Les expériences de mort imminente sont des rêves

21 mars 2012

 

Dans un nouvel exercice réalisé par une organisation Californienne qui études les rêves, des volontaires ont été conditionnés pour rêver des expériences de mort imminente (EMI ou NDE en anglais pour Near Death Experience), comprenant le scénario classique du vol en face d’une lumière au fond du tunnel. Les chercheurs déclarent que leur expérience démontre que ces visions célestes sont des produits de l’esprit humain plutôt qu’un phénomène surnaturel.

Dans l’expérience de sommeil au Centre de Recherche des Expériences de Décorporation à Los Angeles, quatre groupes de 10 à 20 volontaires ont été entrainés pour réaliser des séries de sauts mentaux de sommeil et de réveil durant la nuit qui pouvaient les conduire à vivre des expériences de sortie de corps. S’ils pouvaient se « séparer » de leurs corps, ils étaient alors conditionnés pour essayer de rêver qu’ils flottaient à travers un tunnel face à une lumière brillante. Dix-huit des volontaires ont déclaré qu’ils étaient capables de rêver une telle expérience.

« Certains des sujets du test arrivaient non seulement à reproduire des vols hors de leur corps à travers un tunnel, mais profitaient également de l’extase typique d’une telle expérience, et même volaient tout le temps vers la lumière et rencontraient leurs proches décédés » déclare le Directeur du centre, Michael Raduga, dont l’étude n’a cependant pas été publiée dans un journal scientifique.

Des millions d’individus vivent des expériences de mort imminente (EMI), et selon le Centre elles surviennent la plupart du temps pendant des états de sommeils induits par anesthésie. Des travaux antérieurs de neurologues, comme ceux de Kevin Nelson de l’Université du Kentucky, suggèrent que les EMI sont effectivement générées par les mêmes mécanismes cérébraux qui causent les rêves lucides.

La recherche de Nelson a montré que les deux types d’expériences surviennent quand une région du cerveau, appelée la région préfrontale dorsolatérale, notre « centre de la logique », qui est habituellement seulement active quand nous sommes en éveil, s’active pendant le sommeil REM, ce qui permet des rêves extrêmement clairs qui semblent se produire dans la vraie vie. Il appelle l’état de transition entre le rêve et l’éveil une « frontière de conscience », et pense qu’il s’agit d’un état où se produisent les rêves lucides et les EMI.

En gardant la recherche de Nelson à l’esprit, Raduga a monté sa propre expérience pour déterminer si des volontaires pouvaient être entraînés à rêver des EMI quand ils se trouvaient dans la phase intermédiaire entre le sommeil et l’éveil. Cela démontrerait que les comptes-rendus d’expérience de mort imminente, qui sont le plus souvent cités comme des étant des preuves de l’existence du surnaturel, ne sont en fait que des rêves lucides.

Les volontaires qui ont réussi à produire des expériences de mort imminente ont décrit leurs expériences aux chercheurs. Une participante, enregistrée par le Centre sous le nom de Nadezhda S., déclarait : « j’étais capable de quitter mon corps après plusieurs essais.

Maintenant que j’étais hors de mon corps, je voulais voir le tunnel et il est immédiatement apparu devant moi. Une fois que je volais vers le bout du tunnel, je voyais mon mari décédé. Nous avons parlé pendant plusieurs minutes. Ses mots, son toucher, sa présence et ses sentiments étaient réels, comme pendant sa vie. Plus tard, quand j’ai senti qu’il était temps de partir, je suis sortie du tunnel, j’ai sauté et j’ai doucement retrouvé mon corps. »

Nelson déclare que les conclusions de sa recherche doivent être « prudemment tirées » jusqu’à ce que des résultats soient passés par le processus scientifique du peer-review (analyse par des pairs scientifiques). « Les rêves lucides peuvent être conditionnés et ont une ressemblance étrange avec les EMI » explique Nelson. « En effet, l’étude de Raduga démontre qu’il y a une ressemblance entre les expériences de mort imminente et le rêve lucide. Des preuves provenant d’autres sources convergent pour confirmer que le rêve lucide et les EMI utilisent les mêmes mécanismes cérébraux, mais dans des circonstances différentes. »

La recherche pourrait avoir des implications pour ceux qui croient en une vie après la mort. « Les expériences de mort imminente, comme pour la plupart des raisons de croire en une vie après la mort, pourraient n’être que le résultat de rêves lucides spontanés et hyper réalistes, causés par la prise de médicaments ou par des dommages cérébraux », explique Raduga. « Cela signifie que les expériences de mort imminente ne sont pas des preuves de l’existence d’une vie après la mort. »

Source