Le créateur de Wikipedia répond aux « charlatans » de la médecine holistique

VÉRITÉ(S) – Le créateur de Wikipedia répond aux « charlatans » de la médecine holistique

Le logotype de l’encyclopédie contributive Wikipedia. (WIKIPEDIA.ORG)

Il ne faut pas attaquer Jimmy Wales, le fondateur de Wikipedia, sur la question de la neutralité. L’encyclopédie en ligne est accusée par les tenants de la « thérapie holistique » — mouvement de médecine parallèle qui considère autant l’esprit que le corps pour soigner — de manquer de rigueur dans les traitements qu’elle accorde à leurs pratiques. Une pétition affirme ainsi qu’une grande partie des informations touchant aux approches holistiques de la guérison sur Wikipedia sont « biaisées, trompeuses, dépassées ou tout simplement fausses ».

« Pendant cinq ans, des efforts répétés pour corriger cette désinformation ont été bloqués, et l’organisation Wikipedia n’a pas abordé ces questions », dénonce l’Association pour la psychologie énergétique globale, à l’origine de cette pétition, qui a recueilli huit mille signatures pour l’heure. Elle appelle les administrateurs du site à revoir leurs considérations.

La réponse de Jimmy Wales est sans appel : « Non mais, vous devez vous moquer de moi », a-t-il d’abord ironisé le 18 février en commentaire de la pétition. Et de continuer : « Chaque personne qui a signé cette pétition doit retourner vérifier ses hypothèses et réfléchir fortement à ce que signifie être honnête, factuel et véridique.(…) Ce que nous ne ferons pas, à Wikipedia, c’est prétendre que le travail de charlatans fous est l’équivalent d’un “véritable discours scientifique”. Car ça ne l’est pas. »

L’objectivité de Wikipedia a récemment été mise à l’épreuve en marge des événements survenus en Crimée. Le processus de rattachement de la péninsule à la Russie, entériné le mardi 18 mars  et condamné par les dirigeants occidentaux, a suscité de nombreux débats parmi les éditeurs de l’encyclopédie contributive. Au cours du seul mois de mars, pas moins de cinq cents changements ont été effectués sur la page Wikipedia relative à la Crimée.

Source : bigbother blog