Espagne – Plus de 170 millions détournés dans une congrégation des Témoins de Jéhovah

 

Environ 1300 paroissiens dénoncent 14 pasteurs qui collectaient des fonds pour un hôpital qui n’a jamais été construit

Par Carlos Quílez Barcelone
22/01/2015 20h47 heures
Les peines de poursuites demandé allant de 9 à 13 ans de prison pour un délit de fraude et d’autres faillite frauduleuse pour six des 14 pasteurs une congrégation des Témoins de Jéhovah qui sont accusés d’avoir détourné plus de 170 millions d’euros collectés, sur la base de fausses promesses, parmi plus de 1 300 paroissiens dans toute l’Espagne.

Les événements remontent à 2001, lorsque 14 «anciens» (le nom par lequel les Témoins de Jéhovah connaissent leurs bergers spirituels) en utilisant des cérémonies religieuses pour recueillir de sa trésorerie de la paroisse « pour construire un hôpital à Barcelone, qui sous notre direction, ne fournit pas de transfusions sanguines aux patients de notre culte « .

Ils ont volé de l’argent Brush

Environ 1300 paroissiens payés des montants différents et à des moments différents lorsque les «anciens» passent la brosse. Et ils l’ont fait dans la conviction que leur argent serait utilisé efficacement pour la construction de l’hôpital. Mais les années passaient et que ne se produisent pas. Comme ce est un terrain d’entente dans le procès contre ces pasteurs récemment suivies à la Cour de Barcelone, les chefs spirituels accusés sont restés argent.

Ils éludé millions en Suisse

Et pas seulement cela: avec l’aide d’avocats et de procurations, envoyé 80 de la 170000000 escroqué ses comptes bancaires de collègues domiciliés en Suisse. En fait, la Haute Cour a déjà condamné pour blanchiment d’argent.

La Cour provinciale de Barcelone, juste les juger pour fraude et faillite frauduleuse, a confirmé qu’au moins l’un des initialement accusé a pris la fuite et est à la recherche internationale et de l’arrestation.

Les «anciens» qui ne ont siégé dans le dock reconnaissent qu’ils ne ont pas respecté leur promesse de construire l’hôpital, mais l’attribuent à des contraintes de la Catalogne et la Mairie de Barcelone d’accorder des permis. Ils ne ont pas su justifier, cependant, le blanchiment d’argent portées contre eux par la fraude de 80 millions.

Foi, aveugle

Les plaignants, certains les larmes aux yeux, a reconnu à l’audience que pendant des années « avait une foi aveugle dans leurs pasteurs » et se sentent doublement puni … « parce que notre religion nous interdit expressément de mentir … et ces« anciens »avons-nous menti et nous ont volé « .

La Cour provinciale de Barcelone prononcer un jugement au cours de la première semaine de Février.

Source : economia digital – Traduction Google

Espagne – Dix prêtres poursuivis en Espagne dans une affaire de pédophilie

Dix prêtres et deux laïcs ont été mis en examen en Espagne pour leur implication dans une affaire de pédophilie dont le Pape François s’était personnellement occupé après avoir été alerté par une victime présumée, a-t-on appris mercredi de source judiciaire.

L’affaire a éclaté en novembre après que la victime avait adressé au pape une lettre dénonçant les abus sexuels qu’il aurait subis à Grenade (sud de l’Espagne). Selon une ordonnance résumant les faits, les 12 mis en examen sont poursuivis pour participation aux abus sexuels dont a été victime un mineur entre 2004 et 2007, en tant qu’auteurs ou complices.

Par le nombre d’impliqués, il s’agit de la plus grave affaire de pédérastie ayant touché l’Eglise espagnole.

La victime, un jeune homme se présentant comme membre de l’Opus Dei et qui eu 25 ans le 25 janvier, a subi des sévices et des viols de la part de l’auteur principal entre l’âge de 14 ans et 17 ans, avec la participation ou la complicité des autres mis en examen qui se réunissaient dans une villa avec piscine à Grenade.

Il y avait été attiré par le prêtre de la paroisse qu’il fréquentait en tant qu’enfant de coeur, qui, manipulant sa ferveur religieuse, lui promettait un bel avenir de prêtre et le culpabilisait lorsqu’il tentait de refuser ses avances, selon l’ordonnance rendue par le juge en charge de l’affaire.

