Canada : Des gourous impunis

La naturopathe Mitra Javanmardi, une multirécidiviste actuellement accusée... (Photo archives La Presse)

Agrandir

La naturopathe Mitra Javanmardi, une multirécidiviste actuellement accusée d’homicide involontaire.

PHOTO ARCHIVES LA PRESSE

Une infime portion des quelque 60 guérisseurs dénoncés chaque année au Collège des médecins sont poursuivis pour exercice illégal de la médecine soit environ 1 sur 10. Les autres reçoivent un simple avertissement, auquel plusieurs restent sourds.

«Les victimes ne se plaignent pas, par honte d’avoir été bernées, et quand elles le font, elles ne veulent pas témoigner », justifie le Dr François Gauthier, directeur des enquêtes au Collège.

Avec un seul enquêteur assisté de quelques pigistes, son organisme semble de surcroît mal armé pour faire face à l’explosion du marché. Mais le vrai problème, d’après le Collège, c’est que les tribunaux tardent à sévir.

«Ces gens ont le temps de gagner beaucoup d’argent avant qu’on les coince, et ensuite, très souvent, les amendes sont minimes. C’est comme si on les laissait acheter un droit de pratique », déplore le Dr Charles Bernard, président du Collège.

Bon nombre de charlatans récidivent ainsi impunément. Ils changent de bureau, parfois de nom, et recommencent vite leur manège. Onze mois après avoir payé une amende record de 48 000 $, l’ex-infirmière Nicole Ouellet exposait de nouveau ses «miracles » sur YouTube.

« Si on veut être dissuasif, il faudrait que ça fasse plus mal », pense le Dr Bernard.

Pour l’instant, les injonctions sont rares : 11 en 20 ans. La Cour en impose uniquement aux multirécidivistes ayant déjà été poursuivis plusieurs fois par le Collège. En principe, violer un tel interdit peut mener en prison pour outrage au tribunal. Mais le tribunal passe parfois l’éponge. Mitra Javanmardi, naturopathe de Westmount, a été condamnée à cinq reprises avant d’être frappée par une injonction. Elle l’a défiée, puis, s’est assise sur ses dossiers en pleine perquisition pour cacher ses prescriptions de tests de laboratoire. Le Collège espérait la voir emprisonnée, mais la Cour a préféré lui imposer une amende de 15 000$.

Tentacules

Certains guérisseurs sont convaincus d’être des visionnaires et des martyrs. Leurs partisans suivent leurs cours puis évangélisent. « Penser les éliminer totalement, c’est rêver en couleurs. C’est tentaculaire comme organisations, ça a pignon sur rue partout au Québec », conclut le Dr Gauthier.

« Les ordres professionnels n’y arriveront pas. Le discernement doit venir des gens », lui fait écho Marie-Ève Garand, du Centre d’information sur les nouvelles religions de l’Université de Montréal.

Le défi est grand. Pour certains, la peur des traitements et de la chirurgie est bien plus grande que celle des gourous. Tout comme l’influence des vedettes, qui les appuient.

En 2008, Radio-Canada a diffusé une enquête dévastatrice sur les praticiens de la biologie totale, qui ont causé des décès en détournant les cancéreux des hôpitaux. Mais 10 jours plus tard, l’humoriste Pierre Légaré profitait d’une invitation à Tout le monde en parle, (une émission aux cotes d’écoute alors trois fois plus grandes qu’Enquêtes) pour défendre le père d’une approche cousine, la «nouvelle médecine germatique». Dans un courriel, il nous a dit que les médecins étaient trop dogmatiques et qu’en confinant les autres approches à l’illégalité, ils empêchaient de «départager la fumisterie et le bien fondé».

À TVA, Denis Lévesque invite pour sa part régulièrement des personnages aux théories farfelues ou ultra controversées. Dictature des cotes d’écoute ? Curiosité sincère ? Difficile de trancher. Chose certaine, c’est dans l’air du temps. À force d’inviter des gourous à son émission, l’Américaine Oprah Winfrey a même fait la une du magazine Newsweeken 2009, sous le titre Crazy Talk : Oprah, Wacky Cures & You.

De très rares poursuites

415

Nombre de plaintes déposées depuis 2005 au Collège des médecins du Québec, au sujet de guérisseurs charlatans.

1/10

d’entre eux ont été poursuivis pour exercice illégal de la médecine, soit, en moyenne, 6 personnes par année.

6500$

Amende moyenne imposée par la Cour du Québec

48 000$

Amende record imposée à Nicole Ouellet. Également 48 000$ pour Michel Leblanc, 32 000$ pour Douglas Dawson, 26 000$ pour François Leduc.

160 000$

Somme que le CMQ réclame à la naturopathe Mitra Javanmardi, une mutirécidiviste actuellement accusée d’homicide involontaire.

Source : http://www.lapresse.ca/actualites/quebec-canada/justice-et-faits-divers/201209/30/01-4578929-des-gourous-impunis.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_meme_auteur_4578928_article_POS5