Demystification : Le citron est 10.000 fois plus puissant que la chimiothérapie !

Ah qu’il est bon de surfer sur le net afin de trouver une multitude de mensonges, tous plus bêtes les uns que les autres !

Aujourd’hui : le citron vs la chimiothérapie.

Voici le texte original :

Le citron (citrus) est un produit miraculeux pour tuer les cellules cancéreuses.

Il est 10.000 fois plus puissant que la chimiothérapie.

Pourquoi ne sommes-nous pas au courant de cela?

Parce qu’il existe des laboratoires intéressés par la fabrication d’une version synthétique qui leur rapportera d’énormes bénéfices.

Vous pouvez désormais aider un ami qui en a besoin en lui faisant savoir que le jus de citron lui est bénéfique pour prévenir la maladie.
Son goût est agréable et il ne produit pas les horribles effets de la chimiothérapie.
Si vous en avez la possibilité, plantez un citronnier dans votre patio ou votre jardin.

Combien de personnes meurent pendant que ce secret est jalousement gardé pour ne pas porter atteinte aux bénéfices multimillionnaires de grandes corporations ?

Comme vous le savez, le citronnier est bas, n’occupe pas beaucoup d’espace et est connu pour ses variétés de citrons et de limes.

Vous pouvez consommer le fruit de manières différentes: vous pouvez manger la pulpe, la presser en jus, élaborer des boissons, sorbets, pâtisseries, …

On lui attribue plusieurs vertus mais la plus intéressante est l’effet qu’elle produit sur les kystes et les tumeurs.

Cette plante est un remède prouvé contre les cancers de tous types. Certains affirment qu’elle est de grande utilité dans toutes les variantes de cancer.

On la considère aussi comme un agent anti microbien à large spectre contre les infections bactériennes et les champignons, efficace contre les parasites internes et les vers, elle régule la tension artérielle trop haute et est antidépressive, combat la tension et les désordres nerveux.

La source de cette information est fascinante: elle provient d’un des plus grands fabricants de médicaments au monde, qui affirme qu’après plus de 20 essais effectués en laboratoire depuis 1970, les extraits ont révélé que:

Il détruit les cellules malignes dans 12 types de cancer, y compris celui du côlon, du sein, de la prostate, du poumon et du pancréas…

Les composés de cet arbre ont démontré agir 10.000 fois mieux que le produit Adriamycin, une drogue chimiothérapeute normalement utilisée dans le monde, en ralentissant la croissance des cellules du cancer.

Et ce qui est encore plus étonnant: ce type de thérapie avec l’extrait de citron détruit non seulement les cellules malignes du cancer et n’affecte pas les cellules saines.

Source : http://www.eddenya.com/index.php/sante-et-sciences/1677-le-citron-est-10-000-fois-plus-puissant-que-la-chimiotherapie

Santé et science ? Hum, hum…

 

Cela ressemble fort à un canulars mais, pour en être certain, allons le vérifier sur un site spécialisé : hoaxbuster.com. Et, miracle de la technologie, nous apprenons la chose suivante :

 

La rumeur bat son plein sur le web francophone : le citron serait le remède ultime contre le cancer, « 10.000 fois plus puissant que la chimiothérapie« . Quoi qu’en dise le message en circulation, il serait surprenant que les cancérologues n’en soient pas informés.

Nous avons donc demandé l’avis du docteur Françoise May-Levin, conseiller médical à la Ligue contre le cancer, son verdict est sans appel : « Le citron, on le sait est riche en vitamine C, supposée avoir une action antitumorale. Mais actuellement, en médecine, on ne se contente pas de supposition : la médecine doit être basée sur des preuves, apportées par des arguments expérimentaux, en laboratoire, mais aussi sur des personnes : ce sont les essais, essais de tolérance  (phase I) essais d’efficacité (phase II) et enfin comparaison avec les traitements référentiels tels que la chimiothérapie citée dans le message. Or, aucune preuve ne vient étayer l’activité du citron dans le cancer. Il serait donc très dangereux d’inciter des malades à préférer le citron aux traitements classiques. » Ajoutons que l’actualité s’est déjà chargée de lui donner raison.

