Le Bayern, Adidas et la scientologie


Le Bayern, Adidas et la scientologie

Le Bayern, Adidas et la scientologie
C’est une histoire étrange que rapporte le très sérieux hebdomadaire Der Spiegel, en Allemagne.

En effet, le magazine écrit dans ses colonnes qu’Adidas aurait inséré une clause dans le contrat d’un joueur du Bayern Munich, entraînant la rupture du contrat si celui-ci rejoignait l’église de scientologie. Si le joueur en question n’est pas cité, on sait que le contrat entre celui-ci et la marque aux trois bandes a été signé en 2008 et prévoit une rémunération de 400 000 euros pour le joueur.

Joint par le magazine, un porte-parole de la marque a confirmé l’existence de cette clause : « La diversité et la tolérance sont des valeurs fondamentales du groupe Adidas. La scientologie et d’autres organisations du même genre sont incompatibles avec ces valeurs. C’est une clause standard dans nos contrats. Cela n’a rien à voir avec certains athlètes en particulier. »

D’autres clauses sont d’ailleurs prévues, comme la rupture unilatérale du contrat en cas de prise de drogue d’un athlète sponsorisé par la marque. Une nouvelle chasse à la taupe, dans le vestiaire bavarois ?

Source : sofoot