Canada : Val-David: le conjoint de la victime aurait refusé de l’amener à l’hôpital

Silvana Uribe Giraldo... (PHOTO TIRÉE DE FACEBOOK)

Agrandir

Silvana Uribe Giraldo

PHOTO TIRÉE DE FACEBOOK

Ma Presse

Philippe Teisceira-Lessard
PHILIPPE TEISCEIRA-LESSARD
La Presse

Le conjoint de la jeune femme de 24 ans trouvée morte dans une forêt de Val-David la fin de semaine dernière aurait affirmé, le jour même de la disparition, que «jamais il n’irait à l’hôpital» avec elle, malgré ses possibles symptômes psychotiques.

C’est du moins ce qu’a relaté à La Presse, vendredi après-midi, la thérapeute en «theta-healing» qui se trouvait au domicile du couple lorsque Silvana Uribe Giraldo est partie marcher dans le bois près de la maison. Elle n’en est jamais ressortie vivante. Les causes de sa mort sont toujours floues, mais aucune marque de violence n’aurait été retrouvée sur son corps.

La thérapeute Mélanie, dont nous taisons le nom de famille, a indiqué avoir tenté d’appliquer ses méthodes alternatives sur Mme Uribe Giraldo. La séance «était imposée par son conjoint», a-t-elle dit en entrevue. Celui-ci trouvait que son amie de coeur n’allait pas bien depuis déjà un bon moment.

Après 20 minutes de tentatives de «theta-healing» restées vaines, Mélanie aurait dit au conjoint de la jeune femme qu’elle semblait souffrir d’un grave trouble de santé mentale.

«Il m’a clairement expliqué comment elle était depuis quelques semaines. Ça faisait des semaines qu’elle déplaçait les objets dans la maison et qu’elle faisait des trucs bizarres, a-t-elle dit en entrevue. Je lui ai dit que ça ressemblait à une psychose. […] Je lui ai dit que c’était très grave, une psychose.» Mélanie dit même avoir évoqué un risque de suicide avec l’homme.

Naturopathie et médication naturelle(…)

Suite de l’article