Et pourtant, le message invoque la caution de « l’Institut de Sciences de la Santé de Baltimore« . Certes, mais un simple tour sur le site de ce mystérieux Health Sciences Institute dédié aux médecines alternatives suffit pour juger de sa fiabilité. Sa directrice, une certaine Jenny Thompson, n’a pas la moindre formation médicale, comme son CV le prouve. Et son site vous conseille par exemple d’acheter un livre qui vous permettra de guérir du cancer, au moyen d’une soi-disante révélation étouffée par les laboratoires pharmaceutiques : le cancer est un microbe, si, si ! Et bien sûr, il vous déconseille aussi formellement la chimothérapie. Tout en vous prévenant gentiment que « les informations fournies sur ce site ne doivent pas être interprétées comme des conseils médicaux personnels« , ben voyons.

Bon, mais leur article sur les bienfaits des agrumes(citrus fruits ayant été naïvement traduit par citron dans la version francophone en circulation) fait quand même référence à une étude du très sérieux CSIRO – le CNRS australien.

Sauf que les chercheurs du CSIRO sont loin d’arriver aux mêmes conclusions que le message ! Non, ils ont simplement examiné des études sur le sujet, et constaté que 69 % d’entre elles « démontrent un effet préventif statistiquement significatif contre certains types de cancers de la consommation d’agrumes« , effet sans doute lié au fait que les agrumes ont « l’activité antioxydante la plus élevée de toutes les sortes de fruits« . Ainsi, la réduction du risque observée atteint 50 % pour les cancers des voies digestives.

Autrement dit, vous pouvez espérer voir diminuer vos chances d’avoir un cancer de l’estomac en consommant des agrumes, mais une fois que la maladie est là, les fruits ne pourront rien pour vous, et il vaudra mieux vous en remettre aux traitements éprouvés comme la chimiothérapie plutôt qu’à des régimes de charlatan – c’était déjà le conseil du docteur Françoise May-Levin.

Conclusion : Il suffit d’une étude lue en diagonale, une ou deux erreurs de traduction, une bonne dose d’exagération, un soupçon de conspirationnisme, une rondelle de citron. On remue le tout, on sert bien frais : et voilà un Lemon Hoaxest, cocktail détonnant de mauvaise foi à l’acidité éprouvée. Seul remède connu contre cette ahurissante rumeur : la pilule miracle HoaxBuster

Le texte présenté est légèrement différend de celui de hoaxbuster. En effet, le CISRO à été changé par « la source provient d’un des plus grands fabricants de médicaments au monde[…] ». Par contre la question est : mais de qui parle t’il ? Et là est le mystère !

Conclusion : le citron c’est bon, mais contre le cancer c’est très moyen !

Christophe Jaming

Voir l’aura : ou comment porter à la connaissance des spiritualistes New-age un cours d’anatomie de 4e

Il est extrêmement intéressant de voir comment se propagent de fausses informations via internet. Ces fausses informations peuvent partir d’un site tout ce qu’il y a de normal, ou de Facebook ou là, les idioties se propagent telle une traînée de poudre.

Au hasard de mes recherches, je suis tombé sur cet article particulièrement instructif… que nous allons étudier ensemble.

Christophe Jaming

 

Comment voir l’aura
PORTÉ À VOTRE CONSCIENCE PAR ARCTURIUS,
LE 8 JUIN 2013

Ça c’est sympa de nous le porter à notre conscience… C’est vrai que l’on se sent un peu nœud-nœud quelquefois !

Si vous désires vraiment voir l’aura et apprendre quelque chose à son sujet, je vous suggère d’abord la lecture d’un livre ou deux sur les traitements par la gamme chromatique. Ainsi, vous vous familiariserez avec les significations des diverses couleurs.
En fait, Drunvalo Melchizédek a découvert que nous possédons déjà cette connaissance dans notre subconscient. Il y a très peu de différences dans les différents livres qui traitent de traitements par la couleur.
Les militaires entraînent maintenant certains soldats d’élite à voir les auras.

