir à leur propre foi, avec lucidité et fermeté.

© Camer.be : Y.T