Le magistrat a communiqué aux parties, dans une ordonnance datée du 26 janvier les éléments à charge. Il s’interroge cependant sur la prescription de certains faits.

Le pape François avait exprimé le 25 novembre « sa très grande douleur » après avoir appris l’implication de prêtres espagnols. Il a raconté avoir reçu une lettre de la victime l’alertant sur ces faits.

« Quand j’ai lu cela, je l’ai appelé et lui ai dit: va chez l’évêque. J’ai écrit à l’évêque pour qu’il lance une enquête, pour aller de l’avant », a-t-il déclaré.

« C’est une très grande douleur, mais la vérité est la vérité et nous ne devons pas la cacher », a-t-il ajouté.

Depuis son élection en mars 2013, le pape François prône la tolérance zéro contre la pédophilie, fléau qui pourrait avoir fait des dizaines de milliers de victimes et a fortement discrédité l’Église catholique.

Source : AFP

Espagne – le tarot et l’esotérisme, remèdes à la crise

Josep Lago/AFPUne visiteuse du Salon de l’ésotérisme à Barcelone regarde un stand le 30 novembre 2014

« Chez moi, on n’en peut plus. Mon mari n’obtient que des emplois temporaires et mal payés. Toute aide est bienvenue ». Chômeuse depuis quatre ans, Maite Izquierdo visite un salon d’ésotérisme à Barcelone où la fréquentation a presque doublé en cinq ans.

Cette femme aux cheveux noirs bouclés âgée de 48 ans, mère de deux enfants, a acheté en dépit de ses maigres revenus une statuette de Bouddha souriant et une grenouille à trois pattes.

Autour du cou, elle porte une pierre sombre provenant de Russie. Les deux premiers objets ont pour but d’attirer l’argent au foyer et le troisième de lui apporter une stabilité émotionnelle.

Avant l’explosion de la bulle immobilière qui a précipité l’Espagne dans la crise, en 2008, laissant sans emploi un quart de la population active, 30.000 personnes fréquentaient annuellement la foire Magic International qui s’est tenue début décembre à Barcelone. Cette année les organisateurs ont compté 50.000 visiteurs, qui déambulent entre les stands de minéraux magiques, livres spirituels, ateliers de parapsychologie et cartomanciennes affairées.

Sur l’un des stands, ornementé de tissus rouges et d’étoiles dorées, une femme attend le verdict du Tarot sur l’avenir de son petit restaurant familial, menacé de faillite.

« Je consulte très souvent. Surtout lors de situations complexes, cela me rassure et me donne une certaine perspective pour affronter les problèmes », témoigne Natalia Herrero, soulagée après le pronostic favorable de la voyante, accoutrée d’une tunique blanche.

Maite Izquierdo, ex-gérante d’usine, visite elle pour la première fois ce salon. Plutôt sceptique concernant les arts divinatoires, elle s’est laissée entrainer par ses amies.

Profitant d’une conférence de quatre voyantes, elle s’enquiert de l’avenir d’un appartement reçu en héritage, comptant sur sa vente pour éponger ses dettes.

« Là tout de suite, c’est compliqué », lui répond Maria del Mar Tort en lui tirant les cartes. « Je crois que le prix de vente est un peu élevé, tu devrais le baisser et d’ici un an tu réussira à le vendre ».

Mme Tort est l’une des spécialistes du Tarot les plus connues de Barcelone.

Josep Lago/AFPDes visiteurs du Salon de l’ésotérisme à Barcelone écoutent une diseuse de bonne aventure le 30 novembre 2014

Selon elle, la crise encore bien palpable pour de nombreux Espagnols en dépit de bons indicateurs macro-économiques a attiré une clientèle nouvelle, de personnes « désorientées », qui ont surtout besoin de « conseils pour aller de l’avant ».

« Parfois j’ai davantage l’impression d’être une gérante immobilière ou une conseillère en matière d’emploi qu’une cartomancienne », dit-elle. « On t’interroge sur des appartements, le travail, les affaires. Et moi je me demande: +Mais alors, où sont les classiques questions sur l’amour?+ ».

