Iboga : une quinquagénaire décède dans un temple initiatique à Medouneu

SOCIÉTÉ

  • Le corps retrouvé sans vie de la quinquagénaire © 2014 D.R/Binto Media
Publié le 3 octobre à 06h22mn

Une mère spirituelle aurait cachée dans son temple, le corps d’une patiente à la suite d’une initiation qui aurait mal tournée. Les faits se seraient déroulés durant le week-end dernier à Ntan’n, bourgade située à 18km de Medouneu, le chef-lieu du Haut-Komo, dans la province du Woleu-Ntem dans le nord du Gabon. Le corps en putréfaction d’une femme de 54 ans, candidate à l’initiation d’un rite, a été découvert dans le temple d’une mère spirituelle de 60 ans.

Selon une source sûre, la quinquagénaire s’y serait rendue samedi pour chercher son salut, à la suite des douleurs de ventre qu’elle ressentait régulièrement. Mais elle est passée de vie à trépas après avoir consommé de l’Iboga, une plante communément appelée « bois sacré », ayant des vertus médicinales.

Lors du rituel d’initiation, a avancé la source, la mère spirituelle a administré trois assiettes d’Iboga à sa patience. Mais la santé de la quinquagénaire s’est subitement dégradée. Elle a été ensuite isolé dans l’antichambre du temple.

Les voisins de la mère spirituelle ont été intrigués par une odeur pestilentielle qui s’échappait de l’anti-chambre du temple et une nuée de mouches inhabituelle. En voulant en savoir un peu plus, ils ont finalement découvert l’horreur : le corps en putréfaction de la quinquagénaire gisant au sol. Une enquête a été ouverte.

Source ; Jonas Moulenda