La Scientologie défend Tom Cruise dans une lettre

Par Mathilde CesbronMis à jour le 17/09/2012 à 14:18 | publié le 17/09/2012 à 12:46 Réagir
Tom Cruise n'a «jamais eu aucune difficulté à se trouver une compagne», affirme la Scientologie.
Tom Cruise n’a «jamais eu aucune difficulté à se trouver une compagne», affirme la Scientologie. Crédits photo : © Toby Melville / Reuters/REUTERS
La secte dénonce un article mal documenté, concernant l’enquête deVanity Fair, qui souligne le rôle d’agence matrimoniale que l’organisation aurait joué après de l’acteur. Elle menace également le magazine d’un procès s’il continue à publier des informations diffamatoires.
L’avocat de l’Église de scientologie, Jeffrey K. Riffer, a adressé une lettre corsée de huit pages au directeur de la rédaction de Vanity Fair, pour accuser le magazine de pratiquer un «journalisme mesquin» et de véhiculer une certaine «intolérance religieuse». Dans son numéro à paraître en octobre,Vanity Fair revient sur les pratiques douteuses de la Scientologie et accuse la secte d’avoir joué le rôle d’agence matrimoniale pour Tom Cruise, en auditionnant plusieurs compagnes potentielles pour ce dernier.

Publiée sur le site de l’organisation, la lettre prend la défense de l’acteur qui n’aurait jamais eu besoin de l’aide de la Scientologie pour se trouver une compagne. «M. Miscavige (chef de la Scientologie, NDLR) n’a jamais eu aucun contact avec l’équipe professionnelle ou les attachés de presse de M. Cruise. Les allégations sur les relations amoureuses de M. Cruise sont manifestement fausses puisqu’il est inconcevable (aux yeux du monde entier) que M. Cruise ait jamais eu une quelconque difficulté à se trouver une compagne.»

«La piqûre du verdict d’un procès durera longtemps»

Le courrier tente également de discréditer les sources invoquées par Maureen Orth, l’auteur du reportage polémique. «Mme Orth semble avoir récolté ses informations sur des sites marginaux et haineux», peut-on lire. «Intolérance et ignorance vont de pair et vous (Maureen Orth) êtes définitivement et délibérément ignorante des croyances de la Scientologie et des activités de l’Église», indique le message.
La Scientologie, très remontée, va plus loin en menaçant le magazine d’un procès s’il continue à publier des informations diffamatoires. «La piqûre du verdict d’un procès durera plus longtemps, bien plus longtemps encore que le plaisir de publier en exclusivité un article mal documenté et mal sourcé.»

L’avocat de Tom Cruise, Bert Fields, s’est, lui aussi, empressé de démentir les éléments apportés par l’enquête du journal. «L’article de Vanity Fair est essentiellement la répétition de mensonges déjà évoqués dans des tabloïds de bas niveau et citant les mêmes sources bidon», selon une déclaration envoyée par mail par Bert Fields. «C’est long, ennuyeux et faux», a-t-il ajouté.

Source : http://www.lefigaro.fr/cinema/2012/09/17/03002-20120917ARTFIG00431-la-scientologie-defend-tom-cruise-dans-une-lettre.php