Canada – Sudation mortelle : l’avocat de Ginette Duclos veut en appeler du verdict

Jean-Pierre

Jean-Pierre Boisvert
Publié le 19 décembre 2014

DRUMMONDVILLE.Me René Duval, l’avocat de Ginette Duclos, l’une des coaccusés trouvés coupables dans le procès entourant le décès de Chantal Lavigne, a décidé d’en appeler du verdict rendu la semaine dernière par la juge Hélène Fabi.

Me René Duval à la sortie de la salle d’audience le 8 décembre dernier, entouré de plusieurs journalistes au palais de justice de Drummondville.

Ginette Duclos ainsi que la principale accusée Gabrielle Fréchette et Gérald Fontaine ont été déclarés coupables de négligence criminelle causant la mort de Chantal Lavigne lors d’une expérience de sudation survenue le 29 juillet 2011 à Durham-Sud.

Me Duval évoque huit points de droit pour justifier sa décision. «La plupart des motifs sont d’ordre technique», a-t-il indiqué à L’Express lors d’une conversation téléphonique ce matin.

«Mais le principal de ces motifs est que la juge a commis une erreur en ne tenant pas compte de l’état d’esprit de ma cliente en raison du fait que les participants pouvaient abandonner l’exercice en tout temps», a fait valoir l’avocat de Ginette Duclos. Autrement dit, selon lui, il ne peut y avoir négligence si l’on sait que les participants pouvaient se dégager au moindre malaise. «La juge n’analyse pas ce fait-là», argue-t-il.

C’est au début du mois de janvier que Me Duval se rendra à Montréal pour d’abord obtenir de la Cour la permission d’en appeler. Il aura à démontrer que sa demande n’est pas frivole. Cette décision doit être rendue la journée même.

Source : La nouvelle