Démons, fin du monde, peur: ma vie dans une secte

Une mère TOOWOOMBA dit quatre ans après laissant une secte religieuse Helidon, elle et ses enfants sont encore ressentir les effets.

Allison Nelson affirme son engagement de 14 ans au sein du Mouvement repas Magnificat, qui est toujours en activité dans Helidon, l’a quittée sans un réseau de soutien et des questions d’estime de soi.

Elle a dit plusieurs de ses enfants qui ont grandi dans l’environnement sont en cours de counselling en conséquence.

Le MMM, qui Debra Burslem a commencé en 1986 comme une émanation Eglise catholique, a été largement décrit comme une secte.

Toutefois, ses membres disent qu’ils sont libres d’aller et venir à leur guise dans un environnement heureux.

Mme Nelson a vécu avec sa famille dans la communauté, plutôt que de vivre sur le site de l’église avec les «esclaves de l’Eucharistie » membres, mais a visité l’église sur une base presque quotidienne depuis des années après un membre de la famille lui a demandé de se joindre.

« J’ai été attirée par elle, parce que tout était ridgy-didge trucs Église catholique, mais il y avait des choses plus active, » dit-elle.

«Quand vous voulez être dans un groupe de personnes, vous essayez de votre mieux pour s’intégrer, de faire ce qu’ils veulent que vous fassiez.

« Il était très majoritaire. Il ya beaucoup de craintes de démons.

« Tout d’abord, vous devez prendre un groupe de personnes et de prendre tout loin d’eux qu’ils savent, et puis vous avez à les aliéner un contre l’autre dans une certaine mesure.

« Il ne s’agit pas des amis, nous sommes ici pour le service.

« Vous êtes (encouragés à couper les ponts), sauf si elles ont de l’argent. »

Allison Nelson, avec sa fille Gabrielle Nelson, a quitté le culte MMM il ya quatre ans et met en garde le groupe sont encore actifs dans Helidon, le mardi 24 mai 2014. Photo Kevin Agriculteur / The Chronicle
Allison Nelson, avec sa fille Gabrielle Nelson, a quitté le culte MMM il ya quatre ans et met en garde le groupe sont encore actifs dans Helidon, le mardi 24 mai 2014. Photo Kevin Agriculteur / The ChronicleKevin agriculteur

Mme Nelson a dit après avoir quitté l’église il ya quatre ans, elle a été laissée sans amis à l’extérieur de l’église.

« Nous sommes sortis, et les enfants et je n’avais personne.

« J’avais l’habitude de passer des heures et des heures à pleurer dans ma chambre parce que je ne savais pas quoi faire.

«À long terme, je trouve avec mes enfants, la chose la plus importante est la confiance en soi. C’était très subtile. »

Fille de 14 ans de Mme Nelson dit Gabrielle école était difficile pour elle.

«Les autres enfants ont toujours pensé que j’étais un cinglé parce que j’étais dans une secte bizarre.

«Je n’avais pas le droit de faire quelque chose avec eux ou de s’associer avec eux.

« Nous avons toujours été considérés comme les plus élevés ceux – nous étions les élus de Dieu, c’est ce que (Mme Burslem) nous appelle.

« Elle a dit quand l’apocalypse succès, nous serons bien, mais tout le monde va mourir. »

La Chronique tenté de communiquer avec Debra Burslem à travers le site web MMM pour commentaire.

Elle n’a pas répondu, mais plusieurs membres actuels défendu le mouvement.

« Il est important de réaliser que chacun est libre d’aller et venir à leur guise – pour ceux qui ont fait leur choix de quitter le faire de leur plein gré,« résident Helidon et membre Philomena Gilson écrit.

« Nous sommes libres d’avoir nos propres vies, maisons, voitures, comptes bancaires, etc

«C’est notre objectif principal pour chanter les louanges de Dieu et d’être heureux. »

MMM fond

  • Fondateur Debra Burslem dit followers elle avait des visions de la Vierge Marie et de Jésus-Christ.
  • Le «repas» dans le nom fait référence à l’Eucharistie.
  • Abonnements ont été informés que la seconde venue du Christ se produirait dans Helidon.
  • Debra Burslem a vendu sa propriété Helidon et réside maintenant en grande partie aux États-Unis.

 

Source : The chronicle – Traduction Google