La plupart des membres de Lev Tahor auraient quitté le Canada

JANE SIMS / AGENCE QMI

Publié le: | Mise à jour:

STJ_LFP_tahor99

PHOTO ARCHIVES / AGENCE QMI

Lev Tahor children are walked home during the lunch hour from the makeshift school they attended in Chatham in November. An Ontario judge ordered 14 children belonging to the ultra orthodox Jewish sect to be placed in foster care in Quebec. QMI Agency file photo

LONDON, Ont. – La plupart des membres de la secte juive ultraorthodoxe Lev Tahor qui ont fui le Québec pour s’établir en Ontario il y a plusieurs mois afin de se soustraire aux autorités en matière de protection de la jeunesse ont maintenant quitté le Canada, a indiqué leur avocat.

Seulement cinq ou six familles, soit environ 40 personnes, vivent encore dans le retranchement de Lev Tahor à Chatham, en Ontario. Au départ, 200 membres de la secte avaient quitté Sainte-Agathe-des-Monts, au Québec, pour s’établir à Chatham.

Le groupe a toujours nié négliger ses enfants et forcer des fillettes à se marier. Ses membres avaient fui le Québec quelques jours seulement avant la tenue d’une audience des services de protection de la jeunesse.

Des membres de la communauté ont commencé à quitter Chatham pour d’autres pays, alors qu’une bataille juridique s’engageait au Québec et en Ontario au sujet du sort de 14 enfants de la secte.

La plupart sont partis pour le Guatemala. D’autres sont allés vivre aux États-Unis et en Israël.

«Je crois qu’on est en train de voir se dérouler le dernier chapitre de l’histoire de Lev Tahor au Canada», a affirmé l’avocat torontois Guidy Mamann, qui a été embauché par le groupe le printemps dernier.

Me Mamann dit parler aux dirigeants du groupe presque tous les jours.

«Je ne pense pas que des membres comptent rester.»

Selon lui, les membres de Lev Tahor sont déçus de ne pas pouvoir rester au Canada, parce qu’ils espéraient vivre paisiblement en Ontario. L’avocat a dit qu’ils sont reconnaissants envers les gens de Chatham pour leur gentillesse.

Source : Le journal de Montréal