Première nouvelle ! Par contre on ne sait absolument pas d’où cette personne tire cette information. Surement d’un : »j’ai entendu dire que… je connais quelqu’un qui… ». C’est donc une allégation sans preuve et sans fondement.

Ainsi, ils sont capables de savoir exactement ce que l’ennemi pense et ressent, ce qui s’avère évidemment un avantage majeur en cas de conflit.

Comment commenter une pareil ânerie ? Et encore je pèse mes mots…

Voici leur technique…

Et c’est parti !!!

A cette fin, procurez-vous plusieurs feuilles de papier cartonné en couleur, ainsi qu’une grande feuille de papier cartonnée blanche d’environ 90 centimètres de longueur et 60 centimètres de largeur. Bous allez maintenant être les témoins d’un phénomène de vision qui n’a absolument rein à voir avec l’aura : cependant, nous pouvons apprendre à distinguer l’aura humaine grâce à cette technique.
Posez la grande feuille de papier blanc à plat sur le sol et éclairez-la du dessus, toujours avec une lampe directionnelle de type table à dessin et branchée au préalable sur un rhéostat. Posez maintenant une des feuilles de couleur au milieu du papier blanc. Choisissez d’abord une feuille rouge et fixez là pendant 30 secondes sans cligner des yeux. Une fois ce temps écoulé, continuez à regarder fixement le même endroit, même après avoir brusquement retiré cette feuille et l’avoir placée hors de vue. En moins d’une seconde, la couleur complémentaire apparaîtra devant vos yeux, c’est-à-dire le vert. Ce double sera toujours d’une couleur différente e l’original, mais la forme restera la même.

Ceci s’appelle la persistance rétinienne ! Mais voyons voir comment cela fonctionne :

Persistance rétinienne. (source : http://pignolos.pagesperso-orange.fr/college/4e_en+_illusions.htm)

La rétine est une membrane couverte de millions de cellules sensibles aux couleurs primaires (cônes) et à la luminosité (bâtonnets). Lorsqu’une image s’y forme, elle ne disparaît pas immédiatement, mais reste  » imprimé  » environ un dixième de seconde avant que les cellules de la rétine redeviennent sensibles.

Plus l’image est fixée longtemps, plus elle persistera longtemps ! C’est la persistance rétinienne.

 

Fixe au moins 15 secondes le dessin ci-dessous puis ensuite fixe le point au centre du carré à droite :

Explication : la rétine conserve l’image quelques secondes ; en plus, les cellules qui ont reçu beaucoup de blanc sont pendant quelque temps  » insensibles « . Le fond blanc apparaît gris. Par contre, les cellules correspondantes à la zone noire n’ont pas reçu de lumière, elles sont en  » pleine forme  » et le blanc paraît alors éclatant !

 

Ça marche aussi avec les couleurs ! Fixe le disque rouge 15 secondes et fixe ensuite le point au centre du carré …

 

C’est grâce à la persistance rétinienne que nous voyons des objets ou des personnes en mouvement au cinéma ou sur une télévision. Les images projetées sont pourtant fixes, mais elles défilent très vite (24-25 images par seconde !) : avant qu’une image  » disparaisse  » de notre rétine, la suivante arrive !

 

Voilà, vous avez l’explication (niveau 4e collège) du fonctionnement de la persistance rétinienne… que certain appelle l’aura (mais ça, c’est surement parce-qu’il s’étaient endormis en cours !). 

 Mais continuons sur cet article passionnant.

Cette image fantôme apparaîtra donc devant vos yeux, toute reluisante et transparente, et il vous semblera même qu’elle flotte au-dessus de la surface du papier blanc. Si vous répétez la même expérience avec quatre ou cinq feuilles de couleurs différentes les unes après les autres, cela ne prendra quelques minutes avant que vous développiez une certaine capacité de percevoir ce type d’image en couleur – reluisante, transparente et flottant dans l’espace. En fait, ces couleurs sont comme le champ aurique, sauf qu’elles sont idéales, car peu de gens ont une aura dont les couleurs sont si nettes et si claires.

