Ecole Gülen en France : « On n’est ni une secte, ni des intégristes »

Actualité 11/01/2014 à 11:47 | 0 Commentaire

© Charlotte Oberti/FRANCE 24

 

Le mouvement musulman turc Gülen a implanté une de ses écoles privées en banlieue parisienne. Prônant un enseignement laïc, le mouvement espère s’installer durablement en France et lever les suspicions qui pèsent sur lui. Reportage.

À Villeneuve-Saint-Georges, à moins de 20 kilomètres au sud de Paris, une école pas tout à fait comme les autres a ouvert ses portes en 2009. L’établissement EducActive est la première implantation en France de la confrérie musulmane Gülen, un mouvement sociétal et religieux turc. Cette école alternative assure prôner un enseignement basé sur « la bienveillance » et sur « les relations étroites entre professeurs et élèves ».

« Dans notre école, les élèves se sentent à l’aise, on les aime », annonce fièrement Abdurrahman Demir, le directeur général de l’école – qui englobe le primaire, le collège et le lycée. Ici, pas de cours de religion, ni de port du foulard, mais le port de l’uniforme : l’établissement revendique sa laïcité. « Nous nous conformons à la société française. »

L’établissement privé n’est pas sous contrat avec l’État, bien qu’il en ait « fait la demande », mais directeur et enseignants affirment suivre les programmes de l’éducation nationale. « L’école ne reçoit jamais la visite d’inspecteurs, car ils n’ont pas le temps », explique Abdurrahman Demir. L’établissement, d’une capacité maximale de 240 élèves, attire des enfants et des adolescents de milieux sociaux aisés, notamment en raison de frais de scolarité élevés – 3 700 euros annuels en primaire, 4 700 euros au collège et 5 200 euros au lycée. Mais ce sont surtout les dons privés, venus majoritairement de Turcs sympathisants du mouvement Gülen, qui financent l’établissement.

« PAS DE VIOLENCE, PAS DE BAGARRE, PAS DE RACKET »(…)

Suite de l’article