En Utah, la polygamie se porte bien chez les mormons

Par Valérie Kowal | Publié le 18/02/2014 à 10H06, mis à jour le 18/02/2014 à 10H06

En décembre 2013, un jugé fédéral annule une partie de la loi anti-polygamie de l’Utah. Il la déclare anti-constitutionnelle. C’est la fin de l’angoisse pour la famille mormone de Joe Darger, de ses 3 femmes et de ses 25 enfants.

Joe Darger a épousé deux cousines, Alina et Vicki. 10 ans plus tard, Valérie rejoint cette tribu et ses «soeurs épouses». Tout ce petit monde vit heureux sous le même toit, dans la campagne de l’Utah. Et de ces unions naissent 25 enfants. Mais pendant longtemps cette famille plurielle a vécu avec une épée de Damoclès sur la tête. Le chef de famille vivait dans l’angoisse d’ être arrêté au nom de la loi anti-polygame de l’Etat de l’Utah.

«Quand mon style de vie a été connu du public il y 4 ans, j’ai vraiment eu peur. c’est un crime de 3ème degré, ça veut dire beaucoup de temps de prison. Mes grands-parents avaient déjà été incarcérés, donc on a eu très peur». reconnaît Darger.

Pourtant, l’Eglise de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours basé à Salt Lake City avait interdit la polygamie en 1890.
Le Président de l’Eglise Gordon B.Hinckley a pris position en 1998 contre le mariage pluriel selon mormon.org :«l’Eglise n’ a rien à voir avec ceux qui pratiquent la polygamie. Ils ne sont même pas membres de cette Eglise. Si l’on apprend que l’un de nos membres pratique le mariage pluriel, il est excommunié, la peine la plus grave que l’Eglise puisse appliquer. Non seulement il enfreint les lois du pays, mais il enfreint aussi les lois de cette Eglise».

Au grand soulagement de la famille Drager, la loi de l’Utah s’est réellement assouplie fin 2013. Pour le juge Clark Waddoups, la législation interdisant les «cohabitations illégales» entrait en désaccord avec le sacro-saint droit de la liberté de religion inscrit dans la constitution américaine.(…)

Suite de l’article