Canada – La femme de Marcel Pontbriand se confie

Gourou présumé en cavale - La femme de Marcel Pontbriand se confie

 La femme du présumé gourou en cavale Marcel Pontbriand, Valérie Martel, assure ne jamais avoir eu connaissance des parties de débauche organisées par son conjoint.  
Photo: Courtoisie

MONTRÉAL – La femme du présumé gourou en cavale Marcel Pontbriand, Valérie Martel, assure ne jamais avoir eu connaissance des parties de débauche organisées par son conjoint, a-t-elle confié, en entrevue à l’émission «J.E.».

Un couple d’anciens disciples affirmait il y a quelques jours que Marcel forçait ses proches à avoir des relations sexuelles, qu’il décrivait comme un remède pour les femmes.

La femme de Marcel Pontbriand se confie - Le reportage de Michel Jean

 

Valérie Martel a dit ne jamais avoir eu connaissance de relations sexuelles forcées par son conjoint entre les membres de la présumée secte.

Mme Martel a aussi donné des nouvelles de Louisette Bilodeau, la disciple renvoyée au Canada en compagnie des enfants du groupe. Elle serait actuellement hébergée chez des proches du présumé gourou au Canada.

La mafia aux trousses

Jean-Guy Demers, une ex-ouaille de Pontbriand, avait déjà raconté à TVA Nouvelles qu’il avait fait appel à Joe Di Maulo, mafieux notoire, pour récupérer les 300 000 $ que lui aurait pris le gourou allégué.

L’ancien membre influent du clan Rizzuto a été abattu en novembre, mais la dette de l’homme d’affaires de la Montérégie, fondateur de NewTech, n’est pas effacée pour autant. Même s’il a fui le pays pour échapper à la mafia, Pontbriand et sa femme redoutent toujours les représailles du milieu criminel.

En conversation téléphonique avec le journaliste Michel Jean, Valérie Martel n’a pas caché sa peur. «Même si M. Di Maulo est mort, le clan l’a déboursé pareil la somme, il veut la récupérer. Ce n’est pas sans danger.»

Jean-Guy Demers n’aurait pas été le seul à faire appel à Joe Di Maulo pour récupérer son argent. «Il y en avait une douzaine de noms. Parmi ceux qui ont vendu la dette, il y avait un gars de la GRC», a affirmé la femme.

Millions et fin du monde

Valérie Martel a aussi soutenu que son conjoint a perdu 5 millions $ dans l’entreprise NewTech, et qu’il est lui-même une victime dans ce système.

-De nombreuses personnes accusent Marcel Pontbriand de les avoir flouées dans cette affaire.

Source : http://fr.canoe.ca/infos/societe/archives/2012/12/20121213-150832.html