Deux ans de prison pour l’ex-gourou du château de Belbéraud

Claude David, ex-psychothérapeute installé au château de Belbéraud, au début des années 2000, a été condamné, hier, par le tribunal correctionnel, à deux ans de prison pour abus de faiblesse sur cinq victimes, des patients qui ont vécu sous son emprise.

À cette époque, Claude David dirigeait la communauté des « Gens de Bernard ». Il devra rembourser au titre du préjudice subi des sommes allant de 2000 à 25 000€. Déjà condamné en 2010 à quatre mois de prison pour violences et agressions sexuelles sur douze victimes, Claude David, aujourd’hui âgé de 72 ans, voit sa peine confondue avec la première condamnation. « Il n’a pas été tenu compte de trois critères qui paraissaient essentiels : ce dossier a été étrangement scindé en deux parties fort longtemps après l’ouverture de l’information générant deux procès, dont un me paraissait inutile. Il y a également l’ancienneté des faits qui remontent entre mai 2003 et janvier 2007 et jugés 10 ans plus tard. Enfin, l’impossibilité de réitération de l’infraction. En effet, le château ayant été vendu depuis fort longtemps et la communauté dissoute. Claude David relèvera appel », a déclaré hier l’avocat du prévenu, Me Guy Debuisson. Pour l’une des parties civiles, représentées par Me Denis Benayoun : « Le tribunal a sanctionné à hauteur des actes. Claude David a été reconnu coupable pour la seconde fois en trois ans. Mais le tribunal n’a pas estimé à sa juste valeur le préjudice subi. »

La Dépêche

Relayé par le C.C.M.M