Syrie : la guerre de l’État islamique contre les homosexuels

Mardi, le groupe islamique a publié des photographies montrant des djihadistes en train de jeter du toit d’un immeuble un homme accusé d’homosexualité.

Une des photos montre un homme, homosexuel selon les djihadistes, en train d’être poussé dans le vide à partir du toit d’un immeuble de deux étages dans une localité non spécifiée. Une autre montre l’homme gisant à terre. « Le tribunal islamique de la wilaya [région] Al-Furat a décidé qu’un homme ayant pratiqué la sodomie doit être jeté du point le plus haut de la ville, puis lapidé à mort », a indiqué un communiqué publié avec les images sur des forums djihadistes.

Fin novembre, l’EI avait lapidé deux jeunes hommes accusés d’homosexualité dans la province de Deir Ezzor, dans l’est de la Syrie. Dans la rhétorique du groupe djihadiste, la « wilaya al-Furat » désigne une portion de territoire allant de la ville de Boukamal (est syrien) à celle d’Al-Qaïm (ouest irakien), à l’endroit où le fleuve Euphrate passe de la Syrie en Irak. L’EI a proclamé fin juin un califat à cheval sur l’Irak et la Syrie, où il contrôle de vastes pans de territoire.

Retrouvez cet article sur LePoint.fr