Inde – Vide juridique autours du gourou congelé

Corps congelé de gourou indien maintenant dans un vide juridique L’homme qui prétend être son fils se bat pour son $ 250 000 000 immobilier

Le corps d’un gourou indien, assis dans un congélateur depuis Janvier, est empêtré dans une nouvelle polémique après un homme qui prétend être son fils est apparu cette semaine alléguant assassiner et cherchant à incinérer le corps. Proches collaborateurs de Ashutosh Maharaj, 72, un chef religieux basé à Nur Mahal dans l’état du Pendjab de l’Inde, ont gardé le corps de leur gourou dans un congélateur, malgré médecins déclarant lui cliniquement mort le 29 Janvier. Ils affirment que le gourou n’est méditait et reviendra à la vie. « Il fait partie d’un complot, » Dalip Jha, qui dit qu’il est le fils de Maharaj, dit ucanews.com jeudi. Jah affirme que proches collaborateurs de Maharaj, qui vivaient avec lui dans son ashram tentent de reprendre sa succession. « Tout cela est fait pour le bien de mon père. Il est mort », a déclaré Jha. Les disciples du gourou sont le manque de respect « par pas [donnant] lui un enterrement respectable,» dit-il. Maharaj, chef du Divya Jyoti Jagrati Sansthan (Les Abonnés Vigilant de la Lumière Divine), une secte religieuse fondée au Pendjab, a des milliers d’adeptes à travers le monde. La secte dispose de 110 centres en Inde et à l’étranger, des biens estimés à plus de 250 millions de dollars US. Jha a déclaré que son père dit à ses partisans qu’il vivait une vie célibataire; il a été tué lorsque ses associés sont venus à connaître l’existence d’un héritier légal potentiel. « Ils craignaient mon père mettait tous ses biens en mon nom», at-il dit. Jha dit que lui et sa mère vivent dans le district de Madhubani de l’est de l’Etat du Bihar indien et son père n’avait pas publiquement avait accepté comme son fils, ou sa mère comme son épouse. « Il nous a laissé quand j’avais à peine un mois. Ma mère reste avec moi, mais est mentalement instable « , at-il dit. Jha la semaine dernière a déposé une requête dans le Pendjab et de l’Haryana Haute Cour pour réclamer le corps. Il a dit qu’il est prêt à se soumettre à un test ADN pour prouver son lien de sang au gourou. «Je n’ai rien à cacher. Il était mon père et comme un fils je veux lui donner un enterrement digne « . Le tribunal a affiché la prochaine audience dans l’affaire pour le 28 mai. Jha a dit qu’il ne pouvait pas révéler son identité antérieure, craignant pour sa vie. Il a dit qu’il a essayé de Bihar pour récupérer le corps de son père. Jha, maintenant au Pendjab, a déclaré qu’il craint toujours pour sa vie comme sa mort va libérer les propriétés de créances légales. fonctionnaires de l’Ashram ont refusé de commenter les allégations.

Source : UCANews – Traduction Google