– Accros au tarot –

Selon le cabinet de psychologues Ancora, à Madrid, cette tendance est bien réelle depuis le début de la crise, avec une hausse du nombre de personnes ayant une addiction à l’ésotérisme.

Josep Lago/AFPLa professeur Kabbalah Rossana lors d’un rituel au Salon de l’ésotérisme à Barcelone le 30 novembre 2014

« Les gens n’ont plus confiance en eux. Ils ont recours à la voyance pour trouver des réponses rapides (…) : +Tu vas trouver l’amour de ta vie, tout ira mieux+. On leur dit ce qu’ils veulent entendre », explique une psychologue du cabinet, Belen Sanchez.

« Cela créé une dépendance émotionnelle et les gens n’arrivent plus à prendre la moindre décision sans consulter », prévient-elle.

Le succès de ces arts divinatoires est palpable à la télévision espagnole, où les émissions consacrées au tarot et à l’ésotérisme se multiplient le soir.

Pour José Elias, également psychologue, le succès de la voyance en Espagne n’est pas sans lien avec le catholicisme imprégnant la société, entraînant un certain fatalisme, mais aussi la dictature de Francisco Franco (1939-1975).

« Franco a surprotégé les citoyens, il n’a pas inculqué le sens du combat et du dépassement personnel. La psychothérapie est le propre de sociétés démocratiques car les dictatures n’encouragent pas les personnes au développement personnel », dit-il.

Le directeur de la foire, Sebastia d’Arbo, défend lui ces disciplines de plus en plus utilisées aussi dans le monde des affaires, évoquant le cas d’une pharmacie manquant de clientèle.

« C’était un problème de Feng shui. La caisse se trouvait dans un coin (du magasin) géo-pathogène, c’est-à-dire perturbé par un champ électromagnétique. Nous avons changé la caisse d’endroit et maintenant tout va mieux », se félicite-t-il.

Source : larep

 

Espagne – Une «secte de prêtres pédophiles» à Grenade

Le pape François fait de la lutte contre la pédophilie dans l’Eglise une de ses priorités. (Reuters)

Le pape François fait de la lutte contre la pédophilie dans l’Eglise une de ses priorités. (Reuters)

Le pape François en personne s’est intéressé à l’appel au secours d’une ancienne victime. Celle-ci avait envoyé une lettre à l’archevêché de la ville andalouse, qui a dû réagir

La scène se passe le 10 août dernier. Quelque part dans le nord de l’Espagne, un enseignant de 24 ans répond au téléphone. «Bonjour, je souhaite vous parler de votre lettre […]. Elle m’a bouleversé.» «Mais… qui êtes-vous?» «Le pape François.» On peut imaginer le désarroi mêlé de stupeur qui s’est alors emparé de ce jeune professeur. Le souverain pontife en personne s’intéresse à son cas. Jamais Daniel* n’aurait pu l’imaginer. La lettre à laquelle le saint-père fait référence est une missive envoyée par ce jeune homme au début de l’été à l’archevêché. Dans celle-ci, Daniel décrit le calvaire qu’il a vécu entre 12 et 18 ans.

A l’époque, ce croyant zélé vit à Grenade, en Andalousie, dans une paroisse – connue comme celle des Romanones – où le curé est réputé pour ses sorties en plein air avec des jeunes. Avec d’autres prêtres, il forme un groupe, actif, dynamique. C’est en tout cas ce que croient alors les parents de ces jeunes ouailles. Dans sa lettre, Daniel évoque des séjours prolongés dans trois villas situées dans les environs de Grenade et aussi sur le littoral méditerranéen; dans celles-ci, après des «lavages de cerveau sur les effets bénéfiques du sexe», les adolescents étaient amenés à subir des attouchements intimes de la part du groupe des curés de Romanones. «Ils profitaient clairement de leur statut et de leur autorité pour réaliser leurs fantasmes sexuels avec ces jeunes», précise aujourd’hui une source judiciaire.

Dans un premier temps, la lettre de Daniel est logiquement envoyée à l’archevêché de Grenade, connue pour ses prises de position ultra-conservatrices. Celui-ci ne donnant pas suite à la missive, la plainte est ensuite transférée au Tribunal supérieur de justice d’Andalousie. Avant d’atterrir au Vatican, où le pape François prend personnellement connaissance du contenu de la lettre.

