Canada – LA CSP NE RENOUVELLE PAS LA DEMANDE D’APPROBATION À LA MINISTRE POUR LE PROJET PARTICULIER DE PÉDAGOGIE WALDORF À L’ÉCOLE DE LA ROSELIÈRE

Lors de sa séance en ajournement du 22 janvier 2013, le Conseil des commissaires de la Commission scolaire des Patriotes (CSP) a décidé de ne pas présenter de demande de renouvellement d’approbation à la ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport (MELS) pour maintenir le projet particulier de pédagogie Waldorf à l’école de la Roselière pour l’année 2013-2014. Comme cette demande ne sera pas renouvelée, l’école de la Roselière perd, par le fait même, son statut d’école à projet particulier le 30 juin 2013 et devient une école primaire régulière dès la rentrée 2013-2014.

Cette décision a été rendue après avoir pris connaissance d’un rapport d’analyse portant sur la conformité de l’école de la Roselière aux encadrements légaux, soit la Loi sur l’instruction publique, le Régime pédagogique, le Programme de formation de l’école québécoise et la progression des apprentissages.

Il est important de mentionner que les membres du Conseil des commissaires avaient donné, le 26 juin 2012, le mandat à la direction générale d’effectuer les démarches nécessaires pour vérifier si l’école de la Roselière respectait ces encadrements, et demandé d’en faire rapport au Conseil des commissaires pour janvier 2013. C’est ainsi qu’une enquête a été réalisée à l’automne par madame Yolande Nantel, directrice générale à la retraite et consultante en éducation.

À la lecture de ce rapport, les membres du Conseil des commissaires ont pu constater que la situation de l’école présente des manquements importants, notamment parce que le Programme de formation de l’école québécoise, qui doit obligatoirement être enseigné à tous les élèves du Québec, ne l’est pas en totalité à l’école de la Roselière.

Les commissaires ont ensuite débattu la question pour conclure qu’il n’est plus possible de maintenir le projet particulier de pédagogie Waldorf à l’école de la Roselière puisque les conclusions du rapport mettent en lumière que le Régime pédagogique, laLoi sur l’instruction publique, le Programme de formation de l’école québécoise et la progression des apprentissages ne sont pas respectés à cette école.

Il est important de rappeler que la CSP a consenti des efforts soutenus et des ajouts exceptionnels de ressources à l’école de la Roselière, soit un directeur adjoint à temps plein et le soutien d’un conseiller pédagogique assigné à l’école, depuis le 1er juillet 2010, dans le but d’aider cette école à se conformer aux encadrements légaux, comme demandé par le MELS. Toutefois, force est de constater que ces efforts n’ont pas permis à l’école de la Roselière de respecter ces encadrements.

Enfin, les commissaires ont mandaté la direction générale de préparer une démarche de consultation en lien avec le projet de fermeture de l’école de la Roselière au 30 juin 2014. Cette démarche sera adoptée par le Conseil des commissaires au plus tard le 30 mars 2013.

Dans ce contexte, les membres du Conseil des commissaires ont résolu également d’offrir des mesures d’appui aux élèves présentement inscrits à l’école de la Roselière, afin d’assurer la transition vers un enseignement qui ne sera plus celui de la pédagogie Waldorf à compter de 2013-2014.

Les parents des élèves sont invités à une rencontre d’information le mercredi 30 janvier 2013, à 19 h, à l’école secondaire de Chambly, au 553 boulevard Brassard, à Chambly au cours de laquelle seront présentés les principaux éléments qui ont mené le Conseil des commissaires à prendre cette décision. Cette rencontre permettra également de présenter le processus de consultation à venir et les différentes options qui seront offertes pour la période d’admission et d’inscription pour l’année scolaire 2013-2014, qui se tiendra du lundi 4 février au vendredi 15 février 2013, inclusivement, à savoir :

  • Inscrire leur enfant à l’école de la Roselière, qui sera une école régulière (avec maintien du droit au transport selon les critères prévus à la Politique relative au transport des élèves pour l’entrée et la sortie quotidiennes des classes, étant entendu que le secteur de cette école est l’ensemble de la Commission scolaire);
  • Inscrire leur enfant à leur école de secteur;
  • Utiliser les autres options qui s’offrent en application de la Politique relative à l’admission et l’inscription des élèves pour l’année scolaire 2013-2014.

Source : http://www.csp.qc.ca/www/qn-n.asp?GUID=147A62C0-D3E9-4058-85A4-ED71896906E8