la Chine emprisonne 21 membres d’une secte religieuse interdite

Wed 10 décembre 2014 05:12 HNE
BEIJING (Reuters) – Les tribunaux de deux villes chinoises prononcées des peines de prison pour 21 membres d’une secte religieuse interdite, les médias d’Etat a déclaré mercredi, dans la dernière action contre un groupe qui a vu deux de ses membres condamnés à mort en Octobre.

Parti communiste de Chine, obsédé par la stabilité sociale, ne souffre aucune contestation de sa règle. Il a réprimé sur les sectes, qui se sont multipliés au cours des dernières années. Des manifestations ont été mis vers le bas avec la force et certains dirigeants de la secte exécuté.

La Chine a promis de lever des peines plus sévères à quiconque propagation superstitions ou de saper la loi grâce à l’utilisation d’une institution religieuse.

Les membres du groupe, Quannengshen, ou l’Église de Dieu Tout-Puissant, qui avait prêché prédictions d’une apocalypse mondiale en 2012, ont tué une femme de 37 ans dans la province orientale du Shandong en mai.

Deux personnes ont été condamnés à des peines de mort pour le meurtre, qui a suscité un tollé national après il est apparu que la femme a été battu à mort pour avoir refusé de donner son numéro de téléphone aux membres du groupe.

Deux membres, Zhang Shuzhi, 44 et Geng Yuqin, 63, ont reçu des peines de prison de sept et quatre ans le mercredi dans la province de Liaoning nord, l’agence de nouvelles officielle Xinhua dit, décrivant le duo en tant que membres «de base» du groupe.

« Le tribunal a confirmé la preuve que Zhang et Geng recrutés activement de nouveaux membres pour l’Église du culte Dieu Tout-Puissant, affirmant que seul le culte pouvait les sauver », a déclaré à Xinhua.

Dix-neuf membres du groupe ont reçu des peines de prison allant de 2-1 / 2 ans et six ans dans la province de Jilin voisin, où les autorités de la ville de Yanji avaient sévi sur le culte, Xinhua a déclaré dans un rapport distinct.

En 1999, le président d’alors Jiang Zemin a lancé une campagne pour écraser le groupe religieux Falun Gong.

Il a été interdit comme une « secte » après que des milliers de pratiquants ont organisé une surprise, mais sit-in devant le composé de dirigeants de Pékin pour réclamer la reconnaissance officielle de leur mouvement.

Source : Reuters