Bouleversé, semble-t-il, par une lettre extrêmement détaillée, le souverain pontife décide de s’investir dans cette affaire. D’où son appel téléphonique du 10 août. La plainte est d’autant plus frappante que Daniel est aujourd’hui membre de l’Opus Dei et enseigne dans un des centres de cette organisation aussi puissante que secrète. Cela explique que le jeune homme tienne absolument à son anonymat. «Je crois que personne ne peut imaginer le cauchemar par lequel je suis passé. Je panique à l’idée d’être identifié, et d’être marqué à vie par ce scandale», a-t-il confié à l’Ideal, le grand quotidien local de Grenade.(…)

Suite de l’article

Espagne – La scientologie à toujours du mal à trouver sa place

Trente-quatre ans après son arrivée, la religion n’a pas encore trouvé une place dans la société espagnole

Iván Arjona dirige l’Église de Scientologie en Espagne. / JULIÁN ROJAS

Le jeune couple ne tient pas à rentrer, malgré la persistance de politesse du jeune homme pour les inviter à voir «une très courte vidéo. » Finalement, ils se déplacent sur. La scène a lieu un dimanche matin à la fin du printemps devant le siège de l’Eglise de Scientologie, un ancien couvent qui a coûté l’organisation € 12.000.000 Madrid. Il a été 34 années depuis la religion mis en place en 1954 par L. Ron Hubbard est venu en Espagne, et près d’une décennie, car il a emménagé dans cet immeuble du 19ème siècle restauré avec goût à un jet de pierre du Congrès dans le centre de la capitale. « Ils ont investi beaucoup d’argent, mais avec peu de résultats», dit un universitaire qui a étudié l’organisation, et demande à rester anonyme.

Mais Iván Arjona, un 34-year-old qui a été scientologue pendant les 17 dernières années et dirige maintenant l’organisation en Espagne, n’est pas d’accord. «Les choses vont très bien», il insiste, expliquant qu’un nouveau centre ouvrira à Bilbao peu, en ajoutant à ses 13 autres.L’expansion s’est révélée coûteuse, et même si elle a réussi à être accepté comme une organisation religieuse en Espagne, cela n’a pas amené l’Église de Scientologie d’avantages financiers.

« Il est facile d’enregistrer une nouvelle religion, mais de nos jours il ne pas vraiment vous donner des droits spéciaux; c’est juste une façon d’établir une identité juridique et fournissant une aura de respectabilité », explique Javier Martínez-Torron, professeur de droit ecclésiastique à l’Université Complutense de Madrid. Cela ne signifie pas allégements fiscaux: « C’est s’applique uniquement aux religions avec une présence historique ici qui ont signé des accords avec l’Etat. » En d’autres termes, l’Église catholique, les fédérations protestantes, la religion juive, et l’islam. Tout le monde doit payer des impôts, même sur les dons.

Un nouveau centre ouvrira à Bilbao peu, en ajoutant à ses 13 autres

Arjona estime que les religions devraient être auto-financement. En Espagne, il n’y a que 11 000 scientologues, qui ont tous payer pour ce privilège. Traverser le pont de la liberté à la libération spirituelle, comme la Scientologie propose, exige trésorerie. Audit, ce qui implique d’être relié à un galvanomètre, ou E-Meter (un dispositif similaire à un détecteur de mensonge), tandis qu’un scientologue expérimenté surveille vos réponses à trouver conflit, doivent être payés. Puis il ya les cours de l’étude de l’Ecriture, qui deviennent plus coûteux à mesure qu’ils progressent. Formation pour devenir un auditeur prend six mois et coûte € 6000: « dans le coût d’une maîtrise», souligne Arjona.

