Je fais rire un internaute ^_^

Un gentil internaute m’écrit une petite lettre fort sympathique :
Bonjour Christophe,
Bonjour 🙂
encore merci pour ce bon moment de franche rigolade que vous m’avez donné en parcourant votre site (qui est déjà en soi une sorte de dérive sectaire…)
Est-ce le site qui est une dérive sectaire ou bien le fait de le parcourir ?????
Surtout le passage sur les NDE, et notamment l’article qui prétend que ce sont des rêves, j’ai bien ri !
Je n’ai fait que relayé un article, il n’est pas de moi ! Merci d’écrire au site impliqué !
cela fait longtemps que l’on sait que le cerveau est complètement inactif lors de ces “expériences” (le Dr Charbonnier entre autre l’explique très bien) , le plus connu est certainement le cas Pamela Reynolds (renseignez-vous).
Certes, mais nous n’avons toujours pas de preuves… Et, qui est ce « on » ???
Attention, « expliquer » n’est pas « prouver ». Si j’explique que la terre est plate, faut-il que j’en apporte une preuve.
Pour ce qui est de Pamela Reynolds voir l’analyse critique sur Wikipédia entre autre.
Concernant le docteur Charbonnier, le jour ou il fera un protocole de recherche scientifique nous en reparlerons avec joie.
Lorsque vous vivrez vous même cet état de conscience modifié vous comprendrez à votre tour de quoi je parle (et ça vous arrivera bientôt, comme nous tous).
Bientôt ? C’est gentil ça !!!!
Je passe sur le reste qui est un amas d’infos et d’intox, des manipulations, du vrai du faux, des partis pris, des rumeurs, opinions, ou avis non vérifiés ou non vérifiable, un mélange de tout, des calomnies parfois… (sous prétexte de vouloir protéger autrui et d’avoir raison, surement avez-vous du subir un traumatisme, une blessure égotique en lien avec ce qui vous dépasse pour en venir là, alors je compatis et sinon, je compatis quand même, car l’éveil ça prend parfois du temps, du déni de la souffrance…)
Tout le reste ?
Ce visiteur à visité en tout et pour tout 3 pages : nde, obe et grabovoi.
On peut constater que TOUT est très restreint !
Après nous passons à l’attaque en règle : j’ai subis un traumatisme, une blessure égotique etc… Un fin psychologue que cette personne !
En luttant contre quoi que ce soit on le renforce (ne savez vous pas encore cela ?), et moi je ne lutterai pas (ni contre vos idées, que je comprends, ni contre rien en ce bas-monde…)
Il ne lutte pas mais… il m’écrit quand même pour me dire le fond de sa pensée…
Nous ne sommes pas à une contradiction près !
Continuez ainsi si vous souhaitez faire l’inverse de ce que vous voulez et si vous souhaitez être pire que ceux que vous condamnez (à la manière des religieux et des “sectaires” justement, amusant non ?)
Merci, sauf que je ne condamne personne, le blog ne fait que relayer les informations.
Mes croyances et convictions ne sont pas sur ce site 🙂
Bonne route, la sagesse ça commence par l’ouverture d’esprit (qui n’est pas une fracture du crâne)
Le plus sage d’entre-vous, homme, est celui qui qui à reconnu, comme Socrate, que sa sagesse n’est rien…
Et moi je suis à des années-lumières de la sagesse, j’ai loupé la porte !
Christophe (c’est mon prénom aussi…)
Peut-être bien mais ça reste un mail anonyme !
Christophe Jaming

Démystification : La lumière blanche aperçue avant la mort enfin expliquée par la science

GentsidePar Gentside | Gentside – mer. 14 août 2013

Une étude américaine explique les phénomènes vécus par les personnes ayant frôlé la mort

Afficher la photo

  • Une étude américaine explique les phénomènes vécus par les personnes ayant frôlé la mort

Une étude américaine montre que la sensation de « lumière blanche » pré-mortem correspond à un regain d’activité du cerveau avant le décès.

La fameuse « lumière blanche au fond du tunnel » aperçue par les personnes ayant réchappé de peu à la mort n’est désormais plus un mystère. Selon une étude publiée ce lundi aux Etats-Unis et relayée par l’AFP, ces visions étranges, dont font part certaines victimes d’arrêts cardiaques, correspondent à un regain de l’activité cérébrale lorsque la circulation sanguine cesse dans le cerveau.

Cette recherche effectuée sur des rats est « la première à analyser les effets neurophysiologiques d’un cerveau mourant », précise Jim Borjigin, professeur de neurologie à l’université du Michigan et principal auteur de ces travaux parus dans les Comptes rendus de l’Académie américaine des sciences du 12 au 16 août. Elle devrait donc éclairer les 20% de personnes victimes d’un arrêt cardiaque qui ont fait part d’une expérience de « sensation pré-mortem » durant leur décès clinique.

Une activité plus intense qu’un cerveau sain

« Nous sommes partis de l’idée que si cette expérience résulte d’une activité cérébrale, elle devrait pouvoir être détectée chez les hommes comme chez les animaux, même après l’arrêt de la circulation du sang dans le cerveau », détaille le neurologue. Ainsi, les chercheurs ont analysé clinique l’électroencéphalogramme de neuf rats anesthésiés chez qui ils ont provoqué un arrêt cardiaque.

Résultat : dans les 30 secondes, tous les rongeurs sont passés par une augmentation de leur activité cérébrale très organisée dans l’ensemble du cerveau, et correspondant à un état d’éveil élevé. Le phénomène a également été constaté chez des rats qui s’asphyxiaient.

