La fin du monde : Luc mary, écrivain et historien« Un mythe universel »

Luc Mary est l’auteur d’une vingtaine d’ouvrages historiques dont Le mythe de la fin du Monde, paru en 2009 aux éditions Trajectoire.

« Le mythe de la fin du monde a toujours fait partie des fantasmes de l’humanité. Il cristallise des peurs : de l’inconnu, de l’invisible, de ce qui se passe sous nos pieds ou au-dessus de nos têtes. Il est difficile d’imaginer le futur, alors on le détruit. Il y a un phénomène de dramatisation pour mieux exorciser. Il

est à double face : destruction mais aussi purification. Ce que certains redoutent, d’autres l’espèrent…

La fin du monde, c’est le retour à l’âge d’or originel. Toutes les religions monothéistes du Livre en ont parlé. En résumé, c’est Dieu qui a créé le monde et qui va le détruire. Les religions polythéistes n’en parlent pas car les Dieux font partie du monde. Les Mayas n’ont pas prophétisé la fin du monde, pas plus qu’ils n’ont réussi à prophétiser leur propre fin. Simplement, le 21 décembre 2012 marque dans leur calendrier la fin d’un cycle : on remet les compteurs à zéro et on repart ».

Source : http://www.dna.fr/religions/2012/10/28/un-mythe-universel