Canada : Il poursuit ses parents parce qu’ils l’ont élevé dans la religion mormone

Publié par Charles Payette pour 98,5 fm le vendredi 31 janvier 2014 à 06h41. Modifié à 09h55.

Il poursuit ses parents parce qu'ils l'ont élevé dans la religion mormone

Maithé Pichon

Exclusif (98,5 fm) – François Morin, un montréalais de 33 ans poursuit ses parents pour 4,5 millions de dollars parce qu’il a été élevé dans la religion mormone.

Il a poursuivi sa mère, son père et l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours.

M. Morin affirme que les croyances religieuses de ses parents l’ont troublé dès l’âge de 12 ans. Il dit avoir été particulièrement affecté par un rituel mormon: «le baptême pour les morts» et aussi par «la loi de la chasteté» et «l’entrevue de dignité».

Il dit qu’il a été endoctriné, qu’il a développé des troubles de santé mentale à la suite de ces enseignements religieux. Il soutient que ça lui a causé bien des problèmes à l’adolescence et développé ce qui ressemblerait à un état de stress post-traumatique.

Dix ans dans les Forces

L’homme de 33 ans a fait une tentative de suicide à l’âge de 16 ans qu’il il attribue directement à ce traumatisme et à l’environnement mormon.

Après avoir a servi pendant dix ans dans les Forces canadiennes, il a dû quitter en 2009 «pour des raisons médicales». Il se disait hanté par les pratiques religieuses de sa jeunesse.

Ses parents et l’Église mormone ont ruiné sa vie et c’est pourquoi il dit réclamer 4,5 millions en dommage et intérêts.

Le problème juridique

Un enfant peut-il poursuivre en justice ses parents parce que la religion dans laquelle ils ont choisi de l’éduquer lui a causé un préjudice psychologique ?

Visiblement la réponse est non puisque sa requête a été rejetée par le juge. Il aurait été impossible de prouver que les parents ont volontairement agi contre l’intérêt de l’enfant et qu’ils n’ont pas respecté ce qui était socialement acceptable et que les rites et croyances d’une religion ne sont pas justiciables.

Le tribunal n’a trouvé aucun précédent en la matière; personne ne semble avoir poursuivi ses parents pour la religion dans laquelle ils ont choisi de l’élever au Canada

François Morin, lui, poussera plus loin et il compte bien porter ce jugement en appel.

Source : 98,5 fm