Deux régions chinoises rapportent l’arrestation de 1.500 membres de sectes

 

La police dans deux régions du nord de la Chine a annoncé mardi l’arrestation de près de 1.500 membres de sectes au cours des deux dernières années.

Le bureau de la sécurité publique de la région autonome du Ningxia a indiqué qu’il avait arrêté plus de 800 membres de la secte Quannengshen (Dieu tout-puissant) et 580 membres de la secte Mentuhui (Secte des disciples) depuis 2012.

Environ 1.200 membres ont reçu des sanctions administratives. Un total de 87 membres de la secte Quannengshen ont été inculpés, dont 59 ont été condamnés à des peines de prison.

La police du Liaoning a arrêté 113 membres clés de la secte Quannengshen depuis 2013. Vingt d’entre eux ont été condamnés à des peines d’emprisonnement, tandis que les autres ont été inculpés ou passent en jugement.

Apparue dans les années 1990 dans la province du Henan, la secte Quannengshen prétend que Jésus a ressuscité en tant que Yang Xiangbin, la femme du fondateur de la secte Zhao Weishan, également connu sous le nom de Xu Wenshan. Le couple s’est enfui aux Etats-Unis en septembre 2000.

Propageant des rumeurs et forçant les gens à rejoindre ses membres, la secte est largement critiquée pour ses méthodes. Entre fin octobre et début novembre 1998, de nombreux cambriolages et agressions liés à la secte ont été rapportés durant 12 jours dans le district de Tanghe au Henan, et les victimes ont été découvertes avec leurs membres brisés et les oreilles coupées.

Source : CRI online