Le chef de scientologues de l’Espagne occupe un petit bureau au cinquième étage de l’immeuble. Il porte un costume noir, l’uniforme de l’Organisation de la mer, une sorte de sacerdoce de guerrier interne.Malgré son jeune âge, Arjona est un vétéran de la bonne lutte. En 1988, des dizaines de membres ont été arrêtés à Madrid, et 15 portées devant les tribunaux, même s’ils ont été absous. Ces expériences ont fait de lui méfier des médias, et il écrit régulièrement des lettres pour protester contre ce qu’il considère comme les distorsions et les mensonges. Il est secoué quand il entend L. Ron Hubbard décrit comme un écrivain de science-fiction: « Il a écrit sur beaucoup plus que cela. »

L. Ron Hubbard a fondé sa religion basée sur sa recherche psychologique, qui a été utilisé comme base de son best-seller La Dianétique: la science moderne de la santé mentale ., publié en 1950 L’Église de Scientologie, qui a maintenant une présence dans plus de 100 pays , a célébré le centenaire de la naissance de Hubbard en 2011 par la publication d’un fonctionnaire, en 16 volumes biographie du grand homme que coûte € 300 et est disponible dans ses églises.

Né le 13 Mars 1911, dans une petite ville du Montana, Hubbard est mort dans son ranch en Californie en 1986. On sait peu sur sa vie privée, bien que 2012 film de Paul Thomas Anderson Le Maître est censé être vaguement basé sur lui. Arjona dit qu’il ne sera pas vu le film.

Un écrivain prolifique, aventurier et explorateur, il était un héros de la Seconde Guerre mondiale et un homme qui comprenait les mystères de l’âme humaine, selon ses admirateurs. Ses détracteurs l’accusent d’être un manipulateur habile qui a fait des histoires sur son passé. Parmi ses détracteurs les plus virulents sont son fils et un petit-fils.

Appel Hollywood

Scientologie a réussi à attirer de nombreuses personnalités du monde du divertissement au cours des années, notamment Tom Cruise, John Travolta, Kirstie Alley et Juliette Lewis. « Il a toujours compris l’importance des artistes en aidant à forger des rêves», dit-Arjona. En Espagne, l’organisation n’a pas été un tel succès, se concentrant plutôt sur le grand public.

Les détracteurs de la Scientologie accusent l’organisation d’être secrètes, notamment sur ses enseignements, qui ne se révèlent peu à peu les membres à mesure qu’ils progressent à des niveaux différents.En 1985, suite à un procès à Los Angeles intentée par un ancien membre mécontent, la version de Hubbard de l’origine du monde a été révélé: il ya 75 millions d’années, le tyran Xenu, qui a jugé les galaxies, a réduit la population de la terre en envoyant des gens en volcans, qui ont ensuite été bombardés. Les âmes tourmentées de ces victimes regroupées dans les êtres vivants, depuis quand, ils nous ont tourmenté au cours de nos vies successives.

« La scientologie essaie maintenant de normaliser les relations avec une société qui continue de croire des mensonges à ce sujet »

« Ce n’est pas vrai», dit-Arjona, qui admet néanmoins qu’il n’a pas encore atteint un niveau suffisamment élevé pour pouvoir lire les documents. «Je l’ai pas lu, et je ne souhaite, si c’est vrai ou pas. Je crois que dans ma structure. Dans notre religion, nous croyons que cette connaissance est nocif pour quelqu’un qui n’a pas encore atteint le bon niveau « .

Alejandro Frigerio du Conseil national de l’Argentine pour la recherche scientifique et technique décrit la Scientologie comme « une région d’initiation, qui est la raison pour laquelle la connaissance se révèle à ses membres sur la base de leur préparation. » Mais d’autres y voient un signe supplémentaire de la dissimulation de l’organisation. « Tant son approche de recrutement et de la façon dont il tient à ses membres sont sur émotionnellement et spirituellement les gens de rupture. Il contraint les gens à les empêcher de quitter l’organisation, qui montrent que cela fonctionne dans le sens d’une secte », dit Miguel Perlado, une psychologue basée à Barcelone et spécialiste des sectes. Il croit que les sectes fonctionnent dans de nombreuses organisations, y compris l’Eglise catholique, et que certaines ONG fonctionnent également dans le même sens.

Gabriel Carrión, l’auteur de langue espagnole titre Cienciología. La batalla más larga (ou, la Scientologie, la plus longue bataille), qui raconte l’histoire des débuts de l’organisation en Espagne, dit, « la période de discrédit est terminée, et maintenant il essaie de normaliser les relations avec une société qui continue de croire des mensonges à ce sujet. « Carrión dit que la scientologie trouvera sa place dans la société espagnole, mais ne sait pas combien de temps prendra le processus.

Source : El Pais – Traduction Google