Toute personne sur cette planète est « victime » de la persistance rétinienne, car cela fait partie de notre anatomie oculaire. J’utilise le mot victime car, cela nous joue parfois des tours surtout lorsque l’on croise, de nuit, un véhicule pleins feux au volant d’un véhicule. Mais cela n’a aucun rapport avec le « champ aurique » qui lui, n’a aucune existence scientifique… par contre c’est un très jolie mot (et ça fait rêver vous ne trouvez-pas ?)

Pour la deuxième partie de l’entraînement, vous aurez besoin d’un partenaire et tous les deux devrez (de préférence) porter des vêtements blancs, car c’est le meilleur moyen de voir les couleurs de l’aura. Les vêtements eux-mêmes ne bloquent certainement pas l’aura, mais leur couleur (autre que le blanc) la rend difficile à percevoir. Demandez à votre partenaire de rester debout devant un écran de projection blanc ou, à la rigueur, un mur blanc (s’il y en a un dans votre environnement immédiat).
Prenez ensuite la lampe équipée du rhéostat et réglez-la pour obtenir une illumination maximale, tout en dirigeant le faisceau sur votre partenaire. Prenez maintenant une feuille de couleur et demandez qu’il la tienne à environ trois centimètres devant lui, et à hauteur de poitrine. Comme auparavant, concentrez-vous sur le papier en couleur, fixez votre regard sur lui sans battre les paupières, et comptez mentalement jusqu’à trente. Demandez à votre partenaire de retirer rapidement la feuille de papier et de la mettre hors de vue. Vous verrez alors la couleur complémentaire, comme si elle flottait dans l’espace tout autour de la personne debout devant vous.

Et ceci s’appelle toujours la persistance rétinienne sauf que l »expérimentateur’ a troqué sa feuille blanche contre des vêtements blancs. Mais le principe reste strictement le même.

Cela fait, vous pouvez demander au sujet de placer la feuille de couleur derrière sa tête ou ses épaules. Répétez le même processus quatre ou cinq fois, jusqu’à ce que vous soyez habitués à voir les couleurs dans l’espace tout autour de son corps. Ensuite, retirez le papier de couleur de sa main et continuez à observer le sujet en tournant très lentement le rhéostat de manière à avoir de moins en moins de lumière. A partir d’un certain point, le corps de votre partenaire devient très sombre et un moment magique survient bientôt, car d’un seul coup, toutes les couleurs de l’aura apparaissent devant vos yeux. Vous saurez qu’il s’agit bien de toutes les couleurs de l’aura, et pas seulement des couleurs complémentaires déjà vues, puisque vous verrez alors toute une variété de couleurs changeantes. Tout ce à quoi la personne pense et ou ce qu’elle ressent sur le moment sont immédiatement projetés sous forme de couleurs dans l’aura. […]

Bref, avec ce genre de technique, vous pourrez voir l’aura de votre grille-pain, votre machine à laver ou mieux encore, de votre éponge !

Avec un peu d’esprit critique et de recherche, on peut très facilement voir les inepties que ce genre de site raconte… et elles sont malheureusement nombreuses et ne sont pas prêtes d’arrêter de se propager sur internet.

Alors pour éviter de tomber dans ces pièges il n’y a qu’une solution : DOUTER

Christophe Jaming

Derive sectaire

 

 

 

Raël décerne un titre honorifique au physicien Stephen Hawking (et ça lui fait une belle jambe !)

En effet, suivant le site de nouvelle fr.raelnews.org :

Suite à la récente décision du professeur Stephen Hawking de ne pas participer à la Conférence organisée par le Président israélien, Raël, leader et fondateur du Mouvement Raëlien International (MRI), lui décerne le titre de ‘’Guide Honoraire de l’Humanité’’.

