La fille de la gourou d' »Amour et miséricorde » sort du silence

SECTE – Elle a raconté à Europe1 son quotidien au sein d’une communauté soupçonnée de dérives sectaires, qu’elle a fini par quitter.

A l’époque, Magalie Breux avait quinze ans. Comme tous les fidèles hébergés par la gourou d' »Amour et miséricorde », elle devait lui verser une pension chaque mois. Mais Magalie avait un statut particulier : elle était la fille de la gourou. Elle a raconté son histoire au micro d’Europe 1.

« Des punitions aberrantes ». « Je n’avais pas de vie. Je n’avais pas le droit d’avoir d’amis en dehors de ce groupe », a-t-elle témoigné. « On était puni pour des choses complètement idiotes et aberrantes. Par exemple, un homme qui promenait son chien sans laisse a été puni, on lui a tourné le dos pendant trois jours », a expliqué Magalie Breux, qui aujourd’hui n’a plus de contacts avec sa mère et ses frères et sœurs, encore membres de la communauté. Car après dix ans de soumission, Magalie Breux a fini par désobéir, et par claquer la porte.

Une dizaine de personnes encore sous son emprise. Une communauté dont la fondatrice, Eliane Deschamps, a été mise en examen. Persuadée d’avoir vu un jour la vierge, dans un bois près de Dijon, elle a créé une communauté de fidèles. Eliane Deschamps se faisait appeler la « Petite servante de Dieu », et a réussi à recruter jusqu’à 130 adeptes. Aujourd’hui, l’association est dissoute, mais une partie des membres s’est installée dans le Jura. Plusieurs dizaines de personnes seraient toujours sous son emprise.

Source : Europe 1