Canada – ÉCOLES ILLÉGALES : Il faut d’abord adopter un régime juridique adéquat

6 mai 2014 | Jean-Pierre Proulx – Journaliste et professeur retraité | Éducation
Les écoles illégales hassidiques ont effectué un retour dans l’actualité la semaine dernière. Il y a vingt ans, les mêmes problèmes touchaient les écoles évangéliques.
Photo : Annik MH De Carufel – Le Devoir
Les écoles illégales hassidiques ont effectué un retour dans l’actualité la semaine dernière. Il y a vingt ans, les mêmes problèmes touchaient les écoles évangéliques.

Le vieux problème des « écoles » clandestines ou illégales est revenu la semaine dernière dans l’actualité. Cette fois, il s’agissait d’une école hassidique. Il y a vingt ans déjà, c’était le cas des écoles évangéliques. Pour régler ce problème, il convient avant tout de se doter d’un régime juridique adéquat ce qui fait actuellement défaut.

Cela est possible, car les normes générales concernant l’éducation sont bien connues. Elles font partie à la fois du droit interne inscrit dans la Charte québécoise des droits et libertés et le droit international. Ces normes sont en résumé les suivantes :

Les enfants ont le droit à une éducation en vue du plein épanouissement de leur personnalité.

Les parents ont le devoir d’assurer l’obligation de fréquentation scolaire qui découle de ce droit.

Les personnes et les groupes ont le droit de créer des établissements privés, notamment en raison de leurs convictions religieuses.

Les écoles privées ont néanmoins l’obligation de respecter les normes minimales prescrites par l’État en vue d’assurer le droit à l’éducation.

 

Deux situations(…)

Suite de l’article