M. Hawking a pris la décision de ne pas participer à cette conférence afin de soutenir le boycott universitaire contre Israël, décrété pour protester contre l’occupation israélienne de la Palestine.[…]

Mais qu’elle est cette distinction ????? La suite de l’article nous l’indique :

[…] Seulement quelques personnes ont reçu le titre raëlien de « Guide Honoraire », à chaque fois, pour avoir consacré leur vie au développement et à l’épanouissement de l’humanité tout entière, quels qu’en soient les risques encourus pour leur carrière et leur confort personnel. Parmi les Guides Honoraires récemment nommés, citons Ramsey Clark, Ayaan Hirsi Ali, Sean Penn, Peter Tatchell et Julian Assange. Tous ont passé des décennies à oeuvrer pour unir les êtres humains du monde entier au lieu de faire allégeance à un seul groupe. […]

Mais voyons voir ce qu’en dit Wikipédia sur les personnes qui « œuvrent à unir les êtres humains »  :

Ramsey Clark :

[…] En 2004, il a été volontaire pour défendre Saddam Hussein devant le Tribunal spécial irakien. Le 5 décembre 2012, il est décoré de la Médaille du drapeau serbe par Tomislav Nikolić.

Ayaan Hirsi Ali :

[…] Ancienne membre de la Seconde Chambre des Pays-Bas, elle appartenait au Parti populaire libéral et démocrate des Pays-Bas et est connue pour son militantisme contre l’excision et ses prises de position contre la religion musulmane.

Peter Tatchell

[…] En 2010, lors de la visite officielle du pape Benoît XVI au Royaume-Uni, Peter Tatchell est avec Richard Dawkins et Christopher Hitchens une des figures de proue du mouvement de contestation. Il dénonce le rôle qu’aurait tenu personnellement le pape dans la dissimulation d’abus sexuels sur mineurs. Il s’attire une critique virulente du chroniqueur Peter Hitchens rappelant une lettre de 1997 dans laquelle Peter Tatchell prenait la défense d’un livre sur le « Boy-love ». Il y défendait la « nature positive de certaines relations entre adultes et enfants », évoquant des rituels d’initiation, ainsi que plusieurs de ses amis ayant eu des relations sexuelles avec des adultes alors qu’ils avaient entre 9 et 13 ans, et « qui leur ont apporté une grande joie ». Peter Tatchell se défend d’être partisan de la pédophilie, et indique que cette lettre doit être interprétée comme un refus de la censure.

Sean Penn :

[…] En dehors du cinéma, il est connu pour sa personnalité marquée, sa violence et ses prises de position politiques, en particulier à propos du conflit en Irak en 2003.

Julian Assange :

[…] Le 21 août 2010, il est accusé de « viol »par la justice suédoise, une seconde femme l’accusant d’agression. Les deux accusations ayant été effectuées le même jour. Quelques heures plus tard le Parquet lève l’avis de recherche « estimant qu’en fait M. Assange « n’était pas suspect de viol ». En revanche, l’enquête pour agression se poursuit. » Julian Assange nie formellement les faits.

Stephen Hawking :

Pas de polémique (hormis scientifique). Il a eu de multiples distinctions mais celle du mouvement Raëlien n’est pas indiquée. Et dire qu’il n’en parle même pas sur son site… Il faudrait peut-être le prévenir !

Bref pour résumer nous avons un présumé agresseur sexuel, un pro-pédophile, un violent, une anti-musulmans… Heureusement qu’il y a un scientifique hors-normes pour relever tout ça parce-que sinon bonjour le CV !!! Mais peut-être que le mouvement Raëlien à une toute autre approche des personnes qui ont « consacré leur vie au développement et à l’épanouissement de l’humanité tout entière ».

