Les EMI des pilotes de chasses

James WHINNERY, médecin, spécialiste des transports aériens.

Dans les années 70 et 80,l’explication d’expérience de mort imminente progresse de façon inattendue. L’armée de l’air américaine s’était équipée de nouveaux avions, des F 15 et des F 16 qui avaient une capacité d’accélération extrême. Nous cherchions un moyen d’accroître la tolérance des pilotes à l’accélération afin qu’ils puissent exploiter au mieux les possibilités de l’avion en situation de combat.Lors dune série de tests, les pilotes prennent place dans une centrifugeuse.La rotation de  la centrifugeuse ressemble beaucoup aux mouvements de rotation des avions au moment de manœuvres très rapides. On peut passer dune accélération de 1G à 9G en moins d 1 seconde. C’est-à-dire qu’un pilote qui pèse 90 kg passe à 900 kg en un rien de temps. Soumis à de telles accélérations, l’être humain s’évanouit car son cerveau nest plus irrigué. Ce phénomène est connu.
2. Mais les pilotes font aussi d’étranges récits. Les pilotes racontent qu’ils avaient vu une lumière vive, qu’ils avaient vu leurs amis, leurs familles, des images familières. Il décrivait des expériences extracorporelles, ils avaient l’impression de se voir eux-mêmes d’en haut. Les pilotes ont été brièvement privé d’oxygène mais à aucun moment leur vie était en danger. Conclusion, les expériences de mort imminente ne seraient pas des phénomènes mystiques, ce serait la réaction du cerveau à un stress extrêmement important.David HOVDA, neurochirurgien.Lorsque le cerveau est proche de la mort,ils n’activent plus que les fonctions strictement indispensables à la survie. Ce sont des zones proches du tronc cérébral, une partie tout à fait fondamentale et primitive du cerveau. Le cortex visuel situé à l’arrière du cerveau par exemple ou encore le colliculus supérieur.
3. Quand ces zones sont activées, la  seule chose que l’on voit, c’est de la lumière et quand on perçoit une tache lumineuse au milieu de l’obscurité, on l’interprète tout naturellement comme un tunnel et on a envie daller vers elle parce que, comme tous les mammifères,l’homme est attiré par la lumière. Mais les expériences de mort imminente gardent malgré tout une part de mystère. On ignore par exemple à quel moment précis elles se produisent. Est-ce à l’approche de la mort ou au contraire lors du retour à la vie? Les rêves fonctionnent sur le même principe, il cristallise le flot de signaux qu’envoi notre système nerveux central pendant notre sommeil.Grâce à notre vécu, nous organisons ces signaux pour en faire des images.Ces représentations peuvent nous sembler bizarre dans nos rêves,mais c’est sans doute la même chose qui se reproduit lors l’expérience de mort imminente.
4. Au réveil, d’autres zones du cerveau reprennent du service. Il y a toutes sortes de choses enfouies dans notre conscience. Notre vécu tout entier. Ces éléments se trouveraient activés à ce moment-là, c’est pour cela qu’on entend dire :  » j’ai vu défiler ma vie devant mes yeux. » Je crains toutefois, qu’à force d’entendre ces histoires, les gens se les soient appropriés et quelles leur paraissent réelles malgré eux.Cela ne signifie pas que ces personnes n’ont pas eu des visions lorsqu’ils ont frôlé la mort, quelles sont fausses ou qu’ils ont menti, c’est la nature humaine qui est ainsi faite. Plus on y réfléchit, plus les détails affluents.

Source : Retranscription d’un documentaire tv