Japon – La surveillance de la secte Aum prolongé de trois ans

 

Kyodo, JIJI

La Commission d’examen de la Sécurité publique dit que deux retombées de Aum Shinrikyo, le culte apocalyptique qui a effectué l’attaque au gaz sarin mortelle sur le système de métro de Tokyo en 1995, resteront sous surveillance pendant trois ans à partir du 1er février.

La prolongation de trois ans est le cinquième depuis la surveillance a débuté en Janvier 2000 et se appliquera à Aleph, que le culte a été rebaptisé et Hikarinowa ou Cercle de Rainbow Light, la commission a déclaré vendredi.

La force de sécurité nationale, l’Agence du renseignement de sécurité publique, dit les deux cultes ont rassemblé 32 établissements à travers le pays.

La commission d’examen de la sécurité est un organe externe du ministère de la Justice qui emploie un panel de sept experts de décider comment les groupes organisée devrait être traitée conformément à la loi.

La commission a souligné que Aleph continue explicitement à exiger la soumission absolue au gourou Aum incarcéré Shoko Asahara, dont le vrai nom est Chizuo Matsumoto, et que Hikarinowa, dirigé par l’ancien porte-parole de la secte Fumihiro Joyu, a une structure organisationnelle et le système de formation presque identique à Aum .

Selon l’Agence du renseignement de sécurité publique, les deux cultes ont augmenté dans les deux actifs et membres depuis l’ordonnance de surveillance a été prorogé en dernier lieu en 2012. Ensemble, les deux ont maintenant environ 1650 membres ici et environ 160 en Russie, et 32 ​​propres installations réparties dans 15 préfectures au Japon.

Encaisse et dépôts représentaient environ ¥ 690 000 000 des actifs combinés des deux groupes comme d’Octobre dernier.

Seiichi Fusamura, président de la commission, lors d’une conférence de nouvelles que les groupes devraient corriger leurs attitudes introvertie et auto-trompeur et sincèrement affronter les victimes de l’attentat au sarin.

Source : The Japan Times – Traduction Google