« Nous avons été surpris par les hauts niveaux d’activité du cerveau », explique George Mashour, professeur d’anesthésiologie et de neurochirurgie à (…)

Lire la suite sur Gentside.com

Le docteur Charbonnier demande sur FaceBook que l’on soutienne ses idées sur Amazon !

Entouré de ses fans les plus divers – médium, voyant et autres charlatans – le Docteur Charbonnier demande ni plus, ni moins que l’on diffuse ses idées sur Amazon… Et cela fonctionne à merveille. La petite armée obéit sans sourciller afin de faire connaître au monde la Vérité sur l’au-delà ! Un bon prosélytisme déviant petit à petit vers le sectarisme (Galilée Charbonnier contre le reste du monde qu’il nomme : les autres, les idiots, les matérialistes, etc.).

Le docteur est assez malin pour ne pas participer lui même à des débats contradictoires ; il laisse les autres s’en charger. Aveuglés par leur foi sans limites, ils foncent tête baissée contre ceux qui osent contre-dire – preuves à l’appui – leur « gourou ».

Rappelons au passage que ce docteur expose des théories sans fondement scientifique (ce ne sont juste que des témoignages) et tout cela dans la plus totale impunité ! Allant même jusqu’à inviter des médiums dans une salle d’opération. Son titre de Docteur lui donnant une – fausse – légitimité pour agir.

S’il y a une chose qu’il à bien comprise, c’est l’utilisation de l’outil marketing afin de vendre le plus de livres possible.

Un mensonge répété un million de fois n’en deviens pas une vérité !

 

Capture d'écran - 22042013 - 11:17:28

 

Christophe Jaming

Prévention Secte

Un enfant raconte le paradis aux américains

Fils de pasteur, le jeune Colton Burpo a fait l’expérience de mort imminente. Le récit de son incursion dans les jardins d’Éden est devenu un best-seller.


 De notre correspondante à Washington, Hélène Vissière

C’est une histoire comme les Américains les aiment. Le témoignage, devenu best-seller, d’un enfant qui a vu le paradis. En 2003, Colton Burpo, alors âgé de trois ans et demi, manque de mourir d’une appendicite. Une fois guéri, ce blondinet au visage poupon commence à raconter à ses parents une incroyable histoire : alors qu’il gisait sur la table d’opération, il est allé au paradis et il a rencontré des anges, Jésus, Jean-Baptiste, et même son arrière-grand-père décédé bien avant sa naissance. Aidé par la plume du nègre de Sarah Palin, le père de Colton, pasteur dans un bled du Nebraska, en a tiré un livre, Le paradis est pour de vrai, qui fait un tabac. Il s’est arraché à plus d’un million d’exemplaires sans aucune campagne de communication et alors que les récits d’aller et retour dans l’au-delà sont légion. Sans doute que le jeune âge du narrateur est pour beaucoup dans ce succès.

Tout commence le jour où, quatre mois après son hospitalisation, Colton lâche que les anges ont chanté pour lui pendant qu’on l’opérait… Intrigués, ses parents le questionnent. Il raconte alors qu’il est « sorti de son corps » et que, assis sur les genoux de Jésus, il regardait d’en haut le chirurgien. Et qu’a fait Colton avec Jésus ? « Ses devoirs. » Combien de temps est-il resté au paradis ? « Trois minutes. » A-t-il vu le trône de Dieu ? « Oui, et il est vraiment gros. » Au fil des mois et des années, il va donner d’autres détails. Jésus est barbu et a des yeux « tellement beaux », il est habillé de blanc et de violet avec une sorte de « couronne » autour de la tête et possède « un cheval arc-en-ciel ». Le paradis est plein de couleurs, il n’y fait jamais sombre, ses portes sont d’or et de perles. Tout le monde porte des ailes de tailles différentes, sauf Jésus qui monte et descend « comme un ascenseur ». Mais si tout le monde est « jeune » et « sans lunettes », l’Éden n’est pas pour autant paradisiaque. À en croire Colton, « les anges portent des épées pour empêcher Satan d’entrer » parce qu' »il n’est pas encore en Enfer ». Et le gamin a même eu un aperçu de la bataille de l’Apocalypse où les hommes (mais pas les femmes) doivent se battre contre « des dragons ».

À chaque description, pour prévenir de tout scepticisme, correspond une référence biblique qui vient appuyer ce que dit l’enfant. C’est que même son pasteur de père était d’abord un peu sceptique… Jusqu’à ce que Colton raconte qu’il a rencontré sa petite soeur et qu’elle est venue l’embrasser. Il demande à sa mère : « Tu avais un bébé qui est mort dans ton ventre, n’est-ce pas ? » Sonja Burpo a en effet souffert d’une fausse couche avant la naissance de Colton, mais n’en a jamais parlé à l’enfant. Il décrit aussi des choses, comme les stigmates du Christ dont, assure son père, personne ne lui a pas parlé ni à la maison ni au catéchisme. Convaincu, Todd Burpo commence alors à mentionner dans ses sermons les expériences de son fils et, de fil en aiguille, entre en contact avec un agent littéraire. Dans une interview, il raconte qu’il a demandé conseil à Dieu : « Je ne sais pas comment publier un livre. Si Tu veux que j’y arrive, il faut que Tu fasses venir à moi les éditeurs. » Voeu exaucé.

Le Point.fr – Publié le 24/03/2011

Publié dans NDE. Tagué .