Mer Orientale: message de la secte bouddhique Hoa Hao sur la souveraineté nationale

vendredi, 23. mai 2014 – 10:47:52

La secte bouddhique de Hoa Hao proteste contre la violation par la Chine de la zone économique exlusive et du plateau continental du Vietnam
source :vietnamplus.vn

(VOVworld) – Le quatrième congrès des fidèles de la secte bouddhique Hoa Hao a envoyé jeudi un message relatif à la souveraineté nationale en mer Orientale à tous ses fidèles, aussi bien dans le pays qu’à l’étranger. Éprise de paix, mais déterminée à défendre la souveraineté nationale coûte que coûte, la secte proteste énergiquement contre les agissements de la Chine, à laquelle elle demande de respecter l’indépendance, la souveraineté et l’intégrité territoriale du Vietnam. Tous les fidèles de la secte soutiennent le gouvernement dans sa volonté de défendre la souveraineté nationale par voie pacifique,  en ayant recours au dialogue.

Source : Vovworld

Un «traitement» scientologue testé au Vietnam sur des victimes de l’agent orange

7 septembre 2012 à 11:28
Le siège de l'Eglise de scientologie à Los Angeles, le 3 juillet 2012.

Le siège de l’Eglise de scientologie à Los Angeles, le 3 juillet 2012. (Photo Mario Anzuoni. Reuters)
Un hôpital vietnamien a expliqué vouloir tester l’efficacité de la «méthode Hubbard», une cure de vitamines. L’ambassade américaine s’est distanciée de cette expérience.

Des victimes de l’Agent orange, un défoliant utilisé par les Américains pendant la guerre du Vietnam, vont suivre un traitement controversé, à base de sport et de prise de vitamines, proposé par l’Eglise de Scientologie, a-t-on appris de source hospitalière.

Hanoï affirme que jusqu’à trois millions de Vietnamiens ont été exposés à la dioxine contenue dans l’Agent orange, et qu’un million d’entre eux souffrent de graves problèmes de santé, dont 150 000 enfants nés avec des déformations.

Vingt-quatre patients contaminés testeront pendant un mois au 103 Hospital de Hanoï la «méthode Hubbard», du nom du fondateur de l’Eglise de Scientologie, l’écrivain américain de science-fiction Ron Hubbard, a indiqué à l’AFP Hoang Manh An, directeur de l’hôpital.

Cette méthode qui consiste en des séances de sauna, d’exercice physique et en l’ingestion de vitamine «n’a jamais été utilisée auparavant dans le traitement (des maladies liées à) la dioxine et nous voulons vérifier son efficacité», a justifié Hoang Manh An.

A Hanoï, l’ambassade des Etats-Unis – où la Scientologie est considérée comme une religion – a clairement pris ses distances. «Nous ne connaissons aucun traitement sûr et efficace de désintoxication pour les personnes contaminées à la dioxine», a déclaré à l’AFP le porte-parole de l’ambassade, Christopher Hodges.

Quelque 80 millions de litres d’Agent orange ont été pulvérisés par les Américains sur les jungles du Vietnam du Sud pour détruire la forêt et les cultures utilisées par la guérilla communiste vietnamienne.

Classé parmi les sectes dans plusieurs rapports parlementaires français, l’Eglise de Scientologie a été fondée en 1954. Elle revendique plus de 10 millions d’adeptes dans le monde.

En France, ses deux principales structures ont été condamnées en appel cette année à des amendes de 400 000 et 200 000 euros pour «escroquerie en bande organisée».

(AFP)

Source : http://www.liberation.fr/monde/2012/09/07/un-traitement-scientologue-teste-au-vietnam-sur-des-victimes-de-l-agent-orange_844644

Vietnam : Les victimes de l’agent orange en attente de traitement de « désintoxication » par la Scientologie

Contrôlée par l’État médias disent 24 personnes sont dans un hôpital de Hanoi en attente de traitement

Un panneau d'avertissement se trouve dans un champ Vietnam contaminés à la dioxine

Un panneau d’avertissement se trouve dans un champ Vietnam contaminés à la dioxine, qui a été liée à des anomalies congénitales. Photo: Maika Elan / AP

Les victimes présumées de l’Agent Orange au Vietnam vont recevoir une controverse « désintoxication » traitement mis au point par l’Eglise deScientologie .

Les scientologues utilisent la méthode dite «Hubbard» – ce qui implique des saunas et des vitamines – pour tenter de guérir la toxicomanie et l’alcoolisme. L’église mis en place un centre de New York après les attentats 11.9 offrant un service similaire pour les personnes qui pourraient avoir été exposés à des toxines.

De nombreux chercheurs ont critiqué cette méthode pseudo-scientifique et inutile.

Médias d’État a déclaré 24 personnes étaient dans un hôpital de Hanoi, le jeudi attente pour le programme.

L’armée américaine a déversé quelques gallons 20m (75m litres) de l’agent Orange et d’autres herbicides sur environ un quart de l’ancien Sud-Vietnam entre 1962 et 1971, décimant environ 5m hectares (2m hectares) de forêt.

Dioxines dans l’ont depuis été liée à des anomalies congénitales, si les États-Unis allèguent qu’il n’existe aucune preuve d’un lien entre l’agent Orange et les problèmes de santé chez les Vietnamiens.

«J’espère que ma femme et moi pleinement récupérer complètement et ne souffrira pas de séquelles à transmettre à mes descendants,« un patient potentiel, Nguyen Dai Sang, a été cité comme disant dans le quotidien Nouvelles Viet Nam.

Le porte-parole de l’ambassade américaine Christopher Hodges a déclaré que Washington n’a pas été le financement du programme, ajoutant que « nous ne sommes pas au courant d’aucun traitement sûr et efficace de désintoxication pour les personnes atteintes de dioxine dans les tissus du corps ».

Le mois dernier, les Etats-Unis ont commencé un projet phare nettoyer les toxines du site d’une ancienne base aérienne de Danang dans le centre du Vietnam. Une partie de l’ancienne base se compose d’un champ sec où les troupes américaines une fois entreposés et mélangés le défoliant avant qu’il ne soit chargé sur les avions.

Washington a été ergoter pendant des années sur la nécessité de la recherche scientifique plus à démontrer que l’herbicide a causé des problèmes de santé chez les Vietnamiens. Il a donné environ 60 millions de dollars pour la restauration de l’environnement et des services sociaux au Vietnam depuis 2007, y compris aux personnes handicapées, mais le projet de Danang est sa première participation directe dans le nettoyage de la dioxine, qui s’est infiltrée dans le sol du Vietnam et les bassins versants des générations.

Les adeptes de la méthode Hubbard, nommé d’après le fondateur de la scientologie, L. Ron Hubbard, ont tenté des approches non conventionnelles aux problèmes de santé en Asie au moins une fois auparavant. En 2004, ils se sont rendus à la province indonésienne d’Aceh à offrir des massages aux survivants du tsunami en Asie, en prétendant qu’ils pourraient soulager les traumatismes causés par la catastrophe.

Source : http://www.guardian.co.uk/world/2012/sep/06/agent-orange-vietnam-scientology-detox

traduction Google