Canada – mouvement du Graal : «Notre mouvement n’est pas une secte»

Plein écran

La Petite-Nation est depuis longtemps un terreau fertile pour les regroupements religieux et les groupes de croissance personnel. Il suffit de fouiller un peu pour en découvrir plusieurs dizaines éparpillés sur le territoire. L’un d’eux attire particulièrement l’attention: le Mouvement du Graal, dont les têtes dirigeantes au Canada sont installées au Lac-Simon.

JESSY LAFLAMME, LEDROIT

La Petite-Nation est depuis longtemps un terreau fertile pour les regroupements religieux et les groupes de croissance personnelle. Il suffit de fouiller un peu pour en découvrir plusieurs dizaines éparpillés sur le territoire. L’un d’eux attire particulièrement l’attention: le Mouvement du Graal, dont les têtes dirigeantes au Canada sont installées à Lac-Simon.

«Notre mouvement n’est pas une secte, les gens qui y adhèrent le font de façon libre et personne n’est obligé de faire des dons ou des choses spéciales pour se joindre à notre organisation.»

Le président du Mouvement du Graal au Canada, Serge Thivierge, ne s’est défilé devant aucune question lorsque joint par LeDroit. «Notre organisation est libre, insiste-t-il. Son but n’est que de diffuser le message d’Abd-Ru-Shin. Nous tenons des heures de recueillement qui sont ouvertes à tous, sans restriction. Nous n’avons rien à cacher, nous sommes très ouverts. Nous faisons la diffusion de l’oeuvre, nous offrons de la littérature et certains de nos membres tiennent des conférences, mais ça s’arrête là.»

M.Thivierge affirme qu’il n’y a rien dans les enseignements de leur prophète qui tend à favoriser les médecines douces et l’homéopathie au détriment de la médecine moderne. Il admet toutefois que certains des membres de l’organisation sont des homéopathes et qu’il lui est arrivé d’avoir recours à de la médecine naturelle et de faire «certaines cures», mais qu’il n’est pas adepte pour autant de l’homéopathie. «Ce n’est pas différent de ce que nous trouvons dans la société en général», précise-t-il.

 Le dirigeant du Mouvement du Graal au Canada éprouve un malaise face aux graves accusations portées contre un médecin, ancien membre du mouvement en France (voir autre texte). Ce dernier a toutefois été blanchi de toutes accusations en 2009. «Chacun est responsable de son corps et d’en prendre soin, dit-il. On ne peut cependant pas éviter le fait qu’il y a certaines personnes qui veulent diffuser le message du Graal sur cette base-là. Nous ne sommes pas d’accord et nous ne l’encourageons pas.»

 Un livre controversé

Le malaise est aussi palpable lorsqu’il est question du livre L’homme malade de la civilisation publié par les éditions du Graal en 1994. Ce livre condamne, entre autres, la vaccination.

«Je ne l’ai pas lu, lance-t-il. C’est un livre que nous ne diffusons plus. Nous faisons très attention à ce genre de chose pour éviter que des gens soient portés à agir ainsi. Ça va à l’encontre de ce que nous prêchons. Je peux vous assurer que mes enfants et moi avons été vaccinés.»

Serge Thivierge ajoute que l’unique but du mouvement qu’il préside au Canada est de transmettre l’oeuvre de leur prophète. «C’est pour aider l’être humain à comprendre qui il est, d’où il vient et où il s’en va, dit-il. C’est pour aider à répondre aux questions les plus importantes de l’existence.»

Source : http://www.lapresse.ca/le-droit/actualites/petite-nation/201302/25/01-4625117-notre-mouvement-nest-pas-une-secte.php