Mais bon, on va dire que le côté positif des personnages gomme le reste 😉

Christophe Jaming

Prévention Secte

La profondeur de l’ignorance

Ce qu’il y a d’intéressant dans la tenue d’un blog sur les dérives sectaires, c’est la communication avec de multiples personnes venant de divers horizon. Cela va de la personne qui à besoin de conseil pour essayer de faire sortir quelqu’un d’une emprise mentale, d’internautes m’envoyant des articles pouvant être intéressant (et c’est souvent le cas et merci à eux !), des antisectes me prodiguant leurs conseils (merci Roger !) jusqu’aux gourous me demandant un droit de réponse pour un article publié sur le blog.
Mais là ou cela frise le surnaturel, c’est lorsqu’un internaute me demande ce que je pensais de ça : http://gdvcamera.com/
Un léger regard sur le site en question me permettait de comprendre que ce n’était qu’un appareil permettant de filmer un effet Corona (appelé aussi effet Kirlian).
L’internaute parti dans des explications les plus alambiquées les unes que les autres  tel que :
« ..qu’est-ce que ces petit ‘globu merti’ qui bougeonne !?! sur les parois de la plante
J’ai beaucoup apprécié obtenir Enfin un point de vue Adverse ! au fait & ‘théorie’ au fait exagérer! Disons de la caméra de camera<
Mais il demeure qu’il y a des aspects de la nature & de la science qui se feront différemment qu’à l’habitude prise
Exemple: lorsqu’il y a des éclairs et qu’il y ai des arbres sur une montagne atteignant de hautes altitude(  le phénomène fut aperçu ‘en Russie ») qui expliquerait les croyances anciennes des  »esprits de la foret européenne’ en haute montagne!
Un feu  »magnétique’, disons. Qui ne brule pas
qui entourait le tronc d’arbre, lorsque les éclairs se faisaient
Car scientifiquement ..etc etc , Il fut observé que avant qu’une décharge entre ciel & terre s’effectue il faut que la charge ( le sol) soit..charge.. soit parée !
Bref.. le tonerre se fait Entendre, lorsque l’éclair revient vers le ciel ( Du Ciel à la Terre, … De la Terre . Pow(le tonnerre se fait entendre )Lorsque l’éclair décole du sol pour revenir en une fraction de seconde … »
Son mail doit être une mauvaise traduction venant de Google (les fautes sont d’origine) et les structures de phrases me font penser qu’elle vient d’une langue slave (peut-être parce que cette superbe invention est Russe et qu’il me cite souvent ce pays).
Bref, me voilà parti dans un échange tortueux en essayant de lui expliquer qu’il n’y avait rien de surnaturel dans ses exemples etc.
Peine perdue. Ses nombreux biais de raisonnement le font partir dans tout les sens mélangeant allègrement la physique et l’optique, le naturel et l’irrationel. Balayant d’un geste les explications scientifiques (« oui mais… »).
Malheureusement, c’est le même principe qui s’applique à une personne victime de dérive sectaire. La perte de repère rationnel, le manque (voir la disparition) de l’esprit critique la font entrer dans un monde idéalisé n’ayant plus les mêmes repères que nous. Et c’est dans cette brèche que les charlatans, les gourous et autres manipulateurs vivent en toute impunité.
Alors que faire ? Simplement rester sur le qui-vive, ne pas croire aveuglément tout ce que l’on dit, chercher plusieurs sources d’informations et surtout :

DOUTER

Christophe Jaming
 Prévention Secte

Le docteur Charbonnier demande sur FaceBook que l’on soutienne ses idées sur Amazon !

Entouré de ses fans les plus divers – médium, voyant et autres charlatans – le Docteur Charbonnier demande ni plus, ni moins que l’on diffuse ses idées sur Amazon… Et cela fonctionne à merveille. La petite armée obéit sans sourciller afin de faire connaître au monde la Vérité sur l’au-delà ! Un bon prosélytisme déviant petit à petit vers le sectarisme (Galilée Charbonnier contre le reste du monde qu’il nomme : les autres, les idiots, les matérialistes, etc.).

