Etats-Unis : discrimination ethnique et religieuse

клан ромни мормоны мормонизм мормонство

Les autorités US accusent toujours les autres pour les discriminations ethnique, raciales, religieuses et sociales. Le rapport du Département d’Etat publié au printemps et consacré à la situation dans le domaine des droits de l’Homme et des libertés au monde, surtout aux pays et régions non-musulmans ne fait pas exception.

Mais aux USA la discrimination religieuse n’est pas chose rare. Actuellement, le ministère de la Justice US plaide contre deux localités habitées par les polygames appartenant à la secte Eglise intégriste de Jésus Christ (Mormons) à cause de la discrimination religieuse. Les autorités fédérales accusent le mouvement mormon radical d’imposer « la volonté et le diktat » de leur chef spirituel Warren Jeffs condamné auparavant pour contrainte au mariage des mineurs et le viol de deux fillettes.

La demande en justice concerne deux villes au nord des USA dont la majorité de la population appartient à l’ Eglise intégriste du Jésus Christ et la police locale, selon le ministère de la Justice US, refuse de prêter assistance aux représentants peu nombreux des autres confessions. La décision quant à la poursuite en justice des mormons locaux a été prise par les autorités US après l’impossibilité des assemblées législatives de l’Utah et d’Arizona de licencier des policiers-mormons. Selon la magistrature, la police préférait voir dans ses rangs les sectaires en ignorant les actes d’agression dirigés contre les habitants appartenant à une autre religion. Les autorités US ont demandé aux autorités locales de dédommager le préjudice à tous ceux qui ont subi la pression des mormons.

Ce fait est la preuve de l’existence de sérieux problèmes dans les rapports entre de différents groupes sociaux au sein de la société américaine. Mais les rapports publics adressés à l’auditoire étrangère passent ces faits sous l’oubli.

Il y a des exemples de la discrimination raciale que les USA préfèrent de passer sous l’oubli tout en accusant les autorités russes de l’incapacité de régler la situation avec les migrants de travail d’Asie centrale dont la situation dans les villes russes est, selon la Maison-Blanche, déplorable.

Mais il y a pas mal de cas où les Blancs subissent cette discrimination aux USA.

Par exemple, un incident survenu en 2004 et largement connu n’a trouvé sa résolution au’en 2011. Il y a un an, la Cour suprême US a prononcé son verdict en faveur des sapeurs-pompiers de race blanche de Connecticut qui accusaient leurs chefs de discrimination raciale. Ainsi, la décision prise la juge Sonia Sotomayor a été annulée. Actuellement, elle travaille à la Cour suprême US nommée à ce poste par le président Obama. Elle a été plus d’une fois critiquée pour sa prise de position partiale dans les questions raciales.

Un groupe de sapeurs-pompiers de race blanche de la ville de New-Haven s’est indigné du refus de leurs chefs de les promouvoir avec comme prétexte le mécontentement éventuel des minorités raciales. Et la Cour où travaillait à l’époque Sonia Sotomayor a confirmé ce refus en 2008.

Il est à signaler que Sonia Sotomayor est devenue la première parmi les membres de la Cour suprême à être Latino-Américaine (elle est de Porto-Rico).

Donc, ces sujets ne sont pas extraordinaires aux USA, mais ce sont les médias qui en informent et non les déclarations officielles de la Maison-Blanche. /L

Source : http://french.ruvr.ru/2012_09_02/etats-unis-discrimination/