La lutte contre la médecine ésotérique se poursuit

Créé le 10-04-2013 à 14h53 – Mis à jour le 11-04-2013 à 15h54
Olivier Lascar
Par 
Sciences et Avenir

Après six mois de travaux, la commission d’enquête sur l’influence des mouvements à caractère sectaire dans le domaine de la santé a rendu son rapport mercredi 10 avril.

Le Sénat (MIGUEL MEDINA/AFP)

Le Sénat (MIGUEL MEDINA/AFP)

ENQUÊTE. C’est la conclusion de 6 mois d’investigation que la Commission d’enquête sur « l’influence des mouvements à caractères sectaire dans le domaine de la santé » rendait publique mercredi 10 avril.

En préalable, les sénateurs ont bien précisé que toutes les pratiques thérapeutiques non conventionnelles ne sont pas forcément assimilables à des dérives sectaires. Reste qu’ils n’en ont pas moins pointé du doigt un certain nombre de risques.

La Commission a ainsi rappelé à quel point la santé représente « l’amorce d’une emprise exercée sur les victimes, d’autant que la contestation du système de santé et de la médecine (vaccination, transfusion…) est une constante des discours porteurs de dérives sectaires. »

 

Des pratiques qui prétendent guérir les maladies les plus graves

 

Une réalité que les sénateurs ont pu constater sur le terrain, durant leur enquête, en se rendant dans des salons « Bien-être » où les exposants proposent une multitude de techniques non éprouvées et sans fondement scientifique, mais prétendant guérir les maladies les plus graves. « On trouve tout et n’importe quoi sur ce genre de salon. » commentait d’ailleurs le rapporteur Jacques Mézard.

ÉSOTÉRISME. Malheureusement, les dangers de ces techniques sont selon les parlementaires« amplifiés par un engouement pour les pratiques thérapeutiques non conventionnelles », touchant malades mais aussi professionnels de santé, au sein même des hôpitaux.

Le phénomène est largement amplifié par l’offre pléthorique de soins diffusée sur Internet, « vecteur incontournable de l’information médicale sans que la sécurité des internautes soit à ce jour garantie » indique le rapport. « La découverte de toutes les pratiques thérapeutiques proposées sur la toile m’a donné le vertige », commente même le sénateur Jacques Mézard, président de la commission.

Lors de la conférence de presse, les sénateurs ont particulièrement insisté sur la fasciathérapie, une pratique ésotérique inspirée de l’ostéopathie et des enseignements de Ram Chandra, fondateur de lasectes Shri Ram Chandra Mission (lire enquête Sciences et Avenir ci-dessous).

Ils ont en particulier pointé les faiblesses scientifiques d’un essai clinique mené à l’Institut de Cancérologie de l’Ouest d’Angers et visant à démontrer l’impact de la faciathérapie sur l’amélioration de la qualité de vie chez des patientes ayant un cancer du sein.

 

Les préconisations du rapport

 

« DOCTEUR ». L’enquête du Sénat se conclut par 41 propositions dont la plupart peuvent être mises en œuvre facilement, par de simples ajustements législatifs. Parmi ces propositions deux sont particulièrement importantes. D’abord, l’interdiction d’utiliser le titre de docteurs aux médecins, dentistes et pharmaciens radiés de leur Ordre. En effet, une telle disposition permettrait de mettre un terme à une aberration sémantique, puisque ces praticiens qui n’ont plus le droit d’exercer en raison de fautes graves peuvent encore afficher leur titre de docteur comme argument d’autorité dans l’exercice de leurs pratiques alternatives et pseudo-médicales.

Autre sujet sensible : les diplômes universitaires (DU). Il en existerait plus de 2600 en France, dispensés dans les différentes universités et facultés. Or, les contenus pédagogiques de ces enseignements étant peu ou pas contrôlés, certains proposent aux étudiants, notamment dans des facultés de médecine, des formations à des pratiques non éprouvées voire à risque de dérives thérapeutiques et/ou sectaires. Les sénateurs proposent donc un encadrement et une évaluation rigoureuse de ces DU.

Olivier Lascar, Sciences et Avenir, 10/04/13

À LIRE AUSSI : Acupuncture, hypnose, ostéopathie… ce qu’en pense l’Académie de Médecine

Sectes a? l’hopital-HD.pdf by sciencesetavenir

Source : http://sciencesetavenir.nouvelobs.com/sante/20130410.OBS7402/la-lutte-contre-la-medecine-esoterique-se-poursuit.html