Le docteur est assez malin pour ne pas participer lui même à des débats contradictoires ; il laisse les autres s’en charger. Aveuglés par leur foi sans limites, ils foncent tête baissée contre ceux qui osent contre-dire – preuves à l’appui – leur « gourou ».

Rappelons au passage que ce docteur expose des théories sans fondement scientifique (ce ne sont juste que des témoignages) et tout cela dans la plus totale impunité ! Allant même jusqu’à inviter des médiums dans une salle d’opération. Son titre de Docteur lui donnant une – fausse – légitimité pour agir.

S’il y a une chose qu’il à bien comprise, c’est l’utilisation de l’outil marketing afin de vendre le plus de livres possible.

Un mensonge répété un million de fois n’en deviens pas une vérité !

 

Capture d'écran - 22042013 - 11:17:28

 

Christophe Jaming

Prévention Secte

Le docteur Charbonnier invite un médium au bloc opératoire

A l’heure ou le sénat à sorti son rapport sur les dérives sectaires dans le milieu de la santé, un article attiré mon attention.

Cet article, tiré du journal inexploré d’avril/mai/juin 2013, nous explique que le docteur Charbonnier à invité une médium afin qu’elle entre en contact avec une personne anesthésiée, car, je cite : »C’est très frustrant quand on est anesthésiste réanimateur, de savoir que les gens qui sont dans un coma artificiel peuvent vivre des choses angoissantes et ne rien pouvoir faire ».

« Je me suis dit qu’au moment des anesthésies générales, quelqu’un qui est doué pour tout ce qui est du domaine extrasensoriel, comme le sont les médiums, serait peut-être capable de nous donner des informations, sur l’état de la personne, des informations qui seraient vérifiables ».

Puis l’article nous explique que la médium (qui est aussi aide soignante), à vue la personne à côté d’elle (comme « je vois les défunts ») et à commencer à lui parler. Elle lui à notamment parlé de son fils.

Le docteur Charbonier de conclure : « Cette expérimentation très encourageante sera reproduite prochainement. Les barreurs de feu ont su s’imposer dans certains services de grands brûlés grâce à l’efficacité de leurs soins. Alors, ne pouvons pas imaginer qu’il y ait des résultats importants avec les médiums ? »

Que pouvons-nous en penser ?

En premier lieu, une certaine légitimité est donnée à l’expérience, car elle est effectuée par un médecin (qui plus est connu médiatiquement) dans l’enceinte d’un hôpital.

En second lieu cet article sous-entend que les médiums entrent effectivement en contact avec les personnes dans le comma (sous anesthésies ou non). Le problème est que les expériences extra sensorielles n’ont absolument AUCUNE VÉRACITÉ SCIENTIFIQUE.

Et, pour qu’elle en est une, il faudrait que cette expérience, comme il l’appelle, suive un protocole expérimental. Ce qui n’est pas le cas. De plus, il y a fort à parier que, s’il y en avait eu un, le résultat aurait été négatif. Pourquoi ? Tout simplement parce que les médiums et autres voyants utilisent des techniques connu depuis fort longtemps afin de soutirer des informations indirectement aux personnes (plus d’informations sur ces techniques ici ). Ce médium aurait pu dire qu’elle étaient entourées d’une armée d’ange n’aurait rien changé : ce n’est que sa parole et elle est IN-VE-RI-FI-A-BLE

En outre, le docteur Charbonnier indique que « les barreurs de feu ont su s’imposer […] ». C’est intéressant, mais… dans quels établissements ? Y a t’il des preuves (tangibles pas des « ont dits ») que cette technique fonctionne ? En l’attendant, nous pourrons toujours lire ce texte qui en fait une analyse plus terre-à-terre.

En conclusion, que le docteur Charbonnier croit en une vie après la mort, libre à lui. Qu’il écrive des livres pour en parler, c’est son droit le plus strict.

Mais qu’il se serve de l’hôpital pour faire la promotion de ses idées là un pas a été franchis.

Et ce n’est pas parce que le docteur a dit que le docteur a raison.

Christophe Jaming